Go to main content
 
 

Tchad

300 000 personnes vivent sous la menace des mines et des restes explosifs de guerre, héritages de conflits successifs. De plus, l’instabilité actuelle aux frontières du pays aggrave une situation humanitaire déjà complexe : plus de 4 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire ou une assistance d’urgence. HI intervient depuis octobre 2014 pour soutenir les secteurs du déminage et de l’assistance aux victimes. Depuis 2015, l’association sensibilise les populations déplacées dans la région du lac Tchad aux risques liés aux engins non explosés et favorise l’inclusion des personnes handicapées.

École au Tchad

École au Tchad - HI | © Denis Ricca / HI

Actions en cours

L’association participe au déminage des terres polluées par les mines et les restes explosifs de guerre, afin de les rendre exploitables par les villages directement concernés par leur présence. Elle dispense des formations aux membres du Centre national de déminage et assure la mise à jour de ses procédures.

L’association forme le personnel tchadien à la réadaptation physique et accompagne ce secteur en développant un dispositif d’identification des personnes handicapées. Elle soutient la réouverture du centre de réadaptation de N’Djamena et appuie les organisations de victimes et de personnes handicapées pour la défense de leurs droits, ces dernières étant particulièrement marginalisées.  Dans la région du lac Tchad, où de nombreuses populations ont fui les violences perpétrées par le groupe Boko Haram au Nigeria voisin, HI œuvre à l’amélioration de l’accès à l’éducation pour les enfants handicapés. Des campagnes d’éducation aux risques liés à la présence d’engins non explosés sont également menées afin de réduire le nombre d’accidents.

L’association met également en place des activités génératrices de revenu et d’accompagnement socio-professionnel pour permettre l’insertion socio-économique des personnes vulnérables, dont les jeunes personnes handicapées.

Paroles du terrain

Des drones au service du déminage
© HI
Mines et autres armes

Des drones au service du déminage

Handicap International et son partenaire Mobility Robotics expérimentent depuis janvier 2019 l’utilisation de drones pour appuyer les démineurs à Faya-Largeau, dans le Nord du Tchad. Depuis le mois de juillet, ils sont officiellement intégrés aux opérations de déminage dans le pays.

Une machine pour déminer le Nord du Tchad
© HI
Mines et autres armes

Une machine pour déminer le Nord du Tchad

Aux côtés des 50 démineurs en action au Tchad, Handicap International utilise une machine téléguidée, une GCS 200, pour déminer de grandes surfaces en un temps record.

Une journée avec les démineurs au Tchad
© Gilles Lordet / HI
Mines et autres armes

Une journée avec les démineurs au Tchad

Handicap International mène depuis novembre 2018 des opérations de déminage dans le Nord du Tchad. Une cinquantaine de démineurs sont en action, désormais secondés par une machine et des drones. Retour sur une journée type de travail de l'équipe, qui intervient parfois dans des conditions extrêmes.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI au Tchad

Essentiellement rural, le Tchad est classé parmi les 10 pays les plus pauvres en termes de développement humain

Le Tchad est peuplé d’environ 14 millions d’habitants, dont 47 % vivraient sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale. La situation sécuritaire régionale est préoccupante : les crises au Soudan,  en République centrafricaine, en Libye, ainsi que les exactions de l’organisation terroriste Boko Haram aggravent une situation humanitaire déjà très complexe. Le pays compte déjà sur son sol près de 600 000 personnes ayant fui les crises voisines et vivant dans une très grande précarité.

Nos actions
pays
par pays

Pétition contre le bombardement des civils

391 940 signatures

Objectif 1 000 000

Stop bombing logo

Handicap International France est une Association loi 1901| N° SIRET : 327 377 966 00061 | Code APE : 8899B
Lorsque vous faites un don, vous bénéficiez de 75% de déduction fiscale dans la limite de 530€. Au-delà, déduction de 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable.