Go to main content

La réadaptation, clé de voûte de l’autonomie des personnes

La réadaptation physique et fonctionnelle s’inscrit dans un parcours global de la personne handicapée vers l’autonomie. C’est l’une des missions fondamentales de HI, un des pionniers de la réadaptation humanitaire dans les contextes de développement, de catastrophes naturelles et de conflits armés. La plupart des projets mis en oeuvre depuis plus de 35 ans par l’association intègrent ainsi des activités de réadaptation physique et fonctionnelle.

Sovannareach, 5 ans, amputé après un accident de la route au Cambodge

© Lucas Veuve / HI

Sovannareach, 5 ans, amputé après un accident de la route au Cambodge

Chaque projet est unique

L’association refuse les démarches stéréotypées ; les stratégies d’intervention proposées sont toutes issues d’une analyse rigoureuse multisectorielle et systémique portant :

  • sur la situation des personnes : besoins exprimés et implicites des futurs bénéficiaires, localisation géographique des besoins identifiés (facilité d’accès, notamment), implication potentielle de l’entourage et de la communauté, etc. ;
  • sur l'analyse de l'environnement : existence ou non de services et de professionnels qualifiés, capacité du système de soins existant à assurer la continuité et le suivi des patients.

Cette analyse doit permettre de déterminer le type d’intervention, le niveau et le type adéquat de prestation et les actions à mettre en place. Toute intervention repose ainsi sur une compréhension fine des situations de handicap qui combine les déficiences et incapacités avec les facteurs environnementaux et les habitudes de vie de la personne. Quelle que soit la durée de la mission de HI dans le pays, son objectif est de contribuer à proposer des services de réadaptation adaptés, de qualité et pérennes.

Dès lors, l’association propose différents types d’intervention :

  • Services directs (appareillage, rééducation, suivi)
  • Projets de réadaptation au niveau communautaire afin de développer les ressources humaines locales susceptibles d’identifier, de référencer et de suivre les usagers.
  • Appui des acteurs locaux pour la mise en place de prestations de réadaptation de qualité (conseils techniques, formation, gestion…)
  • Appui direct aux structures existantes en mettant des praticiens à leur disposition
  • Appui aux États et aux autorités locales pour la mise en place de politiques sectorielles adéquates
  • Formation directe et élaboration de cursus de formation

Développer les métiers clés de la réadaptation

Pour HI, l’une des priorités est de pourvoir les pays d’intervention en professionnels locaux et de promouvoir les métiers d’ergothérapeute, de kinésithérapeute et d’orthoprothésiste permettant de répondre rapidement aux principaux besoins des personnes handicapées, blessées et à ceux du plus grand nombre.

L’association s’appuie donc sur un vivier de professionnels compétents dans ces trois secteurs pour mettre en oeuvre ses projets de réadaptation ; mais surtout, elle propose des formations adéquates et soutient les autorités pour la mise en place de cursus de formation pertinents (formation initiale et continue, remise à niveau des professionnels). En effet, la formation et la montée en compétence des acteurs de santé locaux sont indispensables à l’émergence des professionnels de la réadaptation, à leur renouvellement et à l’entretien ou à l’amélioration de leur niveau de compétences. En situation d’urgence, comme en Syrie ou au Yémen, la formation s’effectue à distance.

L’accès aux services, maître-mot de nos interventions

Selon les contextes d’intervention, les objectifs peuvent s’articuler autour de la nécessité, en situation de crise, de couvrir rapidement un maximum de besoins et, en contexte de post-urgence et développement, d’assurer un transfert de compétences et la mise en place de structures de services appropriés, accessibles et viables. Mais quelles que soient les modalités d’intervention, HI s’appuie autant que possible sur l’ensemble des compétences locales et tisse des liens étroits avec les autorités de santé.

Son objectif est d’obtenir des résultats rapides et tangibles pour faciliter l’accès des personnes handicapées et blessées aux services de réadaptation, tout en préparant les conditions favorables à la mise en place de services pérennes et de qualité.

Des pratiques en constante évolution

Depuis sa création en 1982, HI n’a eu de cesse d’améliorer ses savoirs et pratiques à travers des partenariats avec des organisations locales et internationales, des instances professionnelles, ainsi que des synergies fortes avec des entreprises. Apprentissage mixte (Blended Learning), production en 3D, révolution digitale facilitant le suivi et le référencement à distance des patients… Les projets de recherche visent à faire évoluer nos moyens méthodologiques et techniques. Ils sont indispensables pour mieux identifier et prioriser les besoins, renforcer nos choix d’approches ou notre évaluation de l’impact des projets mis en oeuvre.

HI mise par exemple sur l’usage des nouvelles technologies pour réduire les déplacements liés aux interventions d’appareillage et de réadaptation, former les professionnels ou coordonner les différents acteurs. L'association s’appuie sur les réseaux de téléphonie et Internet qui se généralisent de plus en plus. À travers son projet PARI (Pour l’accès aux services de réadaptation sur les îles), l’association va explorer des solutions innovantes pour le problème crucial d’accès des personnes aux services à travers l’usage des nouvelles technologies dans le domaine de la réadaptation en Haïti et à Madagascar. Le test de méthodologies et d’outils différents peut enclencher des changements profonds dans la façon dont l’accès à la réadaptation est abordé, y compris par les gouvernements et les acteurs non gouvernementaux.

Téléchargez le kit de présentation de nos métiers

RELATIONS 
PRESSE

Nathalie BLIN
Tél. : 04 26 68 75 39
Mobile : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Pour aller plus loin

Un centre de référence pour remettre debout les personnes blessées et handicapées
© Jaweed Tanveer / Handicap International

Un centre de référence pour remettre debout les personnes blessées et handicapées

Handicap International gère depuis 20 ans un centre de réadaptation physique à Kandahar dans le Sud de l’Afghanistan. Cet établissement est le seul à fournir des services complets aux personnes handicapées dans toute la région. Visite guidée.

Comment grandir quand une mine vous a pris votre jambe à seulement 5 ans ?
© Jaweed Tanveer / Handicap International

Comment grandir quand une mine vous a pris votre jambe à seulement 5 ans ?

Sayed a été blessé par l’explosion d’une mine artisanale alors qu’il n’avait que 5 ans. Des pièges fréquemment utilisés en Afghanistan, signe des tensions armées qui continuent de meurtrir le pays. Pris en charge par Handicap International après l’amputation de sa jambe gauche, le garçon retrouve progressivement son autonomie.

Qusay, 14 ans : « Je voudrais devenir poète »
© B. Almeras / Handicap International

Qusay, 14 ans : « Je voudrais devenir poète »

Qusay a perdu ses deux jambes suite à un bombardement en Syrie. Handicap International soutient l’adolescent depuis son arrivée en Jordanie et l’a équipé de prothèses. Aujourd’hui, Qusay réapprend à vivre debout, sous le regard admiratif du personnel de l’association et de sa famille.