Go to main content

Des besoins immenses et urgents au Yémen

Réadaptation Santé Urgence
Yémen

Après deux ans de guerre au Yémen, les violences sont toujours quotidiennes. Handicap International soutient les services de réadaptation de trois structures de santé à Sanaa. Plus de 4 500 personnes ont déjà reçu une aide de l’association depuis août 2015.

Blessée à une jambe après un bombardement, Bushra a été prise en charge par Handicap International qui lui a donné un déambulateur et lui a fourni un soutien psychosocial

Blessée à une jambe après un bombardement, Bushra a été prise en charge par Handicap International qui lui a donné un déambulateur et lui a fourni un soutien psychosocial | © Handicap International

 

Handicap International fournit des soins de réadaptation dans un centre spécialisé et dans les services de réadaptation de deux hôpitaux de Sanaa, la capitale du Yémen. En moyenne, 250 personnes bénéficient ainsi chaque mois du soutien de l'association. Avec le conflit commencé en mars 2015, les besoins en réadaptation ont augmenté alors que les services dans ce domaine, déjà faibles auparavant dans le pays, ont fortement diminué.

Pour faire face, Handicap International a formé 235 personnels médicaux. L'association les accompagne lors de la prise en charge des patients. En un an et demi, elle a fourni presque 7 000 équipements tels que des fauteuils roulants ou des béquilles, et du matériel pour le personnel médical comme des tables de consultation.

Des civils traumatisés par les violences

4 500 personnes ont également bénéficié de séances de soutien psychologique. Être victime d’une explosion, être blessé lors d’échanges de tirs, assister à la mort d’un proche, etc. sont des expériences traumatisantes. De nombreuses personnes se retrouvent en état de stress, de dépression ou de choc...

Handicap International organise ainsi des sessions de prise de parole, individuelles ou en groupe, pour aider les personnes à surmonter cette épreuve : parler du traumatisme, des difficultés rencontrées éventuellement dans la vie quotidienne, créer des liens entre les personnes qui ont vécu des expériences analogues aide à se reconstruire...

> Cliquer sur les infographies ci-dessous pour les agrandir (© G. Lordet / Handicap International) :

> Lire l'histoire de Bushra, 24 ans, qui veut retrouver une vie normale

Publié le : 22 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Zena, secouriste, touchée à l’œil par une balle
© HI
Réadaptation Santé Urgence

Zena, secouriste, touchée à l’œil par une balle

Lors des récentes manifestations à Gaza, Zena était sur place pour secourir les blessés. Touchée par une balle, elle a perdu l’usage d’un œil. Elle est désormais aidée par Handicap International qui lui prodigue soins et suivi psychologique.

"Je ne peux plus prendre mes enfants dans mes bras comme avant"
© Hardy Skills / HI
Réadaptation Urgence

"Je ne peux plus prendre mes enfants dans mes bras comme avant"

Handicap International vient en aide à des centaines de victimes de la violence à Gaza. Découvrez les défis quotidiens auxquels sont confrontées les personnes blessées et leurs familles, comme Mohammed qui a reçu une balle dans la jambe et a besoin de soins et de suivi.

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés
© HI
Réadaptation Urgence

Pluies torrentielles au Bangladesh : plus de 9 000 réfugiés rohingyas affectés

Plus de 9 000 réfugiés rohingyas sont affectés par des inondations et des glissements de terrain au Bangladesh depuis le mois de juin. Les équipes de Handicap International continuent de venir en aide aux populations affectées.