Go to main content

Rebecca se remet debout

Appareiller et rééduquer Secourir les victimes
Sud Soudan

Rebecca, 22 ans, arrive de l'État de Jonglei, le plus vaste de la République du Soudan du Sud. Le conflit qui perdure dans le pays contraint la jeune fille à vivre loin de chez elle, dans le camp de déplacés de Juba. Ses conditions de vie sont extrêmement difficiles. De plus, Rebecca souffre des séquelles de la poliomyélite, une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui touche principalement les enfants. Elle est prise en charge par Handicap International.

© C. Lepage / Handicap International

Les deux jambes de Rebecca sont paralysées et elle ne peut pas se déplacer. À cause de cette paralysie, elle souffre également de scoliose. Son handicap est sévère, mais c'est sans compter sur la détermination et l'envie de s'en sortir de cette jeune fille pleine d'entrain !

Rebecca est prise en charge au sein du relais « handicap et vulnérabilité » de Handicap International. Elle est entourée et accompagnée par l'équipe mobile de l'association.

Aujourd'hui, Sophie, ergothérapeute, lui fournit une paire de béquilles et lui apprend à s'en servir correctement. La jeune fille s'essaie à la marche. C'est fastidieux au début, pourtant elle est radieuse. Elle sait que sa vie quotidienne va changer à partir d'aujourd'hui. Sophie insiste pour rallonger les béquilles afin de corriger légèrement sa scoliose. Encore un petit réglage et Rebecca repartira debout, dignement.


© C. Lepage / Handicap International

> Sur le même thème :

Publié le : 28 mars 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Violences, traumatisme : les besoins des réfugiés sud-soudanais en santé mentale
© P. Russell / Handicap International
Santé Urgence

Violences, traumatisme : les besoins des réfugiés sud-soudanais en santé mentale

Plus d'un million de personnes ont fui le Soudan du Sud pour se réfugier en Ouganda depuis le début de la guerre civile en 2013. Beaucoup ont été témoins ou victimes de violences : déplacements forcés, viols, massacres... Handicap International fournit un soutien psychosocial pour répondre aux besoins complexes et urgents des réfugiés en matière de santé mentale.

1 million de réfugiés Sud-Soudanais en Ouganda
© P.Meinhardt / Handicap International

1 million de réfugiés Sud-Soudanais en Ouganda

Depuis le début de la guerre civile au Soudan du Sud en 2013, l’Ouganda a été un refuge sûr pour les personnes fuyant la guerre. Le 16 août dernier, le gouvernement ougandais et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) ont annoncé que le seuil des 1 million de réfugiés Sud-Soudanais en Ouganda a été atteint. Handicap International (HI) lance en septembre prochain des activités pour aider les nouveaux arrivants.

Crise des réfugiés : Nous sommes partis sans nos parents
© P. Meinhardt / Handicap International
Urgence

Crise des réfugiés : Nous sommes partis sans nos parents

La crise des réfugiés au Soudan du Sud est l'une des plus alarmantes de la planète. Des millions de Sud-Soudanais fuient les violences et l'insécurité alimentaire. 86 % de ceux qui recherchent la sécurité dans les pays voisins sont des femmes et des enfants. 75 000 enfants ont été séparés de leur famille, beaucoup sont malades et épuisés.