Go to main content

23e Pyramide : contre les bombardements des civils, les Français ont répondu présent

Mines et autres armes Solidarité
France

Plus de 30 000 signatures de la pétition de Handicap International contre les bombardements des civils ont été enregistrées dans les 29 villes qui organisaient la 23e Pyramide de chaussures les 22 et 23 septembre. Une mobilisation citoyenne renouvelée qui renforce le combat de l’association contre l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

Pyramide de chaussures de Lyon samedi 23 septembre 2017

Pyramide de chaussures de Lyon samedi 23 septembre 2017 | © B. Blondel / Handicap International

Handicap International donnait rendez-vous aux citoyens le samedi 23 septembre dans 28 villes et la veille à Paris pour rappeler que les bombardements des civils ne sont pas une fatalité. Fidèle à la colère et l’indignation qui ont forgé son combat contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, l’association a une nouvelle fois réussi à mobiliser les Français autour sa campagne #StopBombing dénonçant l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

Vers une déclaration politique

À travers une immersion en réalité virtuelle au cœur d’une ville bombardée de Syrie, des photos "STOP" diffusées sur écran géant, un jeu de son et lumière sur la statue de Marianne place de la République à Paris, des démonstrations de déminage, etc. le public a pu prendre conscience de l’effroyable réalité vécue par des milliers de civils dans les pays en guerre. Cette édition 2017 des Pyramides de chaussures a permis de mettre des visages et des témoignages sur une situation qui peut sembler lointaine.

Près de 30 000 signatures recueillies en deux jours (dont 9 000 à Lyon et 3 000 à Paris) vont s’ajouter aux 360 000 déjà collectées par Handicap International ces dernières années. Alors que 12 États travaillent aujourd’hui à l’élaboration d’une déclaration politique contre les bombardements en zones peuplées, il est urgent d’accroître la pression sur les pays qui se tiennent à l’écart du processus, parmi lesquels la France.

Moi aussi je signe la pétition de Handicap International

Au total, 251 060 personnes se sont mobilisées lors de la 23e édition des Pyramides de chaussures : bénévoles engagés à nos côtés, signatures de la pétition contre les bombardements des civils et activité sur les réseaux sociaux. Merci à tous !

Voir l'album photo des 23es Pyramides de chaussures

Album photo de la 23e Pyramide de chaussures - septembre 2017

Publié le : 25 septembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils
© HI
Mines et autres armes

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils

Organisée par Handicap International, la conférence régionale contre les bombardements de civils s'est achevée le 6 décembre au Chili. 23 États ont adopté le Communiqué de Santiago, exprimant leur inquiétude sur les effets dévastateurs pour les civils de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

L’Amérique latine contre les bombardements des civils
© Thomas Dossus / HI
Mines et autres armes

L’Amérique latine contre les bombardements des civils

Handicap International organise les 5 et 6 décembre à Santiago au Chili une conférence régionale sur la protection des civils contre les bombardements. Elle réunit 26 États et près de 30 organisations de la société civile et des ONG internationales. Objectif : sensibiliser ces pays à cet enjeu crucial et les inciter à s’engager contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Armes à sous-munitions : les investissements en chute libre
© Philippe Houilat / HI
Mines et autres armes

Armes à sous-munitions : les investissements en chute libre

Selon un nouveau rapport de l'organisation PAX, les investissements financiers dans la production d'armes à sous-munitions ont été divisés par 3 depuis sa précédente édition. Une baisse record qui ne doit pas masquer le fait que ces armes continuent de mutiler et tuer des civils longtemps après les conflits.