Go to main content

Sri Lanka

Au lendemain du tsunami de 2004, Handicap International crée sur l’île des centres de réadaptation chargés de l’accueil des rescapés. Ces services bénéficient également aux victimes de la guerre civile qui a ravagé le pays de 1983 à 2009.

Handicap International Sri Lanka. Bénéficiaire au Centre de réadaption de Batticaloa

© Handicap International

Actions en cours

Les équipes de Handicap International sont intervenues en urgence et avec succès dès le lendemain du Tsunami de 2004. L’association, déjà présente dans le pays depuis 1992, accompagne aujourd’hui les personnes handicapées à travers des projets qui visent à renforcer leur accès à un emploi, leur participation dans leur communauté, et à ce qu’elles soient capables de se protéger en cas de catastrophes naturelles.

Suite aux inondations qui ont frappé le Nord-Est du Sri Lanka en décembre 2015 et en janvier 2016, Handicap International est venue en aide aux familles affectées dans les districts les plus touchés (Batticaloa, Kilinochchi et Mullaitivu). Suite à la catastrophe, les personnes les plus vulnérables se sont trouvées dans une situation très précaire. Handicap International a assuré la distribution de nourriture et d’abris pour les familles victimes des inondations.

Dans un pays où l'accès à l'emploi des personnes handicapées est limité, Handicap International met en relation les personnes handicapées et différents organismes, tels que les centres de formation professionnelle, banques, chambres de commerce, associations et programmes de développement économique mis en œuvre par le gouvernement. Le but est de faire évoluer les mentalités sur le handicap et de permettre aux personnes handicapées d’avoir un meilleur accès à ces services et à un emploi.

De plus, l’association renforce la participation sociale des femmes valides et handicapées, notamment en organisant des formations sur les droits des femmes, l’égalité et la réconciliation, afin qu’elles puissent faciliter la paix au sein de leur communauté et être mieux intégrées.

Afin de réduire l’impact des catastrophes naturelles sur les habitants des provinces du Nord et de l'Est, Handicap International prépare la population aux risques et s'assure que les personnes handicapées ont accès à l’ensemble des services mis en place après l’urgence. L’association veille aussi à ce que les personnes handicapées soient identifiées comme personnes à risque et qu’elles soient considérées comme des acteurs à part entière dans les mécanismes de prévention et de gestion de crise.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

Urgence : graves inondations au Sri Lanka, le bilan s'alourdit
© S. Krishanthi / Handicap International
Urgence

Urgence : graves inondations au Sri Lanka, le bilan s'alourdit

Plus de 200 personnes sont mortes au Sri Lanka après des pluies torrentielles et des inondations éclair qui ont touché le Sud-Ouest du pays le week-end dernier. Plus de 500 000 personnes ont été affectées par cette catastrophe et plusieurs milliers d'entre elles ont tout perdu. Face à cette urgence majeure, les experts de l’intervention d'urgence de Handicap International et son équipe locale évaluent les besoins.

Catastrophes naturelles au Sri Lanka : Handicap International a aidé près de 6 500 personnes
© Handicap International
Urgence

Catastrophes naturelles au Sri Lanka : Handicap International a aidé près de 6 500 personnes

Suite aux inondations qui ont frappé le Sri Lanka en novembre 2015 et au passage du cyclone Roanu en mai 2016, Handicap International, avec le soutien de ECHO1, a notamment permis à près 6 500 personnes de retrouver de nouvelles sources de revenus.

Inondations au Sri Lanka : L’accès à l’alimentation et à l’eau potable est une priorité
© S. Krishanthi / Handicap International
Urgence

Inondations au Sri Lanka : L’accès à l’alimentation et à l’eau potable est une priorité

Suite aux inondations et glissements de terrain provoqués par le cyclone Roanu qui a frappé le Sri Lanka le 15 mai, Handicap International prépare une intervention afin de venir en aide aux plus vulnérables, notamment les personnes handicapées.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Un conflit armé ravage le Sri Lanka lorsque le tsunami frappe les côtes du pays en 2004. La catastrophe tue plus de 40 000 personnes et entraîne le déplacement de plus de 500 000 individus, en addition aux 390 000 personnes déjà déplacées par le conflit. Ces deux tragédies ont contribué à renforcer la vulnérabilité des personnes handicapées du pays.

La guerre qui a ravagé le nord du pays a duré près de 30 ans (1983 - 2009) et a fait plus de 60 000 morts. Des milliers de personnes ont été blessées, et nombre d’entre elles sont restées handicapées. Beaucoup ont été victimes d’obus ou de mines antipersonnel. 390 000 personnes ont été déplacées par le conflit durant la guerre civile.

Aujourd’hui, le pays se relève doucement de ses blessures et est toujours en voie de reconstruction, avec une économie florissante et un développement rapide de ses infrastructures et de ses services[1]. Cependant, il demeure fortement menacé par les catastrophes naturelles telles que les inondations, les sécheresses, les glissements de terrain et les cyclones, qui sont courants dans l'île. Le tsunami de 2004, entre autres, a provoqué des dommages physiques et sociaux de grande ampleur. La catastrophe a fait perdre la vie à plus de 40 000 personnes et en a laissé plus de 250 000 sans-abri. Ces dernières années, les inondations ont notamment forcé plus de 400 000 personnes à fuir leur domicile en 2008, puis de nouveau 300 000 personnes en 2010. Les inondations de décembre 2015 – janvier 2016 ont affecté plus de 49 000 personnes.

 


[1] Il y a cependant des disparités géographiques, notamment le Nord et l’Est du pays, régions 4 fois plus pauvres que dans l’Ouest du pays, et les investissements y sont très limités.

Nos actions
pays
par pays

Pétition contre le bombardement des civils

389 354 signatures

Objectif 1 000 000

Stop bombing logo