Go to main content

Se préserver des catastrophes naturelles

Prévention

Les catastrophes naturelles se multiplient, comme le montre l’ouragan Matthew qui a frappé Haïti et Cuba le 4 octobre. Les actions de préparation aux risques permettent de sauver des vies. Pour Handicap International, qui mène à travers le monde 15 projets de réduction des risques de catastrophes naturelles, il est essentiel de former directement les populations locales. Aperçu de nos actions à l'occasion de la Journée internationale de prévention des catastrophes, le 13 octobre.

Au Sri Lanka, des villageois se réunissent pour élaborer un plan d’évacuation en cas de catastrophe naturelle

Au Sri Lanka, des villageois se réunissent pour élaborer un plan d’évacuation en cas de catastrophe naturelle | © Handicap International

Le passage de l’ouragan Matthew dans les Caraïbes la semaine dernière illustre l’importance de préparer les populations – et particulièrement celles qui sont isolées – aux catastrophes naturelles, afin de limiter leur coût humain et leurs conséquences à long terme.

Comment aider les villages à faire face aux inondations, aux sécheresses ? Comment mettre en place des plans de contingence et répartir les responsabilités de chacun ? Comment former des équipes de réponse aux urgences, mettre en place un système de veille et d’alerte ? Comment également inclure les personnes les plus vulnérables, notamment les personnes handicapées ?

Pour et avec les populations

Handicap International mène 15 programmes dans le monde pour répondre à ces défis. Au Sri Lanka, l’association accompagne les habitants de villages côtiers dans la mise en place de plans d’évacuation. Au Pakistan, dans le Sindh, région particulièrement pauvre et exposée aux catastrophes, elle travaille à la protection des personnes mais également de leurs biens (bétail, terres agricoles, outil de travail pour l’activité artisanale, etc.).

En Haïti et à Cuba, Handicap International accompagne les autorités dans la définition de politiques nationales adaptées. L'association aide également plusieurs villages et quartiers à se préparer aux catastrophes naturelles en mettant en place un système d’alerte précoce, en élaborant des plans d’évacuation et en réalisant des exercices… Véronique Walbaum, référente de Handicap International pour la réduction des risques, constate que dans ces zones l’évacuation des populations avant le cyclone du 4 octobre a été rapide et bien menée. Reconnaître une alerte, savoir ce que chacun doit faire, etc. permet de sauver des vies.

> Lire aussi le témoignage d'Arumugam au Sri Lanka : "Je me sens plus forte face aux catastrophes naturelles"

Une journée mondiale pour se préparer aux catastrophes
Initiée par les Nations unies, la Journée internationale de la prévention des catastrophes, chaque année le 13 octobre, a pour objectif de sensibiliser les populations à la manière de prendre des mesures afin de réduire leur risque en cas de catastrophe.
Publié le : 13 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International rappelle que les atteintes aux bénéficiaires sont inacceptables Prévention

Handicap International rappelle que les atteintes aux bénéficiaires sont inacceptables

Suite aux révélations concernant les comportements inacceptables de personnels humanitaires, Handicap International (HI) réaffirme que de tels faits ne peuvent être tolérés ou justifiés, dans quelque contexte que ce soit.

En Haïti, un dessin animé pour améliorer la sécurité routière
© HI
Prévention

En Haïti, un dessin animé pour améliorer la sécurité routière

De nombreux Haïtiens sont victimes d’accidents de la route qui tuent ou génèrent des invalidités permanentes. Handicap International mène des séances pédagogiques dans les écoles primaires de Port-au-Prince afin de sensibiliser les élèves à la sécurité routière. Alex, personnage fictif de 10 ans, s’adresse directement aux enfants notamment à travers un petit dessin animé qui donne les bons comportements à adopter pour plus de sécurité sur la route.

« Growing Together » : l’importance du jeu dans les camps de réfugiés
© Handicap International
Insertion Prévention Santé

« Growing Together » : l’importance du jeu dans les camps de réfugiés

Handicap International veut permettre à 13 000 enfants des camps de réfugiés au Pakistan, au Bangladesh et en Thaïlande d’apprendre et de se développer grâce au jeu, en toute sécurité. Avec le soutien de la Fondation IKEA, l’association forme les parents et les volontaires communautaires afin qu’ils stimulent les enfants dès leur plus jeune âge.