Accès direct au contenu
 
 

« Baker me demande si ses jambes vont repousser »

Réadaptation Urgence
Irak

Baker, 9 ans, a été touché par un bombardement à Mossoul. Amputé des deux jambes, il tente de faire face à la situation, soutenu par une des équipes de Handicap International.

Baker sur son lit d’hôpital près de Mossoul

Baker sur son lit d’hôpital près de Mossoul | © E. Fourt / Handicap International

Découvrez en vidéo Baker qui raconte son histoire :

© B. Almeras et E. Fourt / Handicap International

Irak - Faites un don d'urgence pour Handicap International

Allongé sur son lit d’hôpital, Baker a le regard perdu dans le vide. Il murmure doucement à son père : « J’ai mal papa… J’ai très mal ». Suite à un bombardement, Baker a dû être amputé des deux jambes.

Depuis, Baker est en état de choc et il souffre beaucoup. « Il n’a pas encore accepté sa situation », indique Karam, travailleur psychosocial de l’association, qui lui rend visite. « Il me demande si ses jambes vont repousser… Il me dit qu’il fait aussi beaucoup de cauchemars depuis son accident. »

Fatima, kinésithérapeute de Handicap International, fait son entrée dans la chambre du petit garçon. Elle commence avec lui une série d’exercices de réadaptation. « Je l’ai rencontré juste après son arrivée à l’hôpital. Je lui apprends à s’habituer à sa situation. Il va lui falloir du temps pour l’accepter, mais j’ai bon espoir. Baker est encore un enfant. En général, ils ont de meilleurs capacités d’adaptation. » 

« Je veux être architecte »

Fatima gonfle un ballon de baudruche et continue la séance avec des activités ludiques. Elle souhaite faire comprendre à Baker qu’il est encore capable de bouger, de rire et de jouer, malgré ce qui vient de lui arriver. « J’aime beaucoup m’amuser et étudier », dit-il. Le petit garçon n’a pas été à l’école depuis deux ans, lorsque le groupe État islamique a pris le contrôle de sa ville.

« Je veux être architecte quand je serai grand. Pour renconstruire toutes les maisons qui ont été détruites et pour aider les gens. »

Baker, 9 ans

Alors que la séance touche à sa fin, Baker partage ses espoirs avec l’équipe de Handicap International. Il rêve de pouvoir remarcher un jour, d’être capable de se tenir debout à nouveau. Il veut retourner chez lui et retrouver ses amis. Mais pour l’instant, son plus grand souhait est que sa douleur s’amenuise. Le père de Baker dit alors à son fils qu’il part acheter de quoi manger et qu’il revient dans quelques instants. Il quitte la chambre d’hôpital et va s’asseoir sur un banc dans le jardin. Il ne veut pas que son fils le voit pleurer.

Publié le : 25 juillet 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne
© B. Blondel / HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne

Face à la pandémie de Covid-19, Handicap International mobilise ses équipes et adapte ses actions pour protéger les plus fragiles. Les kinésithérapeutes de l'association sensibilisent notamment les populations locales aux gestes d’hygiène à respecter. Témoignage de Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence à HI.

Covid-19 : pour faire face à la pandémie, Handicap International adapte ses activités
© B. Blondel / HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : pour faire face à la pandémie, Handicap International adapte ses activités

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend aux pays déjà affectés par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles, Handicap International adapte son dispositif à cette crise sanitaire mondiale.

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables
© D. Pichard / HI
Santé Urgence

Covid-19 : l'expérience de HI pour aider à protéger les plus vulnérables

Handicap International évalue ses moyens d’action et souhaite mettre à profit son expertise des situations d’urgence et son expérience des crises épidémiques passées. Objectif : comme en France, il est essentiel de protéger les plus vulnérables tels que les personnes handicapées ou âgées.