Goto main content
 
 

Ukraine : l'utilisation d’armes explosives risque d’être désastreuse pour les civils

Mines et autres armes
Ukraine

L'invasion militaire de l'Ukraine, et notamment l'utilisation d'armes explosives lourdes dans et autour des grandes villes et autres zones peuplées, suscite de graves inquiétudes concernant la protection des civils. Déclaration d’INEW*, une coalition d'ONG co-créée par Handicap International.

« L'utilisation d'armes explosives – notamment de frappes aériennes, de systèmes de lancement multiple de roquettes, de missiles et de bombes – à proximité des grandes villes, présente un risque grave et prévisible de morts et de blessures pour les civils, de dommages et de destruction d’infrastructures civiles vitales et des services essentiels. »

Laura Boillot, coordinatrice de INEW*

« INEW appelle toutes les parties à cesser d’utiliser des armes explosives lourdes dans les villes et toutes zones peuplées en raison du risque élevé de souffrances pour les civils », ajoute-t-elle.

L'intensification du conflit ces derniers jours s'est accompagnée de l'utilisation d'armes explosives, notamment de frappes aériennes, de roquettes Grad MLRS, de missiles et de mortiers, mettant en danger la vie des civils. La mission spéciale d'observation de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) a signalé une forte augmentation des explosions ces derniers jours, dont plus de 1 400 explosions pour la seule journée du 23 février 2022.

La situation évolue rapidement, avec de nombreux rapports d'explosions et un nombre croissant de victimes civiles. Parmi les incidents préoccupants recensés, citons :

  • Des bombardements dans des zones résidentielles qui ont blessé au moins 4 civils et endommagé des maisons et des infrastructures civiles dans la région de Donbas, en Ukraine.
  • Human Rights Watch rapporte qu'une école située sur la ligne de contact à Donbas a été touchée, l'un des obus ayant atterri dans la salle de récréation du jardin d'enfants.
  • Des bombardements ont touché la centrale électrique de Shchastya et deux grandes stations de pompage dans la région de Donetsk, qui alimentent plus d'un million de personnes en eau potable, désormais inopérants.

L'utilisation d'armes explosives à large rayon d’impact en zones peuplées présente un risque grave et prévisible pour les civils, causant des morts, des blessés, des dommages psychologiques, et détruisant des maisons, des hôpitaux, des écoles et des infrastructures et services vitaux dont dépendent les civils. Les restes explosifs de guerre constituent une menace permanente pour les civils pendant et après les hostilités et empêchent le retour en toute sécurité des réfugiés et des personnes déplacées. Conçues pour être utilisées sur des champs de bataille ouverts, les armes explosives ont été de plus en plus dévastatrices au cours de la dernière décennie, 90 % des victimes étant des civils lorsqu'elles sont utilisées en zones peuplées comme des villes.

Le conflit armé en Ukraine – où des tirs d'artillerie ont été régulièrement signalés au cours des huit dernières années – a été meurtrier pour les civils, qui représentent 9 victimes sur 10 des armes explosives. Le conflit a provoqué la fuite de plus d'un million de personnes et a laissé une grande partie des logements et des infrastructures de la région de l’Est gravement dégradés, privant régulièrement les habitants d'eau, de gaz ou d'électricité pendant des jours et des semaines.

Les parties au conflit ont l'obligation de faire respecter le Droit international et de protéger la population civile, notamment contre les préjudices causés par l'endommagement et la destruction des infrastructures et des services civils essentiels.


* INEW : International Network of Explosive Weapons (réseau international sur les armes explosives dont Handicap International est cofondatrice).

> Plus d’infos sur l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées

> Écoutez l'interview sur la RTS (Radio télévision suisse) d'Anne Héry, Directrice du Plaidoyer à Handicap International :

Publié le : 24 février 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris