Go to main content
 
 

Le football, vecteur d’inclusion des personnes handicapées

Insertion

L’Euro de football en France commence le 10 juin et va passionner pendant un mois des millions de fans. L’occasion pour Handicap International de rappeler que le ballon rond est un formidable outil de réadaptation et d’insertion sociale pour de nombreuses personnes handicapées, notamment les enfants amputés. La preuve en photos et avec les explications de notre spécialiste en réadaptation.

Moïse, 9 ans, a été blessé et amputé suite au tremblement de terre en Haïti, en janvier 2010. il est soutenu par Handicap International qui lui fournit de nouvelles prothèses en raison de sa croissance et de l'usure.

© P.-M. Jean / Handicap International

Isabelle Urseau, responsable Services de réadaptation à Handicap International :

« Dans de nombreux centres de soins soutenus par Handicap International, les jeux de ballon, en particulier le football, font partie intégrante du parcours de rééducation des patients amputés des membres inférieurs. En termes de kinésithérapie, les exercices au ballon vont permettre aux patients équipés d’une prothèse de gagner en confiance dans leur appareillage et leur nouvelle forme de mobilité. On commence avec un pas, puis on fait une passe, ensuite un dribble, peut-être même un match en béquilles… Enfin, les bienfaits sur leur moral sont encore bien plus grands : les exercices sont rendus plus distrayants et faciles à suivre car il s’agit d’un jeu. Les patients les plus jeunes se rendent compte qu’ils peuvent aussi continuer à s’amuser avec leurs amis. »

Découvrez un album photo sur ce thème :

Publié le : 7 juin 2016
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

"J’ai appris à accepter le handicap de ma fille"

Handicap International met en place un projet d’éducation inclusive à Gaza dans les Territoires palestiniens. Shahed, 14 ans, atteinte de paralysie cérébrale, bénéficie d’un soutien personnalisé. Sa famille est également accompagnée par l’association.

Sabir, 15 ans : "Aujourd’hui j’apprends vraiment"
© Oriane van den Broeck / HI
Insertion

Sabir, 15 ans : "Aujourd’hui j’apprends vraiment"

Atteint de paralysie cérébrale, Sabir se rend à Gaza dans une école spécialisée partenaire de Handicap International.

Permettre aux plus fragiles de bénéficier de meilleures sources de revenus
© HI
Insertion

Permettre aux plus fragiles de bénéficier de meilleures sources de revenus

Au Sri Lanka, Handicap International favorise l’insertion professionnelle des plus vulnérables comme les personnes handicapés ou les femmes enceintes.