Accès direct au contenu
 
 

Handicap International aide les familles qui fuient le Venezuela

Secourir les déplacés/réfugiés Urgence
Colombie

La Colombie accueille plus d’un million de Vénézuéliens qui ont quitté leur pays. Handicap International apporte une aide d’urgence à ces populations vulnérables.

Camp de réfugiés vénézuéliens - Handicap International Colombie

Camp de réfugiés vénézuéliens | © HI

Depuis 2013, le Venezuela fait face à une sévère crise économique, politique et sociale. L’accès des populations aux soins de santé, aux infrastructures sanitaires et à la nourriture a fortement diminué, et les besoins humanitaires sont considérables. Au moins 3,4 millions de Vénézuéliens ont fui à travers le monde, dont 2,7 millions vers les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Parmi eux, plus d’un million de personnes se trouvent en Colombie.

Soutien psychologique et réadaptation

Depuis avril 2019, Handicap International apporte un soutien psychologique aux Vénézuéliens dans le centre de transit de Maicao, à la frontière avec le Venezuela.

En collaboration avec les organisations non gouvernementales DRC (Danish Refugee Council) et Pastoral Social (Caritas Colombie), Handicap International fournit également des soins de réadaptation destinés aux plus vulnérables (personnes handicapées, âgées, populations indigènes, etc.), apporte un soutien technique (formations, etc.) aux organisations de réadaptation locales, et organise des activités de cohésion sociale entre Colombiens et Vénézuéliens afin de favoriser une entente pacifique entre les différentes communautés.

>> Lire le témoignage de Gregory Le Blanc, directeur de HI en Colombie

Dans les grandes villes

Handicap International a également démarré une intervention d’urgence à Medellín, deuxième plus grande ville de Colombie, en collaboration avec la municipalité. Notre association soutient plus de 1 000 personnes provenant du Venezuela : appui psychologique (sessions individuelles et collectives) et appui dans leurs démarches juridiques nécessaires pour accéder aux services de base (soins de santé, etc.). L’association organise par ailleurs  des activités sportives et culturelles afin de renforcer la cohésion sociale et l’insertion socioculturelle des Vénézuéliens à Medellín. Handicap International va également intervenir en leur faveur à Bogota (la capitale) et Baranquilla (côte Atlantique).

Vénézuéliens au Pérou

Par ailleurs, Handicap International a mené une mission d’évaluation des besoins humanitaires des Vénézuéliens qui ont fui vers le Pérou et envisage de mener le même type d’intervention qu’en Colombie.

Publié le : 3 octobre 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine
© Chris Huby / HI
Santé Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine

Sept organisations humanitaires, dont Handicap International, demandent aux États participant à la Conférence des donateurs sur la crise syrienne (29-30 juin à Bruxelles) de trouver des réponses adéquates face à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la situation humanitaire en Syrie.

Camps de réfugiés : n’oublions pas les personnes handicapées
© Nicolas Axelrod - Ruom / HI
Combattre les discriminations Inclusion Secourir les déplacés/réfugiés

Camps de réfugiés : n’oublions pas les personnes handicapées

Handicap International rappelle l’importance de prendre en compte les personnes handicapées dans les camps de réfugiés, elles qui sont particulièrement vulnérables à la Covid-19.