Go to main content

Dalal sort de chez elle pour la première fois depuis plus d’un an

Insérer les personnes handicapées dans la société
Liban Syrie

Dalal, 7 ans, est atteinte d’infirmité motrice cérébrale depuis sa naissance, ce qui affecte son élocution et sa mobilité. Handicap International lui a donné un fauteuil roulant pour se déplacer plus facilement. Avec l’aide de l’association et de sa famille, la petite fille est sortie de chez elle pour la première fois depuis un an et demi.

Handicap International a offert un fauteuil roulant à la petite Dalal pour faciliter ses déplacements et sa participation aux activités extérieures.

Handicap International a offert un fauteuil roulant à la petite Dalal pour faciliter ses déplacements et sa participation aux activités extérieures. | © C. Fohlen / Handicap International

Dalal et sa famille vivent au deuxième étage d’un immeuble dans une petite ville de la vallée de la Bekaa au Liban. C’est en empruntant les escaliers de cet immeuble encore partiellement en construction que l’on accède au logement où la famille a trouvé refuge en mars 2012. Les parents de Dalal, sa grande sœur et son petit frère sont malentendants. C’est donc le frère aîné et la tante qui prennent soin de la famille. « En 2012, la situation est devenue beaucoup trop dangereuse pour nous en Syrie, alors nous avons fui. Mon mari était déjà au Liban pour son travail. J’ai pris Dalal dans mes bras et c’est mon fils aîné qui s’est chargé de nous faire arriver jusqu’au Liban », explique Hiba, la maman de Dalal. 

Dalal est suivie par Mohammed et Zeinab, kinésithérapeute et assistante sociale de Handicap International. L’équipe a décidé de lui apporter un fauteuil roulant pour l’aider à mieux se déplacer. « Aujourd’hui, nous allons montrer à Dalal et sa maman comment utiliser le fauteuil. La manière de s’installer dessus en toute sécurité, de se déplacer, mais aussi de passer d’une pièce à l’autre lorsqu’il y a des petites marches par exemple », détaille Mohammed. 
Un grand sourire éclaire le visage de Dalal à la vue de son nouveau fauteuil coloré. Pour Hiba, cette aide à la mobilité permettra aussi de soulager le quotidien : « Grâce à ce fauteuil, elle sera plus indépendante et surtout elle pourra enfin retourner jouer avec les autres enfants ». Cela fait à présent un an et demi que Dalal n’est pas sortie de l’immeuble, sa maman ayant toujours peur qu’elle se fasse mal.

Favoriser sa mobilité et son bien-être

Après quelques exercices de renforcement musculaire, Mohammed aide Dalal à s’installer sur son fauteuil. Elle fait alors ses premiers mouvements dans le salon. Le kinésithérapeute lui montre ensuite comment pousser le fauteuil : « Cet exercice permet à Dalal de renforcer les muscles de ses jambes de manière ludique. Si le fauteuil favorise l’indépendance et la participation à la vie sociale, il est primordial de continuer à mobiliser les muscles »

Mohammed et Zeinab montrent à présent à Hiba comment manipuler le fauteuil roulant de sa fille pour franchir le seuil de la porte d’entrée. Tout le monde emmène ensuite Dalal à l’extérieur. « En lui donnant un fauteuil roulant, notre objectif est aussi de lui permettre de sortir pour participer à nouveau aux activités. C’est important pour favoriser simultanément sa mobilité et son bien-être », explique Mohammed. Une fois dehors, d’abord un peu timide, Dalal redécouvre les espaces alentours. Sa grand-mère l’encourage : « Félicitations Dalal ! » Et le visage de la petite fille s’illumine.

Projet financé avec le soutien du Service d’aide humanitaire de l’Union européenne - ECHO

Dalal, 7 ans, peut désormais sortir à nouveau de chez elle grâce au fauteuil roulant de Handicap International. © C. Fohlen / Handicap International
Dalal, 7 ans, peut désormais sortir à nouveau de chez elle grâce au fauteuil roulant de Handicap International. © C. Fohlen / Handicap International

Lire aussi :
Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
Une main tendue aux réfugiés

Publié le : 22 octobre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"Avant mes enfants, je ne pensais pas à mon amputation"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Mines et autres armes Réadaptation

"Avant mes enfants, je ne pensais pas à mon amputation"

Un jour en Syrie, Ibrahim a entendu des échanges de tirs près du lieu où il se trouvait. Il a fui du côté opposé. C’est là que les bombes sont tombées. Blessé par un éclat d’obus à la jambe, Ibrahim a été transféré en Jordanie où il s’est fait amputer. Handicap International l’a ensuite appareillé d’une nouvelle prothèse.

"Notre plus grande dépense : les médicaments"
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

"Notre plus grande dépense : les médicaments"

Au début de la guerre en Syrie, Hussein et sa famille ont quitté leur ville natale pour se réfugier en Jordanie. Depuis plusieurs années, il enchaîne les complications médicales. Grâce au partenariat de Handicap International avec un centre de réadaptation local, l'arthrose du genou dont il souffre est maintenant prise en charge par une équipe de kinésithérapeutes.

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés
© O. Van de Broeck / HI
Insertion Réadaptation

Crise syrienne : comprendre les difficultés des réfugiés handicapés

HI a mené une enquête en 2018 pour comprendre la situation des personnes handicapées parmi les réfugiés syriens en Jordanie et au Liban, et les obstacles qu’elles rencontrent dans leur accès à l’aide humanitaire. Réfugiés en Jordanie, Zyad et sa famille ont fait partie des personnes interviewées.