Aller au contenu principal
 
 

« De nombreux Vénézuéliens réfugiés en Colombie sont très fragilisés émotionnellement et psychologiquement »

Urgence
Colombie

Directeur de Handicap International en Colombie, Gregory Le Blanc témoigne de la situation des Vénézuéliens réfugiés en Colombie et décrit l’intervention d’urgence menée par l'association.

Portrait de Gregory Le Blanc, directeur de Handicap International en Colombie

Gregory Le Blanc, directeur de HI en Colombie | © Juan Manuel Vargas / HI

« La grave crise politique et économique au Venezuela pèse chaque jour un peu plus sur les populations et accroît les mouvements vers les pays voisins. On estime que 3,4 millions de Vénézuéliens ont fui à travers le monde, notamment plus de deux millions en Colombie. Les autorités colombiennes sont dépassées par cet afflux et par les besoins d’assistance. Les femmes, les enfants, les personnes âgées et handicapées sont les plus affectés par cette situation.

Comme ils n'ont parfois plus de papiers d’identité, ils ne possèdent pas de permis de résidence, ils ne connaissaient pas les procédures pour être régularisés dans le pays et n’ont pas conscience de leurs droits, cela rend leur accès aux services de base (soins de santé, eau potable, etc.) plus compliqué. Dans les grandes villes et aux principaux points de rassemblement près des frontières, les Vénézuéliens reçoivent de l’aide concernant les soins de santé, la protection des plus fragiles, etc. Par contre, ils ont plus difficilement accès à un soutien psychologique, tout aussi important.

Soutien psychologique et réadaptation

En effet, les personnes qui ont fui sont très fragilisées socialement et émotionnellement. Le déracinement et la précarité entraînent de lourdes conséquences sur leur santé mentale : ils ressentent de la frustration, du désespoir, de l’anxiété et peuvent connaître un état de dépression. Handicap International leur apporte un soutien psychologique à Medellín et dans La Guajira (frontière nord), et se prépare à intervenir à Bogota et à Barranquilla. L'association aide aussi les personnes qui ont besoin de résoudre des questions légales (papiers d’identité, régularisation...) à Medellín, en collaboration avec la mairie, l’université, etc. et avec les juristes de notre organisation. HI déploie également des professionnels de la réadaptation afin d’appuyer la formation de services de santé, de fournir des soins, directement et/ou via des centres spécialisés, ainsi que de donner des béquilles, déambulateurs et appareillages aux personnes qui en ont besoin.

Vu les besoins et la persistance de cette crise humanitaire, nous visons aussi à renforcer l’intégration socioéconomique des Vénézuéliens en Colombie dès 2020, en nous basant sur notre forte expérience dans ce secteur. »


Lire aussi "Handicap International aide les familles qui fuient le Venezuela"

Publié le : 22 octobre 2019
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris