Go to main content

Trois personnes handicapées sur quatre sont exclues de l’aide humanitaire

Combattre les discriminations envers le handicap

À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, le 3 décembre, Handicap International rappelle que 75 % d’entre elles estiment être exclues de l’aide humanitaire. L’association exhorte la communauté internationale à se mobiliser pour les prendre en compte dans la préparation et les réponses aux crises humanitaires.

Handicap International Philippines. Iris, chef de projet Réadaptation, rend visite à Roméo dans le cadre des relais "handicap et vulnérabilité".

© L. Veuve / Handicap International

Crises humanitaires : les personnes handicapées sont invisibles 

Les personnes handicapées sont souvent exclues des programmes humanitaires dans les situations de crise, comme des conflits ou des catastrophes naturelles, constate Handicap International dans son enquête Disability in humanitarian context1 publiée en octobre 2015. 75 % des personnes handicapées interrogées affirment avoir eu insuffisamment accès aux services humanitaires essentiels que sont l’approvisionnement en eau, la distribution de nourriture, les services de santé et la fourniture d’abris.

« Les personnes handicapées font face à de nombreux obstacles pour accéder à l’aide humanitaire. Les raisons sont multiples : manque d’information sur les services proposés, difficulté d’y accéder parce que trop éloignés, infrastructures inadaptées au handicap, etc. Améliorer les choses est parfois une simple affaire de bon sens. La communauté internationale doit se mobiliser lors de la COP21 et du prochain Sommet humanitaire mondial pour mettre fin à ces discriminations. » 
Camille Gosselin, responsable du plaidoyer humanitaire à Handicap International

Handicap International agit pour une action humanitaire inclusive 

Les programmes de Handicap International prennent en compte les personnes vulnérables2  : les « relais handicap et vulnérabilité » en sont un bel exemple. Il s’agit de structures temporaires et flexibles – une tente, un abri, voire un préfabriqué – implantées au cœur des communautés affectées, souvent accompagnées d’équipes mobiles de l’association qui s’assurent que les personnes vulnérables ont accès à l’aide.

Handicap International accompagne également de nombreuses organisations humanitaires pour les aider à rendre leurs programmes accessibles à tous. L’association dispense également des formations et des campagnes de sensibilisation auprès du personnel humanitaire pour mieux repérer et intégrer les plus vulnérables.

À l’occasion du premier Sommet humanitaire mondial qui se tiendra à Istanbul en mai 2016, Handicap International défend la nécessité d’un renforcement des normes afin que les actions humanitaires deviennent réellement inclusives.

Lire également "Pour une aide humanitaire d’urgence plus inclusive"

1 L’étude Disability in humanitarian context s’appuie sur une consultation en ligne effectuée d’avril à juin 2015 par Handicap International auprès de personnes handicapées, d’organisations de défense des personnes handicapées et d’organisations humanitaires. 769 personnes ont répondu à cette enquête à l’échelle mondiale. Le rapport qui en a été tiré a été versé aux discussions du premier Sommet humanitaire mondial qui vise à réformer le système humanitaire mondial, et dont la réunion finale aura lieu en mai 2016 à Istanbul, en Turquie.
2 En fonction des contextes des pays d’intervention, les « personnes vulnérables » englobent les personnes blessées, handicapées, âgées ou atteintes d’une maladie chronique.

Infographie de Handicap International - 75 % des personnes handicapées se sentent exclues de l'aide d'urgence humanitaire.

Publié le : 3 décembre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Christine, une femme engagée pour la paix
© E. Cartuyvels / Handicap International
Combattre les discriminations envers le handicap

Christine, une femme engagée pour la paix

Témoin des violences armées qui sévissent dans sa région au Kenya, Christine est devenue ambassadrice de la paix avec Handicap International. Jour après jour, elle sensibilise les communautés et s’adresse aux femmes pour que leurs droits soient respectés.

Théophile et Valentin, deux frangins unis au-delà des mots, parrains de la course Courir Ensemble 2016
© C. Mocydlarz / Handicap International
Combattre les discriminations envers le handicap

Théophile et Valentin, deux frangins unis au-delà des mots, parrains de la course Courir Ensemble 2016

L’un est les jambes, l’autre le mental. Théophile est polyhandicapé depuis sa naissance, son frère Valentin, un sportif aguerri. Ensemble, au-delà du handicap, ils surmontent les défis sportifs les plus fous. Fidèles participants de la course Courir Ensemble organisée par Handicap International, ils étaient les parrains de cœur de l'édition 2016.

L’incroyable pari (gagné) de Daniel, le « rolleur fou »
© D.R.
Combattre les discriminations envers le handicap

L’incroyable pari (gagné) de Daniel, le « rolleur fou »

Daniel Mihalcea est un sacré bonhomme. Il a réussi à relier Berlin à Nice en roller du 17 avril au 15 mai dernier au profit de Handicap International, un parcours de près de 2 000 km et 10 000 mètres de dénivelé positif… Mais qu’est-ce qui a bien pu motiver cet athlète au point de réaliser un tel exploit ?