Go to main content

Haïti

Handicap International intervient en Haïti depuis 2008. À la suite de l’ouragan Matthew, qui a frappé l’ile le 4 octobre 2016 et affecté plus de 2 millions de personnes, Handicap International a lancé une intervention d’urgence auprès des victimes de la catastrophe. L’association avait également déployé des moyens sans précédent afin de venir en aide aux victimes du séisme du 12 janvier 2010, qui avait fait perdre la vie à plus de 230 000 personnes et blessé plus de 300 000 personnes.  

Handicap International Haïti. Deux enfants amputés après le séisme de 2010

© William Daniels / Handicap International

Actions en cours

À la suite de l’ouragan Matthew, qui a frappé Haïti le 4 octobre 2016 et a affecté plus de 2 millions de personnes, Handicap International a lancé une intervention d’urgence auprès des victimes, prévue pour les mois qui suivent la catastrophe. L’association a déployé deux équipes mobiles dans la ville des Cayes qui ont évalué l’état des hôpitaux et des services de réadaptation, fourni des fauteuils roulants, béquilles et déambulateurs, mené des séances de réadaptation aux blessés et proposé un soutien psychologique afin d’aider les victimes à surmonter leurs traumatismes. L’association a organisé la distribution de 1 000 kits d’urgence (comprenant une boite à outils, des cordes et des bâches) afin que les populations affectées puissent se loger et retrouver des conditions de vie décentes. Handicap International devait également distribuer des kits d’hygiène et des articles ménagers essentiels afin de limiter le développement d’épidémies. Une plateforme logistique a été mise en place dans la ville des Cayes et de Jérémie afin d’organiser l’acheminement de l’aide humanitaire par voie maritime ou par la route auprès des populations vivant dans des zones inaccessibles. Enfin, l’association conseilles d’autres acteurs humanitaires afin qu’ils tiennent compte des personnes les plus fragiles (chefs de familles, personnes âgées ou handicapées, etc.) et leur permettent de bénéficier de leurs services.

L’association était également intervenue afin d’apporter une aide aux victimes du séisme du 12 janvier 2010, qui avait fait perdre la vie  à plus de 230 000 personnes. Cette réponse d’urgence a eu  des résultats considérables : Handicap International avait notamment proposé des soins de réadaptation à plus de 90 000 personnes, appareillé plus de 1 400 personnes et distribué 5 600 aides à la mobilité à des personnes handicapées.

Handicap International développe aussi des projets à long terme pour les Haïtiens. Pour faire face à l’absence de compétences locales en réadaptation (avant le tremblement de terre, le pays ne comptait que 13 kinésithérapeutes diplômés), Handicap International promeut les métiers de la réadaptation en Haïti et a formé des étudiants techniciens en réadaptation. L’association complète également la formation d’autres techniciens en réadaptation qui n’ont pas suivi de formation officielle. De plus, l’association favorise l’accès des services de réadaptation de qualité et apporte un appui (notamment organisationnel et technique) aux structures de santé.

Handicap International met en place des projets visant à renforcer la préparation et la protection des personnes vulnérables, notamment les personnes handicapées, face aux catastrophes naturelles. L’association sensibilise et forme notamment les acteurs – autorités, sécurité civile, partenaires du projet– afin qu’ils tiennent compte des plus vulnérables dans leurs interventions.  

Par ailleurs, Handicap International accompagne plus de 200 personnes handicapées à Port-au-Prince afin qu’elles puissent obtenir de nouveaux moyens de subsistance, gagner leur vie et faire vivre leur famille. De plus, les équipes sensibilisent les habitants et les acteurs de l’insertion économique sur le potentiel des personnes handicapées à assurer une activité professionnelle.

Enfin, afin de renforcer la sécurité routière en Haïti, Handicap International sensibilise les populations aux dangers de la route et favorise l’accès des personnes handicapées aux transports en commun. 

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

Vidéos : huit ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au foot
© Fred Mogin / HI
Réadaptation

Vidéos : huit ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au foot

Le 12 janvier 2010, le séisme qui frappait Haïti tuait plus de 230 000 personnes et en blessait 300 000. Alors âgé de 4 ans, Moïse avait dû être amputé de la jambe gauche. Avec l’aide de Handicap International, l’enfant a reçu une prothèse et bénéficié de séances de réadaptation. Suivi depuis huit ans par l’association, Moïse a aujourd’hui retrouvé toute son énergie. Découvrez-le en vidéo, ainsi que le footballeur Neymar Jr qui continue de nous soutenir en tant qu'ambassadeur international.

En Haïti, un dessin animé pour améliorer la sécurité routière
© HI
Prévention

En Haïti, un dessin animé pour améliorer la sécurité routière

De nombreux Haïtiens sont victimes d’accidents de la route qui tuent ou génèrent des invalidités permanentes. Handicap International mène des séances pédagogiques dans les écoles primaires de Port-au-Prince afin de sensibiliser les élèves à la sécurité routière. Alex, personnage fictif de 10 ans, s’adresse directement aux enfants notamment à travers un petit dessin animé qui donne les bons comportements à adopter pour plus de sécurité sur la route.

Ouragans saisonniers : Haïti, une île à haut risque
© Handicap International
Urgence

Ouragans saisonniers : Haïti, une île à haut risque

Il y a un an, le 4 octobre 2016, l'ouragan Matthew ravageait le Sud d'Haïti. Des vents de plus de 220 km/h et de graves inondations entraînaient la mort de 603 personnes, détruisaient foyers et infrastructures en nombre, et causaient de lourdes pertes de bétail. Alors que la saison des cyclones 2017 commence, Handicap International agit aux côtés des Haïtiens pour les aider à mieux résister à ces phénomènes dévastateurs.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Plus de 2 millions de personnes ont été affectée par l’ouragan Matthew, qui a frappé Haïti le 4 octobre 2016.

L’ouragan Matthew a affecté plus de 2 millions de personnes, et plus d’1.4 million de personnes ont besoin d’une aide humanitaire immédiate. De nombreuses routes ont été coupées et des ponts, endommagés.  Des inondations compliquent les déplacements et l’accès aux personnes qui ont besoin de soutien.

De plus, le pays, parmi les plus pauvres du monde, est soumis à une instabilité politique chronique. Les besoins varient énormément selon les zones et les populations concernées. A Port-au-Prince, la capitale, ils sont immenses en raison de la situation socioéconomique : le chômage qui frappe particulièrement les jeunes, l’inflation du prix des denrées essentielles, l’insécurité, le manque d’accès à l’eau, à l’éducation et aux soins de santé. Dans les zones rurales, la carence de services (écoles, centres de santé) est considérable, et les populations sont très vulnérables face aux catastrophes naturelles (cyclones, inondations, sécheresses). Dans ce contexte de pauvreté généralisée, la situation des personnes handicapées est encore plus alarmante et leurs besoins les plus élémentaires, tels que se nourrir, se loger, se soigner, avoir accès à l’appareillage et être en sécurité, ne sont souvent pas couverts.

Nos actions
pays
par pays

Pétition contre le bombardement des civils

389 354 signatures

Objectif 1 000 000

Stop bombing logo