Go to main content

Khendo et Nirmala, les sourires du Népal qui se reconstruit

Appareiller et rééduquer
Népal

Khendo et Nirmala font partie des victimes du tremblement de terre qui a ravagé le Népal le 25 avril 2015. Aujourd'hui les deux fillettes sont toujours inséparables et continuent courageusement de se reconstruire avec l’aide de Handicap International. Une belle histoire d’amitié née d’une terrible épreuve.

Nirmala et Khendo, victimes du tremblement de terre du 25 avril 2015 au Népal, suivent des séances de réadaptation avec Handicap International

© Lucas Veuve / Handicap International

Le 25 avril 2015, la terre tremble au Népal. Un séisme dévastateur redouté depuis longtemps dans la région et qui affectera 8 millions de Népalais. Plus de 8 000 morts et 22 000 blessés. Parmi eux, Khendo et Nirmala, à l'époque âgées de 8 ans toutes les deux, doivent être amputées d’une jambe. Elles ne se connaissaient pas avant de se rencontrer à l’hôpital. Rapidement, le courant passe entre les deux fillettes, qui trouvent dans cette nouvelle amitié complice un formidable moteur pour surmonter ensemble cette terrible épreuve.

Sudan Rimal, kinésithérapeute pour Handicap International, qui les suit depuis le premier jour : « Au début, Khendo était très méfiante, elle refusait de faire les exercices de kinésithérapie. Nous avons décidé de nous occuper des deux petites filles ensemble. Grâce à son amitié avec Nirmala, Khendo a évolué et fait preuve de beaucoup de volonté. Elle a progressivement accompli d’immenses progrès. »

En octobre 2015, Khendo et Nirmala ont reçu une prothèse. Depuis, elles poursuivent leurs séances de réadaptation au National Disabled Fund et ont pu retourner à l'école.

« Je veux devenir infirmière ! » « Et moi actrice ! »

« Nous ne pensions pas que Khendo remarcherait un jour. C’est magique. Sans le soutien de Handicap International, nous n’aurions jamais pu lui offrir ces soins. Notre petite fille a beaucoup changé. Elle est moins timide et parle plus facilement », confie son oncle.

Khendo sourit : « Je veux apprendre et devenir infirmière. J’aimerais devenir quelqu’un de "plus grand" ».
Nirmala l’imite : « Je serai actrice ! », s’exclame-t-elle joyeusement, le regard plein de fierté.

Nirmala et Khendo, victimes du tremblement de terre au Népal, suivent des séances de réadaptation avec Handicap International. Elles devraient bientôt pouvoir retourner à l’école. © Lucas Veuve / Handicap International
Nirmala et Khendo, victimes du tremblement de terre au Népal, suivent des séances de réadaptation avec Handicap International. © Lucas Veuve / Handicap International

Publié le : 7 janvier 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI
© France 3 - mars 2018

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI

Gniep Smoeun avait 10 ans lorsqu'elle a eu la jambe arrachée par une mine antipersonnel au Cambodge en plein conflit khmer rouge. Aujourd'hui infirmière à Rennes, elle a voulu retourner sur place avec sa fille et le médecin qui l'a sauvée, un certain Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International. Découvrez le reportage diffusé sur France 3 fin mars.

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte
© Handicap International

Les pires inondations au Népal en 15 ans : Handicap International en état d’alerte

Inondations et glissements de terrain ont frappé le Népal au cours des cinq derniers jours. Les premiers bilans font état de 123 morts et d’au moins 35 disparus. Le Sud du pays est le plus touché. Des milliers de maisons ont été inondées dans la province de Terai ; 80 % des terres arables ont été détruites. 600 000 personnes sont touchées par les pires inondations depuis 15 ans au Népal. Les équipes locales de Handicap International évaluent les besoins et le type d’aide qu’elles pourraient apporter.

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme
© Tim Dirven / Handicap International

Deux ans après, nos équipes toujours présentes pour les victimes du séisme

Active au Népal depuis dix-sept ans, Handicap International est intervenue dès les premières heures qui ont suivi le séisme du 25 avril 2015. Deux ans après la catastrophe, l’association qui a aidé des milliers de victimes intervient toujours dans le pays.