Accès direct au contenu
 
 

Grâce à sa prothèse, Heba peut à nouveau marcher

Réadaptation Urgence
Yémen

Heba est une jeune fille de 13 ans. L’an dernier, sa maison de Sa’dah au Yémen a été touchée par une frappe aérienne. Elle a été grièvement blessée à la jambe et a dû être amputée.

Heba avec Fadia, la kinésithérapeute de Handicap International au Yémen

Heba avec Fadia, la kinésithérapeute de Handicap International | © HI

Après une frappe aérienne qui a touché sa maison, Heba, 13 ans, a été transportée en urgence à l’hôpital Al-Thawra de Sa’dah au Yémen. Sa blessure à la jambe gauche était si grave qu’elle a dû être immédiatement amputée.

« Quand je suis sortie du coma, au bout de deux jours, j’ai vu que ma jambe n’était plus là et je me suis sentie très triste. »

À l’hôpital, l’équipe de Handicap International lui a expliqué qu’elle pourrait bénéficier d’une prothèse et marcher de nouveau à force d'exercices de rééducation. Trois semaines plus tard, l’équipe a pris ses mesures pour fabriquer une prothèse. Heba l’a rapidement essayée.

La jeune fille bénéficie d’un programme de réadaptation comprenant des exercices d’équilibre, de rééducation à la marche et de renforcement musculaire pour pouvoir marcher avec sa prothèse.

Projets d'avenir

Heba peut désormais monter et descendre les escaliers.

« Avant, j’étais alitée et je ne pouvais pas me lever ni marcher, car je manquais d’équilibre. Je suis tellement heureuse d’avoir cette prothèse ! Je voudrais retourner à l’école. J’espère devenir pharmacienne. »

Plus tard, Heba aimerait acheter un grand terrain et construire une pharmacie qui distribuerait gratuitement des médicaments aux plus pauvres.


Lire aussi "Après cinq ans de conflit, le Yémen vulnérable face à la pandémie de Covid-19"

Publié le : 26 mars 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« La décision des États-Unis aggravera la crise humanitaire déjà intenable au Yémen »
© Google Maps
Urgence

« La décision des États-Unis aggravera la crise humanitaire déjà intenable au Yémen »

Handicap International s’alarme des graves conséquences humanitaires suite à la décision américaine de classer Ansar Allah (les Houthis) comme organisation terroriste.

11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès des plus vulnérables à la réadaptation
© N. Todres / HI
Réadaptation

11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès des plus vulnérables à la réadaptation

Après le violent tremblement de terre qui avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, Handicap International avait alors déployé l’une des plus vastes missions d’urgence de son histoire. Aujourd’hui encore, l’association poursuit ses actions auprès des plus vulnérables.

Malgré le Covid-19, Sreyoun peut poursuivre ses séances de réadaptation
© HI
Réadaptation Santé

Malgré le Covid-19, Sreyoun peut poursuivre ses séances de réadaptation

La crise sanitaire n’a pas empêché la mère de Sreyoun et l’équipe de Handicap International au Cambodge de trouver les moyens d'aider la petite fille à progresser. Sa mère est ravie de voir sa fille s’épanouir.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris