Go to main content
 
 

À Freetown, Handicap International vient en aide aux victimes des coulées de boue

Urgence
Sierra Leone

Au moins 500 personnes ont été tuées par les inondations et les glissements de terrain qui ont frappé le 14 août dernier Freetown, la capitale de la Sierra Leone. 800 autres sont portées disparues. Handicap International et ses partenaires dans la région ont mis en place une action d’urgence pour venir en aide aux personnes affectées.

Coulée de boue à Freetown en Sierra Leone

Un quartier de Freetown touché par les coulées de boue | © Handicap International

Au moins 6 000 habitants de Freetown ont été directement touchés et plus de 150 enfants ont été tués par les glissements de terrain. Juste après la catastrophe, Handicap International a deployé une équipe pour aider à identifier et à recenser les victimes. Présente dans le pays depuis plus de 20 ans, l’association a mis en place un plan d’action d'urgence.

Handicap International coordonne à présent les premiers soins psychologiques dispensés aux personnes ayant perdu leur logement et leurs proches, ainsi que la réadaptation physique pour les blessés.

Les oubliées de l'aide

Les équipes de l'ONG forment les groupes de secours à l’identification des personnes vulnérables susceptibles d’avoir besoin d’une aide spécifique. Dans les situations de catastrophe, les personnes handicapées, les personnes âgées et les personnes les plus fragiles rencontrent des difficultés dans les jours et les semaines qui suivent une crise. Parce que ces personnes ont du mal à se déplacer, à savoir à qui s’adresser, elles sont souvent les oubliées de l'aide humanitaire : nourriture, eau et abri.

Handicap International évalue les besoins immédiats et à plus long terme des 400 foyers les plus durement touchés. Il faudra peut-être leur fournir du matériel scolaire et payer les frais de scolarité pour que les enfants ne soient pas déscolarisés, ou prendre d’autres mesures pour protéger les orphelins et les jeunes femmes vulnérables contre les risques d’exploitation et d’abus. Ces activités dureront au moins jusqu’en octobre prochain.

Publié le : 30 août 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI
© A. Emangard / HI
Urgence

Les Mozambicains entament la reconstruction grâce aux distributions de HI

Après plusieurs semaines de déblaiement des décombres, Handicap International aide les habitants de Beira à réparer et à reconstruire leurs maisons après le passage du cyclone Idai au Mozambique.