Accès direct au contenu
 
 

Nos équipes mobiles aux côtés des personnes déplacées

Réadaptation Urgence
Soudan du Sud

Handicap International déploie au Soudan du Sud des équipes mobiles d’urgence. Leur mission : apporter soins de réadaptation et soutien psychosocial aux personnes déplacées vulnérables dans les zones affectées par les conflits.

Au Soudan du Sud, une personne suit des séances de réadaptation et reçoit un soutien psychosocial des équipes d'urgence de Handicap International.

© Dieter Telemans / HI

Depuis 2013, la crise au Soudan du Sud pousse des millions d’habitants à fuir. De nombreux Sud-Soudanais pris en tenaille entre violences et famines ont fui le pays, tandis que 1,9 million de déplacés internes se sont réfugiés dans différents camps autour de Juba, la capitale, et dans des régions plus isolées du pays. Ce sont pour la grande majorité des femmes, des enfants, des personnes âgées, et parmi eux des personnes handicapées.

Pour aider les plus vulnérables d’entre eux, Handicap International déploie des équipes mobiles d’urgence qui apportent soins de réadaptation et soutien psychosocial dans les zones affectées par les conflits. Composées de plusieurs spécialistes, elles offrent notamment un soutien technique et matériel aux centres de réadaptation des zones reculées et isolées et prennent directement en charge les personnes handicapées en leur fournissant séances de rééducation et appareillages.

De nombreuses personnes attendent d'être aidées

Steven Lavour, travailleur de santé spécialisé en réadaptation, est membre de l’équipe mobile de Juba. Aujourd’hui, il vient apporter son soutien à Isaac Ramadan, le kinésithérapeute du centre de réadaptation de la ville de Yei. Il est également chargé d’approvisionner le centre avec du matériel d’aide à la mobilité.

« Il y a une très forte demande de fauteuils roulants, de béquilles et de prothèses à Yei. Malheureusement nous ne pouvons pas fournir suffisamment d’appareillages car les demandes augmentent de façon exponentielle. De nombreuses personnes attendent actuellement de pouvoir être appareillées ou de recevoir une aide à la mobilité. Les gens qui ont fui la région de Yei durant la crise sont en effet en train de revenir. Le challenge pour Handicap International est de pouvoir répondre à cette augmentation des demandes. Plusieurs mois sont parfois nécessaires avant de recevoir et distribuer les appareillages qui sont fabriqués au Kenya. »

Steven Lavour

En effet, depuis plusieurs mois, les Sud-Soudanais se prennent à espérer la mise en œuvre effective de l’accord de paix signé en septembre 2018, et les tensions et conflits diminuent. Les personnes déplacées ou réfugiées dans les camps envisagent et commencent, pour certaines, à retourner dans leurs villages.

Les équipes mobiles de Handicap International organisent également des discussions de groupes avec les membres des communautés afin d’évaluer leurs besoins et des séances d’informations sur les mesures de prévention du handicap et la réadaptation à base communautaire.


Les équipes mobiles sont financées par la Direction générale de la Protection civile et opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO) ainsi que par le Centre de Crise et de Soutien (CDCS) français.

Publié le : 24 février 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants
© HI
Innovation Mines et autres armes Réadaptation

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants

L’Union européenne a distingué à deux reprises le 24 septembre Handicap International, par la remise du Prix Horizon du Conseil européen de l'Innovation pour "une aide humanitaire high-tech et durable". Ces récompenses consacrent la volonté de l’association de proposer des solutions concrètes, efficaces et innovantes afin d’améliorer la prise en charge des personnes vulnérables.

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé

Kinésithérapeute pour Handicap International, Rana Abdel Al explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles, désormais réfugiées au Liban, ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

Beyrouth : alléger les souffrances des blessés, dont les réfugiés syriens
© Tom Nicholson / HI
Urgence

Beyrouth : alléger les souffrances des blessés, dont les réfugiés syriens

Les explosions à Beyrouth survenues le 4 août dernier ont impacté de nombreux habitants. C’est le cas de Ramadan, 23 ans, réfugié syrien originaire d’Alep. Handicap International est à ses côtés pour soulager ses souffrances.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris