Goto main content
 
 

Aider les familles à participer au développement de l’enfant

Droit Inclusion
Bangladesh Pakistan

Des collaborateurs des programmes de Handicap International au Bangladesh, en Thaïlande et au Pakistan ont suivi au Bangladesh une session sur le développement du jeune enfant. L’occasion de promouvoir son bien-être dès la naissance. Cette formation est un élément essentiel du projet "Growing Together" de l'association, soutenu par la Fondation IKEA, qui aide des enfants réfugiés vulnérables à jouer et à s’épanouir.

Au Bangladesh, atelier de développement de l'enfant pour des équipes des programmes Handicap International au Bangladesh, au Pakistan et en Thaïlande

© C. Shin-Hua Yeam / Handicap International

Nilutpaul, expert sur le handicap au Bangladesh pour Handicap International, place la poupée sur le ventre avec précaution ; il écoute les conseils des formateurs. Bientôt, ce sera lui qui expliquera aux travailleurs communautaires et au personnel soignant que la position sur le ventre est essentielle pour le développement du bébé.

« Nous voulons faire comprendre au personnel soignant que stimuler l’enfant dès son jeune âge peut renforcer sa croissance et son développement. S'il n'est pas stimulé au cours de ses premières années, son cerveau ne développe pas tout son potentiel », explique aux participants Cheryl Shin-Hua Yeam, coordinatrice technique régionale pour le projet "Growing Together" de Handicap International. Cheryl est spécialisée dans le développement de l'enfant par le jeu et la stimulation.

Un enfant triste ne peut pas apprendre ni se développer

« Nous encourageons le jeu et les interactions quotidiennes entre le personnel soignant et les jeunes enfants. En effet, les premières années sont essentielles pour le développement du cerveau du bébé, puis de l'enfant ; elles l'influencent tout au long de sa vie et l'aident à développer tout son potentiel. Nous essayons également d'instaurer des relations saines entre les adultes et les enfants », ajoute Cheryl. « Le bien-être psychologique et affectif de l'enfant est extrêmement important : un enfant triste, stressé ou vivant dans la peur ne peut pas apprendre ni se développer. »

Les collaborateurs de Handicap International prennent des notes et s'exercent. Lorsqu'ils seront de retour dans leurs lieux de travail respectifs – dans les camps de réfugiés au Bangladesh et en Thaïlande, ainsi que dans les camps de personnes déplacées au Pakistan – ils identifieront les jeunes réfugiés qui risquent de subir un retard de développement. « Nos équipes montreront aux travailleurs communautaires et au personnel soignant comment stimuler les enfants en leur proposant des jeux dans leur vie quotidienne. En effet, pour un enfant, les activités de stimulation les plus importantes sont les activités ludiques, les interactions avec les parents, les frères et sœurs et le personnel soignant. Plus ces stimulations seront fréquentes et auront lieu dans la vie de tous les jours, plus elles seront bénéfiques à l’enfant. »

La formation sur le développement du jeune enfant est un élément essentiel du projet Growing Together de Handicap International. Avec le soutien de la Fondation IKEA, Handicap International crée des espaces accessibles, sûrs et adaptés où les enfants handicapés et vulnérables peuvent apprendre et jouer ensemble. Par le biais d'activités ludiques, artistiques, sportives et éducatives, l'association soutient le développement et le bien-être de l'enfant, les aptitudes liées à la vie quotidienne, l'estime de soi, la cohésion sociale et l'intégration. Dans cet environnement sécurisé, les parents et les soignants apprendront comment aider les enfants à avoir confiance en eux et à être plus autonomes.

Publié le : 17 février 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Léa Bayekula : "Donner plus de visibilité au handicap"
© Alexandra Bertels / HI
Inclusion

Léa Bayekula : "Donner plus de visibilité au handicap"

Sportive de haut niveau, Léa Bayekula s'est spécialisée en athlétisme. Elle compte utiliser sa position d'ambassadrice de Handicap International pour sensibiliser le public à l'inclusion des personnes handicapées.

Gogo, 94 ans, élève de CM2 au Kenya
© Photo Pascal Plisson
Inclusion

Gogo, 94 ans, élève de CM2 au Kenya

Handicap International soutient Gogo, le nouveau film de Pascal Plisson, au cinéma le 1er septembre. Découvrez pourquoi cette arrière-grand-mère a décidé, à 94 ans, d’aller pour la première fois à l’école.

Tout a changé pour Kotime !
© Olivier Czar Katona / HI
Inclusion Réadaptation

Tout a changé pour Kotime !

Malgré le handicap, la guerre, l’exode et le rejet de leur famille, Kotime et sa mère se battent pour une vie meilleure avec l’aide de Handicap International. Découvrez leur histoire.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris