Go to main content

Peter, 15 ans, sourd-muet et défenseur des droits de l’Enfant

Secourir les victimes
Kenya

Du haut de ses 15 ans, Peter fait preuve d’une volonté et d’un engagement qui forcent l’admiration. Capitaine des sports et vraie tête à l’école, il s’implique également au cœur du projet « Ubuntu Care » de Handicap International afin de lutter contre les violences sexuelles envers les enfants.

Handicap International est aux côtés des enfants sourds-muets du Kenya

© Elise Cartuyvels / Handicap International

À seulement 15 ans, Peter est déjà un expert de la défense des droits de l'Enfant © Elise Cartuyvels / Handicap International« Peter est le plus jeune de nos six enfants. À l'âge de 5 ans, il s’est rendu dans une école spécialisée où il a appris la langue des signes. Il a pris progressivement confiance en lui et a commencé à échanger avec les autres enfants », explique son père. Aujourd’hui inscrit en 6e primaire dans une école spécialisée, Peter est un élève appliqué. Depuis peu deuxième de la classe, il fait tout pour retrouver la première place.

« Peter est incroyable ! », explique Lucy Muchiri, du projet Ubuntu Care de Handicap International au Kenya. « Nous proposons aux élèves de son école de participer au club des enfants et de mener des actions de sensibilisation aux violences sexuelles. Les enfants handicapés ont trois à quatre fois plus de risques d’en être victimes. Et 90 % des enfants ayant une déficience intellectuelle auraient subi une forme de violence sexuelle. Informer les enfants sur leurs droits est donc essentiel. Peter est très investi, il est également membre du comité consultatif des enfants Ubuntu Care, l’organe décisionnel du projet. Il s’exprime en langue des signes et propose d’excellentes idées. »

Grâce à son engagement au sein du projet Ubuntu Care, Peter est devenu un expert des droits de l’Enfant. Avec le soutien de Handicap International, il a été élu parmi 42 autres enfants du comté pour participer au Parlement des jeunes au niveau régional et à l’Assemblée des enfants au niveau national. « J’ai défendu les droits de l’Enfant à Nairobi avec d’autres jeunes de mon âge. On traduisait mes propos, c’était passionnant », raconte fièrement Peter. 

« Être sourd-muet et défenseur des droits de l’Enfant, c’est un message fort, pour Peter comme pour tous les enfants handicapés. Ici, le handicap entraîne toujours des réticences. Quand les gens rencontrent Peter, son enthousiasme transparaît à tous les niveaux. Il est devenu hyper déterminé, parfois un peu trop… », ajoute son père en souriant. Et quand on lui demande ce qu’il veut faire plus tard, la réponse est très claire : « champion sportif… ou parlementaire ! »

 

Découvrez le beau film "Through our eyes" (À travers notre regard) réalisé par les enfants bénéficiaires du projet Ubuntu Care de Handicap International (22 mn) : 

 

Le projet Ubuntu Care de Handicap International
Les enfants handicapés ont trois à quatre fois plus de risques d’être victimes de violences sexuelles. Et 90 % des enfants ayant une déficience intellectuelle auraient subi une forme de violence sexuelle. Face à cette situation alarmante, les violences sexuelles envers les personnes handicapées restent un sujet tabou. Isolés, moins informés, notamment au sujet de leurs droits, parfois dépendants psychologiquement et financièrement de leur agresseur, les enfants handicapés sont les plus vulnérables. Afin de lutter contre ces violences envers les enfants, et en particulier les enfants handicapés, Handicap International mène le projet Ubuntu Care, qui implique 100 000 enfants au Kenya, au Burundi et au Rwanda. Clubs d’enfants dans les écoles, forums des enfants, implication dans le Comité consultatif des enfants… Les enfants participent activement à l’élaboration et au développement du projet, dont ils sont à l’initiative. Ils expriment leur opinion, en apprennent davantage sur leurs droits et deviennent plus aptes à se protéger. Les parents, les membres des communautés, les enseignants et les organisations de personnes handicapées sont également informés et conseillés. Les victimes de violences sexuelles sont accompagnées pour qu’elles puissent bénéficier d’un soutien adapté. Enfin, Handicap International mène des actions de plaidoyer au niveau national afin que les enfants handicapés soient davantage intégrés dans la société, et qu’un système coordonné de protection, impliquant des acteurs du secteur éducatif, juridique/judiciaire, psychosocial et de la santé, soit mis en place.
Publié le : 19 novembre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Crise des réfugiés : Nous sommes partis sans nos parents
© P. Meinhardt / Handicap International

Crise des réfugiés : Nous sommes partis sans nos parents

La crise des réfugiés au Soudan du Sud est l'une des plus alarmantes de la planète. Des millions de Sud-Soudanais fuient les violences et l'insécurité alimentaire. 86 % de ceux qui recherchent la sécurité dans les pays voisins sont des femmes et des enfants. 75 000 enfants ont été séparés de leur famille, beaucoup sont malades et épuisés.

Crise alimentaire en Afrique de l’Est : tout quitter pour survivre
© P. Meinhardt / Handicap International

Crise alimentaire en Afrique de l’Est : tout quitter pour survivre

La crise alimentaire en Afrique de l’Est engendre un nombre sans précédent de réfugiés, dont près de 80 % sont des femmes et des enfants. Originaires du Soudan du Sud, Rose et ses enfants vivent dans un camp au Kenya depuis février et reçoivent l’aide de Handicap International.

Christine, une femme engagée pour la paix
© E. Cartuyvels / Handicap International

Christine, une femme engagée pour la paix

Témoin des violences armées qui sévissent dans sa région au Kenya, Christine est devenue ambassadrice de la paix avec Handicap International. Jour après jour, elle sensibilise les communautés et s’adresse aux femmes pour que leurs droits soient respectés.