Go to main content
 
 

« Ils nous ont rendu notre avenir ! »

Déminer les terres
Liban

Plus de 30 ans après leur pollution par les mines antipersonnel, Jihad retrouve ses terres grâce aux équipes de démineurs de Handicap International. Il témoigne.

© M. Feltner / Handicap International

« Notre terre nous a été volée en 1979, contaminée par les mines. On a dû partir. Mon père pleurait. Il regardait impuissant ses oliveraies disparaître sous les mauvaises herbes. Ici au Liban, la terre est tout : notre vie, notre gagne-pain et notre richesse. » nous confie Jihad.

Des mines antipersonnel sont utilisées dès 1979 au Liban lors des différents conflits. Dans le district de Batroun, plusieurs voisins de Jihad sont tués par l'explosion d'une mine en cultivant leur champ.

Handicap International commence le travail de déminage dans le district de Batroun en 2010. Deux équipes de sept démineurs ont à ce jour dépollué plus de 170 km² de terrain.

Les oliviers de Jihad culminent au sommet d'une colline. C'est l'ancien champ de mines 1268.

« Le travail a été difficile. Les collines sont raides et les terrains rocheux. Nous n'avons pas pu utiliser les machines. Tout le travail a du être fait à la main » explique Mohammed, chef des opérations de déminage pour Handicap International au Liban.

Aujourd'hui, Jihad marche à nouveau au milieu de ses oliviers sur la terre de ces ancêtres.

« Je suis tellement heureux ! », rit-il. « C'est un honneur et une chance pour nous d'avoir les équipes de démineurs de Handicap International pour dépolluer notre pays. Ils nous ont rendu nos terres. Ils ont sauvé nos enfants de la mort. Ils nous ont rendu notre avenir ! »

Handicap International se mobilise au Liban depuis 2006 pour dépolluer les zones contaminées par les mines. Près de 700 000 m² de terrain ont été déminés et plus de 140 000 restes explosifs de guerre détruits. Les zones sécurisées sont restituées aux populations. Elles sont ensuite exploitées dans le cadre de l'agriculture, de la construction d'espaces touristiques ou encore d'infrastructures routières.

Sur le même thème :
> Des terres déminées restituées aux villageois
> Le déminage est un travail de longue haleine

Publié le : 28 février 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils
© E. Fourt / HI
Déminer les terres Mines et autres armes

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a discuté le 23 mai de la protection des civils dans les conflits armés. Une délégation de Handicap International était présente au siège de l'ONU pour convaincre les États de s'engager contre les bombardements en zones peuplées. À la tête de cette délégation, Alma Al Osta, responsable Plaidoyer armes, explique les actions de l'association.

Handicap International démine le Nord du Liban
© Oriane van den Broeck / HI
Mines et autres armes

Handicap International démine le Nord du Liban

Les démineurs de Handicap International interviennent désormais dans une zone contaminée par la guerre de 1975-1990. Objectif : soustraire les habitants à cette menace permanente.

Rabih, démineur : « Je ne pourrais pas envisager de faire un autre travail »
© Oriane van den Broeck / HI
Mines et autres armes

Rabih, démineur : « Je ne pourrais pas envisager de faire un autre travail »

Rabih est démineur pour Handicap International dans le Nord du Liban depuis 2013. Il travaille dans une région particulièrement contaminée par la guerre civile de 1975-1990. Témoignage.