Goto main content
 
 

Khadidja, une femme forte et indépendante

Inclusion
Tchad

Découvrez Khadidja, une entrepreneuse tchadienne de 27 ans, soutenue par Handicap International pour réparer sa prothèse et ouvrir son propre commerce.

Portrait de Khadidja, une entrepreneuse tchadienne de 27 ans soutenue par Handicap International pour réparer sa prothèse et ouvrir son propre commerce

© F. Rabezandriantsoa Bakoly / HI

Trouver du soutien avec Handicap International

Khadidja a 27 ans. Suite à une chute, elle souffre depuis qu'elle a 2 ans d’une atrophie de la jambe droite qui l’oblige à porter une prothèse orthopédique. Cette jeune mère célibataire subvient seule aux besoins de ses deux enfants. Depuis 2018, elle est accompagnée quotidiennement par les équipes de Handicap International dans le cadre d’un projet d’inclusion économique. Elle a bénéficié d’une subvention à la création d’activités génératrices de revenus et des services d’aide technique à la mobilité pour la réparation de sa prothèse.

« Je suis tombée d’un âne au village. Comme on ne pouvait pas me soigner sur place, ma famille m’a emmenée à N’Djamena. Les médecins m’ont dit qu’il fallait que je sois traitée en France mais nous n’avions pas les moyens. Plus tard, ma famille a pu acheter une prothèse. Après qu'elle se soit cassée, une connaissance m’a conseillé d’aller au guichet de Diguel où Handicap International pourrait m’aider. L'association a fait réparer ma prothèse et m’a donné une subvention pour commencer mon commerce. »

Elle crée une entreprise

Avec l’appui des équipes de Handicap International, Khadidja a conservé sa mobilité et possède aujourd’hui un étal où elle vend des céréales. Cette activité lui permet de nourrir et loger sa famille, se loger, se soigner et scolariser ses enfants. Les économies générées par son commerce lui ont aussi permis d’investir dans une machine à coudre pour lancer un petit atelier de couture

« Grâce à l’aide de Handicap International, j’ai monté mon petit commerce de vente de céréales. Aujourd’hui, nous avons de quoi manger tous les jours et j’ai pu économiser de l’argent pour acheter une machine à coudre. Je réalise plusieurs commandes, cela m’aide à vivre et payer mes soins de santé et l’école de mes enfants. »

La nouvelle autonomie de Khadidja l’aide aujourd’hui à se projeter dans l’avenir :

« Vu que mon commerce marche bien, j’aimerais étendre mes activités et acheter un tricycle motorisé pour faciliter mes déplacements et aller chercher moi-même la marchandise que je vends. Je voudrais aussi construire une chambre supplémentaire qui donnerait plus de confort à mes enfants. »

Publié le : 11 janvier 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Collectes frauduleuses

Des escroqueries à la charité peuvent être commises en notre nom dans l'espace public, par téléphone ou par e-mail. Consultez notre page dédiée pour toute information ou contactez-nous directement au 04 78 69 67 00 ou par e-mail : donateurs@france.hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Judy, 8 ans, voit déjà des progrès
© D. Ginsberg / HI
Inclusion Réadaptation

Judy, 8 ans, voit déjà des progrès

Judy est paralysée des jambes et elle a du mal à effectuer certains mouvements. Elle participe à des séances de rééducation avec Handicap International afin d'améliorer sa mobilité et gagner en autonomie.

Fatime, 11 ans : « Je n’étais jamais allée à l’école »
© HI
Inclusion

Fatime, 11 ans : « Je n’étais jamais allée à l’école »

Dans la province du Lac, au Tchad, l’insécurité empêche des milliers d’enfants d’aller à l’école. Handicap International améliore leur protection et leur accès à l’éducation.

Le changement climatique oblige les agriculteurs à travailler toujours plus
© HI
Inclusion

Le changement climatique oblige les agriculteurs à travailler toujours plus

Fadimata dépend de la régularité des précipitations pour subvenir aux besoins des 10 membres de son foyer. Cette agricultrice peine à s’adapter aux récents changements environnementaux. Voici son témoignage.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris