Accès direct au contenu
 
 

Fournir des services de réadaptation dans les régions isolées

Réadaptation Santé
Soudan du Sud

Une équipe itinérante de Handicap International se rend dans les régions les plus isolées du Soudan du Sud pour aller à la rencontre des communautés et met à jour des besoins importants en matière de réadaptation physique et fonctionnelle.

Des membres de l’équipe itinérante de Handicap International naviguent vers un nouveau site à New Fangak au Soudan du Sud

Des membres de l’équipe itinérante naviguent vers un nouveau site à New Fangak | © C. Ukamah / HI

New Fangak est une région isolée du Soudan du Sud, entourée de rivières et de marécages. De nombreux villages sont accessibles uniquement par bateau ou avion, et la plupart des 26 000 habitants sont agropasteurs.

L’équipe Handicap International de spécialistes de la réadaptation, connue sous le nom "d'équipe itinérante", se rend dans des régions comme New Fangak pour mieux comprendre les besoins de la communauté et savoir comment l'association peut fournir des services pertinents.

L’équipe organise des discussions de groupe avec les membres de la communauté pour en savoir plus sur les questions liées à la santé, au handicap et à la réadaptation. À New Fangak, de nombreuses personnes ont souligné la prévalence de symptômes apparentés à la polio au sein de la population, la région n’ayant traditionnellement pas eu accès aux campagnes de vaccination. La première compagne de vaccination contre la poliomyélite a débuté il y a trois ans. 

Une première pour les participants

À Tonga, les résultats des entretiens ont mis en évidence le manque d’accès aux services pour les personnes handicapées, la stigmatisation sociale et le manque cruel d’aides à la mobilité, qui entrave la capacité des enfants et des adultes à accéder aux services.

L’équipe itinérante organise des sessions de formation sur des sujets tels que les mesures de prévention du handicap et les procédures de réadaptation de base. À New Fangak, elle est intervenue auprès de 19 agents de santé issus de six organisations et établissements de santé différents. Jamais auparavant les participants n’avaient été formés à la question du handicap et de la réadaptation.

La formation est une étape importante vers la sensibilisation et le renforcement des capacités dans les régions les plus isolées du Soudan du Sud. L’équipe itinérante continuera à se rendre dans ces régions, à apporter son soutien et à fournir des services spécialisés à travers des campagnes de sensibilisation, des ateliers de renforcement des capacités et des sessions de formation.


L’équipe itinérante de Handicap International est financée par la Direction générale Protection civile et opérations d’aide humanitaire européennes (ECHO).

Publié le : 18 décembre 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants
© HI
Innovation Mines et autres armes Réadaptation

Handicap International primée deux fois par l’Union européenne pour ses projets innovants

L’Union européenne a distingué à deux reprises le 24 septembre Handicap International, par la remise du Prix Horizon du Conseil européen de l'Innovation pour "une aide humanitaire high-tech et durable". Ces récompenses consacrent la volonté de l’association de proposer des solutions concrètes, efficaces et innovantes afin d’améliorer la prise en charge des personnes vulnérables.

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé

Kinésithérapeute pour Handicap International, Rana Abdel Al explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles, désormais réfugiées au Liban, ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

Kay Reh, 17 ans, blessé par un engin explosif dans son champ
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Kay Reh, 17 ans, blessé par un engin explosif dans son champ

Depuis 2012, Handicap International a sensibilisé près de 13 000 personnes vivant dans les neufs camps de réfugiés situés le long de la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar sur les risques liés aux restes explosifs de guerre. Kay Reh, 17 ans, n'a pas pu éviter l'accident.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris