Goto main content
 
 

Dans les camps rohingyas, des pères responsabilisés

Santé
Bangladesh

Dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International a sensibilisé plus de 800 hommes à une paternité "responsable" afin d'assurer des maternités sans risque.

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar au Bangladesh

© Farid Alam Khan / HI

De mars 2018 à mars 2019, les équipes de Handicap International (HI) ont mené un projet visant à encourager les hommes à adopter des comportements de paternité responsable, afin d’assurer aux mères une maternité sans risque dans les camps de réfugiés rohingyas de Cox's Bazar.

Farid Alam Khan, chargé de communication au Bangladesh, explique le projet de l'association :

« Au Bangladesh et notamment dans les camps de réfugiés à Cox's Bazar, où la société est largement patriarcale, les hommes ne sont pas suffisamment informés sur les complications possibles durant la grossesse et l’accouchement, ni sur les soins médicaux dont les mères ont besoin. En cas d’urgence, par exemple ce sont eux qui décideront si la mère peut se rendre dans un centre de santé, sans toujours savoir que c’est prioritaire. De plus, selon certaines croyances culturelles, des complications durant la grossesse ou un accouchement anormal sont encore associés au "mauvais sort", croyances qui entraînent une forme de stigmatisation sociale, empêchant les pères de s’investir pour favoriser la santé des mères. Pour Handicap International, il était essentiel d’informer les hommes sur leur rôle auprès des mères, afin qu’elles puissent vivre une maternité sans risque. »

Plusieurs outils de sensibilisation

Handicap International a donc mené une campagne de sensibilisation. L’association a formé près de 800 pères, agents de santé, enseignants, volontaires, etc., sur leur rôle durant la grossesse et au moment de la naissance de l’enfant : quelles complications possibles, comment obtenir de l’aide médicale, quels soins nécessaires, etc. HI a également mis en place une formation photo et vidéo destinée aux étudiants, distribué des outils de sensibilisation dans les écoles, élaboré et diffusé des messages radios et réalisé des fresques murales de sensibilisation.
 

Publié le : 27 mai 2019
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les réfugiés ukrainiens sont en état de choc, certains ne parlent pas pendant des jours
© T. Nicholson / HI
Santé Urgence

Les réfugiés ukrainiens sont en état de choc, certains ne parlent pas pendant des jours

Caglar Tahiroglu, responsable Soutien psychosocial et Santé mentale d’urgence pour Handicap International en Ukraine, explique les besoins des personnes déplacées.

Comment fournir des soins de réadaptation aux personnes présentant des complications
© HI
Réadaptation Santé

Comment fournir des soins de réadaptation aux personnes présentant des complications

Reem Mansour est kinésithérapeute et travaille pour Handicap International à Tripoli. Elle explique l’importance de la réadaptation dans le contexte post-conflit en Libye.

Aider les personnes sans domicile à faire face au Covid-19
© HI
Prévention Santé

Aider les personnes sans domicile à faire face au Covid-19

Quelque 15 000 personnes vivent dans les rues de Lomé, au Togo. Handicap International a mis en place un projet pour les aider à faire face à la pandémie. En voici un bilan.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris