Accès direct au contenu
 
 

Dans les camps rohingyas, des pères responsabilisés

Santé
Bangladesh

Dans les camps de réfugiés rohingyas au Bangladesh, Handicap International a sensibilisé plus de 800 hommes à une paternité "responsable" afin d'assurer des maternités sans risque.

Session de sensibilisation pour informer les hommes au sujet d'une paternité "responsable" dans les camps de réfugiés de Cox's Bazar au Bangladesh

© Farid Alam Khan / HI

De mars 2018 à mars 2019, les équipes de Handicap International (HI) ont mené un projet visant à encourager les hommes à adopter des comportements de paternité responsable, afin d’assurer aux mères une maternité sans risque dans les camps de réfugiés rohingyas de Cox's Bazar.

Farid Alam Khan, chargé de communication au Bangladesh, explique le projet de l'association :

« Au Bangladesh et notamment dans les camps de réfugiés à Cox's Bazar, où la société est largement patriarcale, les hommes ne sont pas suffisamment informés sur les complications possibles durant la grossesse et l’accouchement, ni sur les soins médicaux dont les mères ont besoin. En cas d’urgence, par exemple ce sont eux qui décideront si la mère peut se rendre dans un centre de santé, sans toujours savoir que c’est prioritaire. De plus, selon certaines croyances culturelles, des complications durant la grossesse ou un accouchement anormal sont encore associés au "mauvais sort", croyances qui entraînent une forme de stigmatisation sociale, empêchant les pères de s’investir pour favoriser la santé des mères. Pour Handicap International, il était essentiel d’informer les hommes sur leur rôle auprès des mères, afin qu’elles puissent vivre une maternité sans risque. »

Plusieurs outils de sensibilisation

Handicap International a donc mené une campagne de sensibilisation. L’association a formé près de 800 pères, agents de santé, enseignants, volontaires, etc., sur leur rôle durant la grossesse et au moment de la naissance de l’enfant : quelles complications possibles, comment obtenir de l’aide médicale, quels soins nécessaires, etc. HI a également mis en place une formation photo et vidéo destinée aux étudiants, distribué des outils de sensibilisation dans les écoles, élaboré et diffusé des messages radios et réalisé des fresques murales de sensibilisation.
 

Publié le : 27 mai 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Covid-19 : HI adapte ses actions pour protéger les plus vulnérables
© Quinn Neely / HI
Insertion Santé Urgence

Covid-19 : HI adapte ses actions pour protéger les plus vulnérables

Sur le terrain, partout où c’est possible, les équipes de Handicap International adaptent leurs activités pour lutter contre la propagation du coronavirus. Les modalités d’intervention sont revues et de nouveaux projets sont créés. Mot d’ordre : protéger du virus et agir sur les effets de la crise, avec une attention particulière pour les personnes handicapées, âgées ou isolées, les enfants et les femmes.

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne
© B. Blondel / HI
Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : sur le terrain, nos kinés en première ligne

Face à la pandémie de Covid-19, Handicap International mobilise ses équipes et adapte ses actions pour protéger les plus fragiles. Les kinésithérapeutes de l'association sensibilisent notamment les populations locales aux gestes d’hygiène à respecter. Témoignage de Pauline Falipou, experte en réadaptation d’urgence à HI.

Covid-19 : rester aux côtés des plus fragiles en période de pandémie
© Johanna de Tessières / HI
Insertion Prévention Réadaptation Santé Urgence

Covid-19 : rester aux côtés des plus fragiles en période de pandémie

Alors que la pandémie de coronavirus s’étend aux pays déjà affectés par la pauvreté, les conflits ou les catastrophes naturelles, Handicap International adapte son dispositif. Il nous paraît plus que jamais essentiel de poursuivre notre action, grâce à votre générosité, pour éviter une catastrophe humanitaire de très grande ampleur.