Go to main content

Inondations au Sri Lanka : "L’accès à l’alimentation et à l’eau potable est une priorité"

Urgence
Sri Lanka

Suite aux inondations et glissements de terrain provoqués par le cyclone Roanu qui a frappé le Sri Lanka le 15 mai, Handicap International prépare une intervention afin de venir en aide aux plus vulnérables, notamment les personnes handicapées.

Handicap International mène une évaluation de la situation des villages du district de Kegalle au Sri Lanka, affectés par les inondations et glissements de terrain suite au passage du cyclone Roanu. Certains ont perdu leurs proches. De nombreuses personnes ont perdu leurs plantations et vivent dans des abris provisoires. Il est essentiel de s’assurer qu’ils ont accès à l’alimentation et qu'ils pourront retrouver des moyens de subsistance.

© S. Krishanthi / Handicap International

Plus de 100 personnes décédées, 300 000 affectées et 21 000 déplacées dans des logements temporaires, le cyclone Roanu a entraîné les pires inondations connues depuis 25 ans au Sri Lanka. En collaboration avec le gouvernement et d’autres organisations humanitaires, Handicap International a mené une évaluation afin d’identifier les besoins des populations affectées. 

« Dans les districts urbains, comme à Colombo, la capitale, les déchets s’amoncellent. Nous craignons une épidémie de dengue*. La priorité est d’assurer l’accès à l’eau potable et aux services d’hygiène aux populations affectées », explique Matteo Caprotti, directeur de Handicap International au Sri Lanka. 

Une catastrophe pour l'agriculture

Dans les zones rurales, de nombreuses maisons et productions agricoles ont été endommagés. « L’ampleur exacte des dégâts n’est pas encore connue, mais il est essentiel que les populations puissent se nourrir et retrouver de nouveaux moyens de subsistance. Certains agriculteurs ont perdu tous leurs girofliers, champs de riz et plantations de thé », poursuit-il.

Suite à cette évaluation, Handicap International planifie une collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) afin de s’assurer que les personnes les plus vulnérables affectées par la catastrophe puissent avoir accès à l’alimentation. Cette intervention sera menée dans les quatre districts les plus touchés du pays : Colombo, Kegalle, Ratnapura et Gampaha. 

* Infection virale transmise par les moustiques.

Publié le : 1 juin 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"Je ne peux plus prendre mes enfants dans mes bras comme avant"
© Hardy Skills / HI
Réadaptation Urgence

"Je ne peux plus prendre mes enfants dans mes bras comme avant"

Handicap International vient en aide à des centaines de victimes de la violence à Gaza. Découvrez les défis quotidiens auxquels sont confrontées les personnes blessées et leurs familles, comme Mohammed qui a reçu une balle dans la jambe et a besoin de soins et de suivi.

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 réfugiés rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin. Les équipes de Handicap International continuent de venir en aide aux populations affectées.

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie
© Elisa Fourt / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie

Le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le Sud de la Syrie a été multiplié par quatre ces derniers jours, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), la plupart se dirigent vers le plateau du Golan qui borde Israël. Quelque 60 000 civils rejoignent la frontière sud avec la Jordanie.