Go to main content
 
 

Inondations au Sri Lanka : L’accès à l’alimentation et à l’eau potable est une priorité

Urgence
Sri Lanka

Suite aux inondations et glissements de terrain provoqués par le cyclone Roanu qui a frappé le Sri Lanka le 15 mai, Handicap International prépare une intervention afin de venir en aide aux plus vulnérables, notamment les personnes handicapées.

Handicap International mène une évaluation de la situation des villages du district de Kegalle au Sri Lanka, affectés par les inondations et glissements de terrain suite au passage du cyclone Roanu. Certains ont perdu leurs proches. De nombreuses personnes ont perdu leurs plantations et vivent dans des abris provisoires. Il est essentiel de s’assurer qu’ils ont accès à l’alimentation et qu'ils pourront retrouver des moyens de subsistance.

© S. Krishanthi / Handicap International

Plus de 100 personnes décédées, 300 000 affectées et 21 000 déplacées dans des logements temporaires, le cyclone Roanu a entraîné les pires inondations connues depuis 25 ans au Sri Lanka. En collaboration avec le gouvernement et d’autres organisations humanitaires, Handicap International a mené une évaluation afin d’identifier les besoins des populations affectées. 

« Dans les districts urbains, comme à Colombo, la capitale, les déchets s’amoncellent. Nous craignons une épidémie de dengue*. La priorité est d’assurer l’accès à l’eau potable et aux services d’hygiène aux populations affectées », explique Matteo Caprotti, directeur de Handicap International au Sri Lanka. 

Une catastrophe pour l'agriculture

Dans les zones rurales, de nombreuses maisons et productions agricoles ont été endommagés. « L’ampleur exacte des dégâts n’est pas encore connue, mais il est essentiel que les populations puissent se nourrir et retrouver de nouveaux moyens de subsistance. Certains agriculteurs ont perdu tous leurs girofliers, champs de riz et plantations de thé », poursuit-il.

Suite à cette évaluation, Handicap International planifie une collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) afin de s’assurer que les personnes les plus vulnérables affectées par la catastrophe puissent avoir accès à l’alimentation. Cette intervention sera menée dans les quatre districts les plus touchés du pays : Colombo, Kegalle, Ratnapura et Gampaha. 

* Infection virale transmise par les moustiques.

Publié le : 1 juin 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de Handicap International au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.