Go to main content
 
 

Haya s’occupe à nouveau de ses enfants

Appareiller et rééduquer Déminer les terres Secourir les victimes
Jordanie Syrie

Victime civile de la guerre qui ravage son pays, Haya a vécu l'enfer et connu des souffrances inimaginables. Condamnée à rester handicapée à vie, la jeune femme fait montre d'un incroyable courage pour surmonter son handicap et croire de nouveau en l'avenir. Récit.

Haya

© Sébastien Nogier / Handicap International

Haya est une jeune Syrienne de 30 ans, mère de deux enfants, qui ambitionnait de devenir puéricultrice. En novembre 2012, en plein conflit, elle est touchée à la colonne vertébrale par une balle perdue. Opérée en urgence, les chirurgiens doivent lui enlever la rate et un rein. Elle apprend qu'elle sera paraplégique jusqu'à la fin de sa vie.

Alors que le conflit syrien fait rage, son mari décide de quitter le pays avec Haya et leurs deux enfants. Ils se rendent en Jordanie, où la jeune femme est à nouveau opérée plusieurs fois pour enlever les éclats de balle restant dans sa colonne. À Irbid, la famille s'installe dans un appartement pour reprendre un semblant de vie, mais Haya est désespérée par son handicap et les enfants traumatisés par ces événements.

Réapprendre chaque geste

En mars 2013, une équipe de Handicap International rencontre la jeune femme. Commencent alors de longues séances de rééducation pour Haya, qui doit réapprendre chaque geste. Une fois ses muscles tonifiés, elle reçoit entre autres un fauteuil roulant qu'elle apprend à utiliser pour retrouver de l'autonomie. Son mari est sensibilisé afin de l'aider et l'encourager. Les séances de kiné d'Haya sont suivies d'échanges sur la compréhension et l'acceptation de son handicap.

Aujourd'hui, Haya fait d'énormes progrès. Elle peut à nouveau s'occuper de ses enfants et cuisiner. Des gestes qui semblent anodins mais qu'elle a dû réapprendre lentement, à force d'un courage et d'une volonté de vivre inouïs.

Lire aussi :
Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
Une main tendue aux réfugiés

Publié le : 7 mars 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils
© E. Fourt / HI
Déminer les terres Mines et autres armes

Les bombardements en zones peuplées, un désastre pour les civils

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a discuté le 23 mai de la protection des civils dans les conflits armés. Une délégation de Handicap International était présente au siège de l'ONU pour convaincre les États de s'engager contre les bombardements en zones peuplées. À la tête de cette délégation, Alma Al Osta, responsable Plaidoyer armes, explique les actions de l'association.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »
© Laurie Dieffembacq-Belga / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »

Femme de conviction et de cœur, engagée depuis plusieurs décennies dans des causes humanistes, Axelle Red est ambassadrice de Handicap International depuis 2017. Son répertoire, à découvrir ou redécouvrir, est un beau voyage dans les méandres de l’âme humaine et du monde, où elle arbore toujours la flamme de l’espoir. Entretien.