Goto main content
 
 

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019

Mines et autres armes
International

Le partenaire de Handicap International Action On Armed Violence (AOAV) a publié son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives dans le monde, au premier rang desquelles les civils.

Ville de Kobané dans le Nord de la Syrie, totalement dévastée après des bombardements - photo d’archive 2016

Ville de Kobané dans le Nord de la Syrie, totalement dévastée après des bombardements - photo d’archive 2016 | © P. Houliat / HI

En 2019, Action on Armed Violence (AOAV) a enregistré 29 500 personnes tuées et blessées par l'utilisation des armes explosives dans le monde. Les civils représentent la majorité des victimes (66 % du total des victimes, soit 19 400 personnes). Sur ces 19 400 victimes civiles, 17 900 ont été recensées dans des zones peuplées, 1 500 dans des zones non peuplées.

Dans certains pays, on observe une forte augmentation du nombre de victimes civiles : l'Afghanistan a connu une augmentation de 9 %, la Somalie de 14 % et la Libye de 131 %.

Besoin du soutien du public

Lorsque des armes explosives sont utilisées dans des zones peuplées, plus de 90 % des personnes tuées et blessées sont des civils. 

Au total, les armes explosives « industrielles » sont à l’origine de 51 % des victimes civiles dans le monde, tandis que les engins explosifs improvisés (EEI) ont causé 49 % des victimes civiles. 

« Dans de nombreux conflits, les bombardements et les pilonnages font peser une menace insupportable sur les civils et forcent la population à fuir. Ils laissent également une forte contamination par les restes explosifs qui constituent une menace durable pour les civils après les combats. Les bombardements dans les zones urbaines sont une catastrophe pour la protection des civils dans les conflits. Des discussions politiques entre les États ont commencé afin de rédiger une déclaration politique internationale contre l'utilisation des armes explosives dans les zones peuplées. Plusieurs États semblent opposés à un engagement politique fort, c'est inacceptable. Handicap International est totalement impliquée dans ce processus diplomatique visant à améliorer la protection des civils dans les conflits armés et se bat pour qu'une déclaration politique forte soit adoptée en mai prochain. Pour cela, nous avons besoin du soutien de l'opinion publique pour faire pression sur les gouvernements et pour qu'ils s'engagent pleinement contre les bombardements dans les zones peuplées. »

Anne Héry, directrice du plaidoyer à Handicap International

>> Si vous voulez faire en sorte que le Gouvernement français agisse pour mettre fin aux bombardements des civils, c'est le moment : mobilisez vos députés pour faire pression sur vos dirigeants ; vous contribuerez à sauver des vies !

Lire aussi « Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils »

Publié le : 22 janvier 2020
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes
© Handicap International
Déminer les terres Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Mines et autres armes

De nouvelles formes de contamination demanderont des opérations de déminage complexes

4 avril : Journée internationale de sensibilisation aux dangers des mines et d’assistance à la lutte antimines

Le Yémen dévasté par une guerre sans fin
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Le Yémen dévasté par une guerre sans fin

Le conflit qui dure depuis six ans au Yémen a engendré la plus grande crise humanitaire au monde. Destruction des infrastructures, pilonnages massifs en zones peuplées, contamination par les engins explosifs... seront autant d'immenses défis à relever.

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International
© HI
Inclusion Prévention Santé Urgence

Covid-19 : un an d’actions de Handicap International

2,2 millions de personnes aidées dans 46 pays. Depuis mars 2020, les équipes de l’association ont fait preuve d’agilité en adaptant leurs activités à la crise sanitaire. Objectif : ne laisser tomber personne, à commencer par les plus vulnérables, davantage fragilisés dans ce contexte. Retour sur un an d’actions.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris