Go to main content
 
 

"Aujourd'hui je peux parler de mon fils sans fondre en larmes"

Insertion
Palestine

Mahmoud est atteint de paralysie cérébrale. À Gaza, il bénéficie de l'aide de Handicap International qui conduit un projet d'éducation inclusive dans une école afin de permettre aux enfants handicapés d'être scolarisés. Rencontre avec Suha, sa mère, qui fait partie d'un groupe de soutien pour les parents.

Suha et son fils Mahmoud devant l’école soutenue par Handicap International à Gaza

Suha et son fils Mahmoud devant l’école soutenue par Handicap International | © O. van den Broeck / HI

En plus de méthodes d’enseignement adaptées aux enfants handicapés, leur santé mentale et celle de leur famille font partie des priorités du projet mené par l'association.

Soutenir les parents 

Suha témoigne de la situation de son fils : « Auparavant, Mahmoud était inscrit dans une autre école spécialisée. Nous ne recevions aucun soutien en tant que parents ».

Aujourd’hui, elle bénéficie de l’aide de la psychologue scolaire et participe à un groupe de soutien qui rassemble d’autres parents d’élèves handicapés. Ce groupe a permis à Suha de dépasser son sentiment de culpabilité :

« C’était extrêmement difficile pour moi car dans mon quartier, les gens et ma famille me tenaient responsable de ce qui était arrivé à Mahmoud. Grâce au groupe de soutien, je suis devenue plus forte. Je peux aujourd’hui parler de mon fils sans fondre en larmes. Je n’ai plus honte. »

Devenir plus autonome

Des séances de sensibilisation pour les parents ont lieu chaque semaine. Suha y a découvert comment favoriser l’autonomie de son fils : « J’ai adapté ma façon de fonctionner avec lui. Mahmoud était très dépendant et j’ai appris à le soutenir de manière à ce qu’il fasse plus de choses tout seul. Par exemple, auparavant s’il avait faim, je lui préparais tout de suite de quoi manger. Aujourd’hui nous cuisinons ensemble à la maison. Ces changements dans notre quotidien aident à la fois Mahmoud et le reste de la famille »

Des progrès visibles

Chaque enfant bénéficie d’un suivi personnalisé de la part de la psychologue de l’école. Le comportement de Mahmoud a changé du tout au tout : aujourd'hui il se mêle aux autres enfants, il est devenu un petit garçon très sociable. Ses progrès se voient également en classe : « Mahmoud est plus à l’aise et par conséquent, il apprend de plus en plus. Il est maintenant capable de lire et d’écrire », conclut Suha.

Publié le : 24 juillet 2019
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Les personnes handicapées sont toujours exclues
© Kate Holt / HI
Droit Insertion

Les personnes handicapées sont toujours exclues

Alors qu’on célèbre le 3 décembre la Journée internationale des personnes handicapées, Handicap International appelle les gouvernements et les acteurs de l’aide au développement et de l'action humanitaire à tout mettre en œuvre pour inclure les personnes handicapées et lever les discriminations dont elles sont victimes.

Accompagner les travailleurs humanitaires pour mieux inclure les personnes handicapées
© S. Ahmed / HI
Insertion

Accompagner les travailleurs humanitaires pour mieux inclure les personnes handicapées

Publié ce 12 novembre, un ensemble de stratégies professionnelles et de directives pratiques vise à améliorer l'inclusion des personnes handicapées dans l'aide humanitaire et à assurer leur participation.

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer
© CARE - photo d'archive
Insertion Limiter l’impact des catastrophes naturelles sur la population

Avant une catastrophe naturelle, HI aide les plus vulnérables à mieux se préparer

À l’occasion de la Journée internationale pour la réduction des risques de catastrophes, le 13 octobre, les experts de Handicap International expliquent la démarche d’inclusion de l'association dans des initiatives de renforcement de la résilience.