Accès direct au contenu
 
 

Des drones pour repérer les mines

Mines et autres armes
Tchad

À Faya-Largeau, dans le Nord du Tchad, Handicap International lance l’expérimentation de drones pour repérer la présence de mines et avoir une vision très précise du terrain : une révolution dans le monde du déminage. Xavier Depreytere, chez de projet, explique ces premiers essais.

Handicap International teste des drones détecteurs de mines dans le nord du Tchad

© John Fardoulis / HI

Une avancée considérable 

Les premiers tests ont eu lieu en janvier 2019, dans le désert au sud de Faya. C’est une zone fortement contaminée par le conflit avec la Libye dans les années 80. Le drone survole de vastes zones en temps record : 300 hectares en 2 heures. Un gain de temps considérable pour le repérage des mines.

Visualisation et données 

Muni d’une caméra, le drone permet d’avoir une image précise de ce qui est repéré au sol, avec un ensemble de données comme la géolocalisation. À quelle hauteur le drone doit-il voler pour être le plus efficace ? Quel type de drone utiliser ? Quelles sont les données utiles pour le démineur ? Ce sont toutes ces questions que nous posons pour en faire une utilisation optimale... Lors de ces premiers tests, le drone a pris une photo de la zone survolée tous les 2 mètres. Objectif : les assembler pour avoir une carte ultra précise.

Handicap International teste des drones détecteurs de mines dans le nord du Tchad

Rencontre internationale des experts du déminage 

Du 5 au 7 février 2019, les experts du déminage se sont retrouvés à Genève pour la rencontre annuelle sur l’action contre les mines, sous l’égide des Nations Unies. Handicap International était présente à ce rendez-vous pour échanger avec les professionnels sur les méthodes innovantes dans le déminage et faire valoir les différentes expérimentations menées en ce moment par l’association. Un des sujets clés a également été les méthodes de déminage face aux mines artisanales, véritable défi du déminage moderne.


>> Lire également "Handicap International démine le Nord du Tchad"

Publié le : 18 février 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire
© Bahia Z. / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire

Alors que près d'un million de personnes – principalement des femmes et des enfants – ont fui les combats et les bombardements à Idlib en Syrie, Handicap International appelle les États à s'engager pleinement dans le processus diplomatique international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. La situation actuelle constitue l’une des pires crises humanitaires depuis le début du conflit en 2011.

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump
© Basile Barbey / HI
Mines et autres armes

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump

Victime d’une mine, Gniep Smoeun est l’une des premières personnes appareillées par Handicap International au début des années 80. Face au Palais des Nations à Genève le 13 février, elle a porté la voix des victimes face à la décision de l’administration Trump de réintroduire les mines antipersonnel dans l’arsenal américain, et demande aux États d’user de toute leur influence pour que les États-Unis reviennent sur cette décision révoltante.

Civils bombardés : la déclaration politique devra être ambitieuse
© ISNA Agency / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Civils bombardés : la déclaration politique devra être ambitieuse

Plus de 70 États se sont réunis le 10 février à Genève lors du deuxième cycle de négociations, destiné à aboutir le 26 mai prochain à Dublin à la Déclaration politique contre l’usage des armes explosives en zones urbaines.