Go to main content
 
 

Urgence au Mozambique : cyclone Idai

Urgence
Mozambique

L’urgence est de faciliter l’accès aux populations isolées.

Image satellite, Cyclone IDAI, 15 mars 2019. Source : Cyclocane.

Image satellite, Cyclone IDAI, 15 mars 2019. Source : Cyclocane. | © Cyclocane

« Compte tenu de la violence du cyclone IDAI qui a frappé les côtes du Mozambique dans la nuit du 14 au 15 mars, nous avons décidé d'envoyer un expert en logistique pour renforcer notre équipe sur place. »

Olivier Bertrand, chargé de projet Plateformes logistiques pour Handicap International

Dès son arrivée, dans les prochains jours, notre expert devra évaluer la situation, en particulier les difficultés d’accès aux populations vulnérables. Après un cyclone, on peut s’attendre à ce que des villages soient totalement isolés, et donc que des personnes très fragiles soient totalement coupées du monde, sans accès à la nourriture, dépourvues de soins, de médicaments.

Faites un don d'urgence, aidez les victimes en soutenant Handicap International

Besoin d'une aide immédiate

Olivier Bertrand poursuit : « Nous pourrions donc contribuer à identifier les personnes qui ont besoin d’une aide immédiate, pour assurer une cartographie des populations vulnérables. Cela permettrait ensuite d’assurer des opérations de déblaiement pour que l’aide humanitaire puisse parvenir à ces personnes isolées. Nous envisageons aussi de mettre en place une plateforme logistique qui permette d’organiser et de coordonner le transport et l’acheminement de l’aide, en s’appuyant sur des transporteurs locaux ».

Le Nord et le Centre du Mozambique ont été frappés par le cyclone Idai dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars. La ville de Beira, qui compte plus de 500 000 habitants a été directement touchée par les pluies torrentielles et les vents violents. Il est difficile d'avoir une estimation des dégâts à ce stade, les communications avec la zone touchée étant encore coupées au moment de rédiger cet article.

Lire également "Cyclone au Mozambique : des centaines de milliers de personnes pourraient être touchées"

Publié le : 15 mars 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI
© A. Emangard / HI
Urgence

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants de Beira à réparer et à reconstruire leurs maisons après le passage du cyclone Idai au Mozambique.