Go to main content
 
 

Le chien démineur Rex prend une retraite méritée

Mines et autres armes
République démocratique du Congo Sénégal

Rex, 8 ans, chien détecteur d'explosifs, a pris sa retraite. Un repos bien mérité après plusieurs années de bons et loyaux services pour Handicap International, notamment en République démocratique du Congo et au Sénégal. Grâce à lui, de nombreux accidents par mines ont pu être évités sur le terrain.

Rex, chien détecteur d'explosifs désormais retraité, ici avec Jonathan, son maître-chien démineur en Casamance au Sénégal

Rex, chien détecteur d'explosifs désormais retraité, ici avec Jonathan, son maître-chien démineur en Casamance au Sénégal | © J-J. Bernard / Handicap International

Après plusieurs années de bons et loyaux services comme chien démineur, récemment en République démocratique du Congo et au Sénégal, Rex prend sa retraite. Sa truffe infaillible lui a permis de détecter des dizaines de mines. Pour ses vieux jours, ce berger allemand a été adopté par Boris, logisticien à Handicap international en Afrique de l’Ouest, et sa compagne, qui vivent à Dakar. « À plus de 8 ans, Rex est un vieux pépère maintenant. C’est un bon chien, adorable avec tout le monde. Mais il n’aime pas trop la concurrence des autres mâles… » 

Rex regrettera sans doute sa magnifique collègue de travail Katja, chienne détecteur d'explosifs comme lui, avec qui il a partagé plusieurs missions, même si leur relation était strictement professionnelle. Nous souhaitons à Rex un repos bien mérité !

> Lire "Une journée avec les démineurs en Casamance"

Le chien plus efficace qu'un détecteur de métaux

Grâce à son flair infaillible, un chien est 10 à 15 fois plus rapide qu’un démineur équipé d’un détecteur de métal. En détectant la poudre qu’elles contiennent, le chien permet également de sécuriser des mines qui ne contiennent pas de métal et échappent au détecteur.

> Lire "Chien + homme, un tandem choc pour déminer les terres"

Rex, chien détecteur d'explosifs désormais retraité, ici avec Jonathan, son maître chien démineur en Casamance au Sénégal © J-J. Bernard / Handicap International

Rex, chien détecteur d'explosifs désormais retraité, ici avec Jonathan, son maître-chien démineur en Casmance au Sénégal © J-J. Bernard / Handicap International

Le flair de Rex a permis de découvrir et neutraliser de nombreuses mines en Casamance au Sénégal © J-J. Bernard / Handicap International

Le flair de Rex a permis de découvrir et neutraliser de nombreuses mines en Casamance au Sénégal © J-J. Bernard / Handicap International

Aujourd'hui retraité, Rex coule des jours paisibles avec ses nouveaux maîtres à Dakar © Handicap International

Aujourd'hui retraité, Rex coule des jours paisibles avec ses nouveaux maîtres à Dakar © Handicap International

Publié le : 21 octobre 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019

Le partenaire de Handicap International Action On Armed Violence (AOAV) a publié son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives dans le monde, au premier rang desquelles les civils.

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils

À l’issue d’une rencontre au Quai d’Orsay le 17 janvier, destinée à discuter de la position française sur la Déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones urbaines, Handicap International dénonce la posture du gouvernement qui vide le texte de sa substance. Alors qu’à Idlib en Syrie, des milliers de civils sont sous le feu des bombes, l'association rappelle l’urgence qu’un texte fort soit adopté au niveau international, pour concrétiser un vrai changement dans les pratiques militaires. Elle appelle la France à revoir drastiquement sa posture.

Pour un monde sans mines en 2025
© G. Lordet / HI
Mines et autres armes

Pour un monde sans mines en 2025

La Conférence pour un monde sans mines, à laquelle Handicap International a participé, s'est achevée le 29 novembre à Oslo en Norvège. Les États parties au Traité d'interdiction des mines ont adopté un plan d'action de 5 ans pour la mise en œuvre des obligations du Traité – dont le déminage – jusqu’en 2025.