Go to main content

Vidéos : huit ans après le séisme en Haïti, Moïse rejoue au foot

Réadaptation
Haïti

Le 12 janvier 2010, le séisme qui frappait Haïti tuait plus de 230 000 personnes et en blessait 300 000. Alors âgé de 4 ans, Moïse avait dû être amputé de la jambe gauche. Avec l’aide de Handicap International, l’enfant a reçu une prothèse et bénéficié de séances de réadaptation. Suivi depuis huit ans par l’association, Moïse a aujourd’hui retrouvé toute son énergie. Découvrez-le en vidéo, ainsi que le footballeur Neymar Jr qui continue de nous soutenir en tant qu'ambassadeur international.

Moïse, victime à 4 ans du séisme qui a ravagé Haïti en 2010, peut aujourd'hui rejouer au foot avec ses amis grâce à Handicap International

© Fred Mogin / HI

Après le séisme qui dévaste Haïti le 12 janvier 2010, Handicap International lance une intervention d’urgence immédiate afin de venir en aide aux personnes affectées par la catastrophe. Moïse, alors âgé de 4 ans, est blessé au pied gauche suite à la destruction de sa maison. L’enfant est rapidement amputé par les médecins pour lui sauver la vie.

Peu de temps après l’opération, il rencontre les équipes de l’association et du centre Healing Hand for Haïti. Moïse suit des séances de réadaptation, reçoit une prothèse et réapprend progressivement à marcher. Depuis 2010, sa prothèse est régulièrement changée pour s’adapter à sa croissance.

Aujourd’hui, Moïse a 12 ans. Il vit sur les hauteurs de Mariani à Port-au-Prince avec ses parents et son petit frère de 9 ans Sonel, dont il est très proche. Son père est conducteur de tap-tap (bus local) et sa mère s’occupe de la famille. Moïse est un adolescent joyeux et enthousiaste, il va à l’école et joue au football avec ses amis.

Avec le soutien de Neymar Jr, notre ambassadeur international depuis l'été 2017 !

Publié le : 12 janvier 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"
© Philippe de Poulpiquet / HI

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"

Molham avait à peine 9 ans lorsqu’il a été blessé par une balle perdue à Homs, en Syrie. Sa famille a fui les combats et s’est réfugiée en Jordanie. Handicap International fournit des séances de réadaptation au jeune garçon qui bénéficie également d’un soutien psychologique.

Rééducation des blessés de guerre civils : les bienfaits de la kinésithérapie
© Peter Biro / HI

Rééducation des blessés de guerre civils : les bienfaits de la kinésithérapie

Les personnes blessées, amputées après un bombardement suivent des séances de kinésithérapie après leur opération. Quelle est l’utilité de ces exercices ? Quels sont leurs effets sur la condition physique du blessé ? Réponses avec Isabelle Urseau, experte en réadaptation à Handicap International.

Des statues parisiennes "appareillées" par Handicap International
© Thomas Dossus / HI

Des statues parisiennes "appareillées" par Handicap International

Handicap International a installé des prothèses factices sur plusieurs statues de Paris le 6 mars dernier. L’objectif de cette opération éphémère et symbolique était de sensibiliser le public à l’utilisation de l’impression 3D pour l’appareillage de patients dans les pays du Sud. Après une première phase d’essais encourageante dans trois pays, l’association a besoin de fonds pour développer ce programme à plus grande échelle.