Go to main content
 
 

Déminage : le partage d’expériences est essentiel

Mines et autres armes

Du 7 au 10 février a lieu à Genève la rencontre annuelle de professionnels engagés dans l’action contre les mines dans le monde. Près de 400 personnes de différentes institutions et organisations se retrouvent pour échanger leur expérience. Un rendez-vous crucial pour Handicap International.

Formation de démineurs par Handicap International en Colombie en vue d’opérations de déminage dans trois départements

© J-M. Vargas / Handicap International

Bailleurs de fonds, États engagés dans des opérations de dépollution ou d’aide aux victimes, centres nationaux de déminage, entreprises privés et organisations humanitaires de déminage… De nombreux professionnels se retrouvent à Genève du 7 au 10 février. Au programme : échanges d’expériences, information sur les dernières innovations techniques pour déminer, perspectives d’activités dans les années à venir…

Drones et géolocalisation des mines

Cette année, les bombes artisanales faisant office de mines, que l’on trouve fréquemment en Syrie ou en Irak, seront au centre des discussions, tout comme l’utilisation des drones, les outils de géolocalisation des mines à sécuriser et le partage d’informations entre partenaires lors d’une intervention…

Pour Handicap International, représentée à cette conférence par une importante délégation, il s’agit d’un rendez-vous unique. Ces quatre jours permettent de partager des analyses, de confronter des modes opératoires, de prendre contact avec des autorités nationales et de tisser de nouvelles collaborations.


Portrait de Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International> Lire aussi le témoignage de Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International : "L'action contre les mines est une composante essentielle de l'aide humanitaire"

Publié le : 7 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Bombardements de civils : les États reconnaissent enfin l'urgence d'agir
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Bombardements de civils : les États reconnaissent enfin l'urgence d'agir

133 États se sont réunis les 1er et 2 octobre lors de la Conférence de Vienne sur la protection des civils dans les guerres urbaines. Une majorité est prête à travailler sur une déclaration politique visant à mettre fin aux souffrances humaines causées par l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Les discussions qui se tiendront durant les prochains mois seront décisives.

Civils bombardés : à Vienne, les États doivent prendre leurs responsabilités
© A. Al Osta / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Civils bombardés : à Vienne, les États doivent prendre leurs responsabilités

Plus de 90 États participent à la Conférence de Vienne qui a lieu les 1er et 2 octobre. Cette rencontre cruciale marque le début des discussions sur la déclaration politique internationale visant à mettre fin à l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Alma Taslidžan Al-Osta, responsable du plaidoyer à Handicap International, explique les derniers préparatifs.

Handicap International inaugure le Monument au civil inconnu
© HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Handicap International inaugure le Monument au civil inconnu

Handicap International a inauguré le 26 septembre à Paris le "Monument au civil inconnu" deux jours avant la Pyramide de chaussures, en hommage aux victimes civiles des conflits contemporains et pour dénoncer une pratique intolérable : les bombardements en zones peuplées.