Accès direct au contenu
 
 

Dans les camps rohingyas, des pères responsabilisés

Santé
Bangladesh

Dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International a sensibilisé plus de 800 hommes à une paternité "responsable" afin d'assurer des maternités sans risque.

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar au Bangladesh

© Farid Alam Khan / HI

De mars 2018 à mars 2019, les équipes de Handicap International (HI) ont mené un projet visant à encourager les hommes à adopter des comportements de paternité responsable, afin d’assurer aux mères une maternité sans risque dans les camps de réfugiés rohingyas de Cox's Bazar.

Farid Alam Khan, chargé de communication au Bangladesh, explique le projet de l'association :

« Au Bangladesh et notamment dans les camps de réfugiés à Cox's Bazar, où la société est largement patriarcale, les hommes ne sont pas suffisamment informés sur les complications possibles durant la grossesse et l’accouchement, ni sur les soins médicaux dont les mères ont besoin. En cas d’urgence, par exemple ce sont eux qui décideront si la mère peut se rendre dans un centre de santé, sans toujours savoir que c’est prioritaire. De plus, selon certaines croyances culturelles, des complications durant la grossesse ou un accouchement anormal sont encore associés au "mauvais sort", croyances qui entraînent une forme de stigmatisation sociale, empêchant les pères de s’investir pour favoriser la santé des mères. Pour Handicap International, il était essentiel d’informer les hommes sur leur rôle auprès des mères, afin qu’elles puissent vivre une maternité sans risque. »

Plusieurs outils de sensibilisation

Handicap International a donc mené une campagne de sensibilisation. L’association a formé près de 800 pères, agents de santé, enseignants, volontaires, etc., sur leur rôle durant la grossesse et au moment de la naissance de l’enfant : quelles complications possibles, comment obtenir de l’aide médicale, quels soins nécessaires, etc. HI a également mis en place une formation photo et vidéo destinée aux étudiants, distribué des outils de sensibilisation dans les écoles, élaboré et diffusé des messages radios et réalisé des fresques murales de sensibilisation.
 

Publié le : 27 mai 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La Covid-19 aggrave la misère des sans-abri
© HI
Inclusion Santé

La Covid-19 aggrave la misère des sans-abri

À Lomé, capitale du Togo, les restrictions liées à la Covid-19 ont aggravé les conditions de vie des sans-abri. Parmi eux, beaucoup d’enfants et de mères isolées. Handicap International a organisé des maraudes pour leur venir en aide.

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine
© Chris Huby / HI
Santé Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine

Sept organisations humanitaires, dont Handicap International, demandent aux États participant à la Conférence des donateurs sur la crise syrienne (29-30 juin à Bruxelles) de trouver des réponses adéquates face à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la situation humanitaire en Syrie.