Go to main content
 
 

« Ils nous ont rendu notre avenir ! »

Déminer les terres
Liban

Plus de 30 ans après leur pollution par les mines antipersonnel, Jihad retrouve ses terres grâce aux équipes de démineurs de Handicap International. Il témoigne.

© M. Feltner / Handicap International

« Notre terre nous a été volée en 1979, contaminée par les mines. On a dû partir. Mon père pleurait. Il regardait impuissant ses oliveraies disparaître sous les mauvaises herbes. Ici au Liban, la terre est tout : notre vie, notre gagne-pain et notre richesse. » nous confie Jihad.

Des mines antipersonnel sont utilisées dès 1979 au Liban lors des différents conflits. Dans le district de Batroun, plusieurs voisins de Jihad sont tués par l'explosion d'une mine en cultivant leur champ.

Handicap International commence le travail de déminage dans le district de Batroun en 2010. Deux équipes de sept démineurs ont à ce jour dépollué plus de 170 km² de terrain.

Les oliviers de Jihad culminent au sommet d'une colline. C'est l'ancien champ de mines 1268.

« Le travail a été difficile. Les collines sont raides et les terrains rocheux. Nous n'avons pas pu utiliser les machines. Tout le travail a du être fait à la main » explique Mohammed, chef des opérations de déminage pour Handicap International au Liban.

Aujourd'hui, Jihad marche à nouveau au milieu de ses oliviers sur la terre de ces ancêtres.

« Je suis tellement heureux ! », rit-il. « C'est un honneur et une chance pour nous d'avoir les équipes de démineurs de Handicap International pour dépolluer notre pays. Ils nous ont rendu nos terres. Ils ont sauvé nos enfants de la mort. Ils nous ont rendu notre avenir ! »

Handicap International se mobilise au Liban depuis 2006 pour dépolluer les zones contaminées par les mines. Près de 700 000 m² de terrain ont été déminés et plus de 140 000 restes explosifs de guerre détruits. Les zones sécurisées sont restituées aux populations. Elles sont ensuite exploitées dans le cadre de l'agriculture, de la construction d'espaces touristiques ou encore d'infrastructures routières.

Sur le même thème :
> Des terres déminées restituées aux villageois
> Le déminage est un travail de longue haleine

Publié le : 28 février 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Déminage au Laos : les équipes ne lâchent rien
© N. Lozano Juez / HI
Déminer les terres

Déminage au Laos : les équipes ne lâchent rien

Handicap International continue d’éliminer la menace et de réduire les risques que les restes explosifs de guerre font aujourd’hui encore peser sur les Laotiens. Plus de 40 ans après la fin de la guerre du Vietnam, le Laos reste le pays plus pollué au monde par ces armes non explosées. Enfouies dans les forêts et les champs, elles représentent une menace directe pour la population et un frein au développement économique.

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos, pays martyr des bombes
© HI
Déminer les terres

50 ans après la guerre du Vietnam, le Laos, pays martyr des bombes

Au moins 2 millions de tonnes de bombes ont été larguées sur le Laos par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam. Plus de 50 ans après, le pays demeure le plus pollué au monde par les restes explosifs de guerre. Handicap International agit depuis plus de 20 ans aux côtés des Laotiens dans la lutte contre ces bombes à retardement. Découvrez un reportage du journal La Croix réalisé à l’occasion du partenariat entre le journal et notre association.

Déminer grâce aux drones : une innovation humanitaire majeure
© John Fardoulis / HI
Déminer les terres

Déminer grâce aux drones : une innovation humanitaire majeure

Handicap International et Mobility Robotics présentent pour la première fois une solution pour localiser les mines à l’aide de drones équipés de caméras infrarouges. Expérimentée au Tchad, cette technologie devrait permettre à terme de réduire considérablement la durée des opérations et de sécuriser davantage le travail des démineurs.