Go to main content

À Freetown, Handicap International vient en aide aux victimes des coulées de boue

Urgence
Sierra Leone

Au moins 500 personnes ont été tuées par les inondations et les glissements de terrain qui ont frappé le 14 août dernier Freetown, la capitale de la Sierra Leone. 800 autres sont portées disparues. Handicap International et ses partenaires dans la région ont mis en place une action d’urgence pour venir en aide aux personnes affectées.

Coulée de boue à Freetown en Sierra Leone

Un quartier de Freetown touché par les coulées de boue | © Handicap International

Au moins 6 000 habitants de Freetown ont été directement touchés et plus de 150 enfants ont été tués par les glissements de terrain. Juste après la catastrophe, Handicap International a deployé une équipe pour aider à identifier et à recenser les victimes. Présente dans le pays depuis plus de 20 ans, l’association a mis en place un plan d’action d'urgence.

Handicap International coordonne à présent les premiers soins psychologiques dispensés aux personnes ayant perdu leur logement et leurs proches, ainsi que la réadaptation physique pour les blessés.

Les oubliées de l'aide

Les équipes de l'ONG forment les groupes de secours à l’identification des personnes vulnérables susceptibles d’avoir besoin d’une aide spécifique. Dans les situations de catastrophe, les personnes handicapées, les personnes âgées et les personnes les plus fragiles rencontrent des difficultés dans les jours et les semaines qui suivent une crise. Parce que ces personnes ont du mal à se déplacer, à savoir à qui s’adresser, elles sont souvent les oubliées de l'aide humanitaire : nourriture, eau et abri.

Handicap International évalue les besoins immédiats et à plus long terme des 400 foyers les plus durement touchés. Il faudra peut-être leur fournir du matériel scolaire et payer les frais de scolarité pour que les enfants ne soient pas déscolarisés, ou prendre d’autres mesures pour protéger les orphelins et les jeunes femmes vulnérables contre les risques d’exploitation et d’abus. Ces activités dureront au moins jusqu’en octobre prochain.

Publié le : 30 août 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

HI répond aux besoins physiques et psychologiques des réfugiés sud-soudanais en Ouganda
© Marlène Sigonney / HI

HI répond aux besoins physiques et psychologiques des réfugiés sud-soudanais en Ouganda

Depuis le début de la guerre civile au Soudan du Sud, l'Ouganda a accueilli plus d'un million de personnes fuyant le conflit. Plus de 85 % des réfugiés sont des femmes et des enfants. Meryll Patois, experte en réadaptation pour Handicap International, décrit les besoins des réfugiés sud-soudanais et les services fournis par nos équipes. Découvrez son témoignage à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin.

À Gaza, la situation humanitaire est catastrophique
© Hardy Skills / HI

À Gaza, la situation humanitaire est catastrophique

Plus de 610 personnes ont été blessées lors des dernières manifestations le 8 juin à la frontière entre Israël et Gaza. 250 ont dû être hospitalisées. Au total, on dénombre près de 15 000 blessés depuis le début des manifestations en mars dernier. Bruno Leclercq, directeur de Handicap International pour la Palestine, décrit une situation humanitaire catastrophique.

Gaza : blessé par balle, une expérience traumatisante
© HI

Gaza : blessé par balle, une expérience traumatisante

Ahmed, 15 ans, a été blessé à la cuisse droite juste au-dessus du genou lors d’une manifestation à la frontière entre Gaza et Israël. Il est pris en charge par une équipe de Handicap International. Dès que sa blessure sera cicatrisée, il pourra commencer les séances de rééducation. Il a également besoin d'un soutien psychologique.