Accès direct au contenu
 
 

Colombie : « Les femmes ont un rôle clé dans nos opérations de déminage »

Mines et autres armes
Colombie

Handicap International se prépare à lancer ses activités de déminage dans trois départements en Colombie. Pour l’association, impliquer les femmes dans les opérations de dépollution des terres est une priorité.

 

Marta Quintero, superviseuse des opérations de déminage pour Handicap International en Colombie

Marta Quintero, superviseuse des opérations de déminage pour Handicap International en Colombie | © J-M. Vargas / Handicap International

« J’avais 14 ans, je suis tombée sur une mine en me promenant dans mon village. Le dispositif, humide, n’a pas explosé. En grandissant, j’ai vu des gens mutilés. J’ai vu des enfants mourir pour une guerre qui n’était pas la leur. Comme de nombreuses personnes, la violence nous a tous profondément marqués. Aujourd’hui, je suis devenue démineuse. Je suis une "éternelle amoureuse" du travail que je mène. Je ne peux pas décrire le bonheur que je ressens quand j’ai terminé de dépolluer un terrain miné. »

Marta Quintero, superviseuse des opérations de déminage pour Handicap International en Colombie

Au moins 40 % de femmes

Marta n’est pas la seule femme à s’impliquer dans ces opérations de dépollution des terres. Handicap International vise à ce que ses équipes de démineurs soient composées d’au moins 40 % de femmes – à l’image de la population colombienne où les femmes représentent un pourcentage élevé – et qu’elles puissent occuper un poste à responsabilités.

Irène Manterola, Directrice de Handicap International en Colombie : « Actuellement, nos équipes comprennent 17 femmes et 33 hommes. Les femmes ont un rôle crucial : elles sont responsables, motivées, et leur convivialité est une qualité essentielle lorsqu’il s’agit de vivre dans des campements. Les femmes sont des chefs justes et sont respectées. Elles établissent un lien de confiance avec les villageois, qui les renseignent sur la localisation des mines dans les communautés. En leur confiant ce rôle, Handicap International permet de faire évoluer progressivement l’image de la femme en Colombie, dans une société qui reste encore très machiste ».


Sur le même thème :

Publié le : 25 janvier 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le 4 avril, n'oublions pas les victimes de mines et de restes explosifs de guerre
© Jaweed Tanveer / HI
Mines et autres armes

Le 4 avril, n'oublions pas les victimes de mines et de restes explosifs de guerre

À l’occasion de la Journée mondiale d’action contre les mines, le 4 avril, Handicap International rend hommage aux victimes de mines et de restes explosifs de guerre, et rappelle la nécessité encore plus forte de les aider en contexte de coronavirus.

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire
© Bahia Z. / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Syrie : neuf ans de violences, le chaos humanitaire

Alors que près d'un million de personnes – principalement des femmes et des enfants – ont fui les combats et les bombardements à Idlib en Syrie, Handicap International appelle les États à s'engager pleinement dans le processus diplomatique international visant à mieux protéger les civils contre l'utilisation des armes explosives en zones peuplées. La situation actuelle constitue l’une des pires crises humanitaires depuis le début du conflit en 2011.

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump
© Basile Barbey / HI
Mines et autres armes

Une victime de mine lance un appel international pour faire reculer l’administration Trump

Victime d’une mine, Gniep Smoeun est l’une des premières personnes appareillées par Handicap International au début des années 80. Face au Palais des Nations à Genève le 13 février, elle a porté la voix des victimes face à la décision de l’administration Trump de réintroduire les mines antipersonnel dans l’arsenal américain, et demande aux États d’user de toute leur influence pour que les États-Unis reviennent sur cette décision révoltante.