Go to main content
 
 

Dans les camps rohingyas, des pères responsabilisés

Santé
Bangladesh

Dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International a sensibilisé plus de 800 hommes à une paternité "responsable" afin d'assurer des maternités sans risque.

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar au Bangladesh

© Farid Alam Khan / HI

De mars 2018 à mars 2019, les équipes de Handicap International (HI) ont mené un projet visant à encourager les hommes à adopter des comportements de paternité responsable, afin d’assurer aux mères une maternité sans risque dans les camps de réfugiés rohingyas de Cox's Bazar.

Farid Alam Khan, chargé de communication au Bangladesh, explique le projet de l'association :

« Au Bangladesh et notamment dans les camps de réfugiés à Cox's Bazar, où la société est largement patriarcale, les hommes ne sont pas suffisamment informés sur les complications possibles durant la grossesse et l’accouchement, ni sur les soins médicaux dont les mères ont besoin. En cas d’urgence, par exemple ce sont eux qui décideront si la mère peut se rendre dans un centre de santé, sans toujours savoir que c’est prioritaire. De plus, selon certaines croyances culturelles, des complications durant la grossesse ou un accouchement anormal sont encore associés au "mauvais sort", croyances qui entraînent une forme de stigmatisation sociale, empêchant les pères de s’investir pour favoriser la santé des mères. Pour Handicap International, il était essentiel d’informer les hommes sur leur rôle auprès des mères, afin qu’elles puissent vivre une maternité sans risque. »

Plusieurs outils de sensibilisation

Handicap International a donc mené une campagne de sensibilisation. L’association a formé près de 800 pères, agents de santé, enseignants, volontaires, etc., sur leur rôle durant la grossesse et au moment de la naissance de l’enfant : quelles complications possibles, comment obtenir de l’aide médicale, quels soins nécessaires, etc. HI a également mis en place une formation photo et vidéo destinée aux étudiants, distribué des outils de sensibilisation dans les écoles, élaboré et diffusé des messages radios et réalisé des fresques murales de sensibilisation.
 

Publié le : 27 mai 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Tensions à Gaza : éviter de nouveaux blessés avec des risques d’invalidité
© Oriane Van De Broeck / HI
Réadaptation Santé Urgence

Tensions à Gaza : éviter de nouveaux blessés avec des risques d’invalidité

À quelques jours de l’anniversaire de la Grande Marche pour le retour, le 30 mars, Handicap International s’inquiète du regain de tension à Gaza ces dernières semaines. De nouvelles violences pourraient engendrer un flot de blessés, alors que les services chirurgicaux et de rééducation sont déjà débordés. L'association appelle toute les parties à la modération et à éviter des violences qui auraient des conséquences désastreuses pour la population civile.

10 millions de Syriens sous la menace des restes explosifs de guerre
© Benoit Almeras / HI
Déminer les terres Réadaptation Santé Urgence

10 millions de Syriens sous la menace des restes explosifs de guerre

Après huit années de conflit, 70 % de la population syrienne a toujours besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Alors que l’accès aux services de base reste une priorité absolue, la contamination des terres par les restes explosifs – sans précédent dans l’histoire du déminage – empêche le retour des civils et compliquera considérablement la reconstruction du pays.

« Le groupe d’entraide me redonne espoir »
© Oriane van den Broeck / HI
Réadaptation Santé

« Le groupe d’entraide me redonne espoir »

Abdel Kareem, 5 ans, est atteint de paralysie cérébrale. Grâce au partenariat de Handicap International avec le centre de rééducation Mousawat, au Liban, un projet de santé mentale a pu être intégré au processus de réadaptation.