Go to main content

Ouganda

L’Ouganda est le pays d’Afrique qui accueille le plus grand nombre de réfugiés : ils sont 1,3 million sur son sol, dont 1 million de Sud-Soudanais. Handicap International aide ces réfugiés à devenir autonomes, leur apporte un soutien psychologique et leur fournit des soins de réadaptation, tout en assurant le recensement des personnes handicapées et en les orientant vers les services adaptés.

Des enfants jouent sur les balançoires dans le camp Omugo

Des enfants jouent sur les balançoires dans le camp Omugo | © K.Petrus / HI

Actions en cours

Fermée en 2013, Handicap International a rouvert sa mission en Ouganda à l’été 2017 pour venir en aide aux nombreux réfugiés présents dans le pays, dont la grande majorité a fui le conflit au Soudan du Sud. L’association identifie les personnes ayant des besoins spécifiques (personnes handicapées, âgées, femmes seules avec enfants, enfants isolés, etc.) et favorise leur accès aux services dans les camps de réfugiés.
Handicap International apporte aux réfugiés vulnérables un soutien psychosocial et des services de santé mentale. Beaucoup d’entre eux ont en effet vécu des expériences très traumatisantes, que ce soit comme victimes ou comme témoins. Nous fournissons également des soins de réadaptation et distribuons des aides à la mobilité (béquilles, fauteuils roulants, etc.) pour favoriser l’autonomie des personnes handicapées. Handicap International travaille en coordination avec d’autres organisations humanitaires dans les camps pour veiller à ce que les personnes les plus vulnérables soient toujours prises en compte.

Domaines d'intervention

Paroles du terrain

HI répond aux besoins physiques et psychologiques des réfugiés sud-soudanais en Ouganda
© Marlène Sigonney / HI
Réadaptation Urgence

HI répond aux besoins physiques et psychologiques des réfugiés sud-soudanais en Ouganda

Depuis le début de la guerre civile au Soudan du Sud, l'Ouganda a accueilli plus d'un million de personnes fuyant le conflit. Plus de 85 % des réfugiés sont des femmes et des enfants. Meryll Patois, experte en réadaptation pour Handicap International, décrit les besoins des réfugiés sud-soudanais et les services fournis par nos équipes. Découvrez son témoignage à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés le 20 juin.

Aidez-les
concrètement

Situation du pays

Carte des interventions de HI en Ouganda

Avec une population de 40 millions d’habitants, dont 20 % vivent en dessous du seuil de pauvreté, l’Ouganda connaît depuis le milieu des années 2000 une situation politique relativement stable, contrairement à la plupart des autres pays de la région des Grands Lacs.

L’Ouganda est actuellement confronté à une crise des réfugiés qui prend de l’ampleur à une vitesse presque inégalée dans le monde. La poursuite des combats au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo, parallèlement à la détérioration des conditions due à plusieurs saisons de sécheresse dans la région, a entraîné une hausse massive du nombre de réfugiés qui arrivent en Ouganda depuis la mi-2016, essentiellement des Sud-Soudanais et des Congolais. En décembre 2017, on recensait sur le sol ougandais 1 395 146 réfugiés et demandeurs d’asile provenant de 13 pays, dont 85 % de femmes et 61 % d’enfants. Selon les estimations du HCR, l’Ouganda pourrait accueillir 1,8 million de réfugiés d’ici fin 2018.
Le pays a développé une politique généreuse d’accueil des réfugiés, qui bénéficient de la liberté de mouvement, du droit de travailler, d’être propriétaires et d’accéder au système scolaire et aux services de santé. Cependant, il est difficile de garantir aux réfugiés vulnérables un accès égal et équitable à l’aide humanitaire et aux services essentiels.

Nos actions
pays
par pays

Pétition contre le bombardement des civils

391 940 signatures

Objectif 1 000 000

Stop bombing logo

Handicap International France est une Association loi 1901| N° SIRET : 327 377 966 00061 | Code APE : 8899B
Lorsque vous faites un don, vous bénéficiez de 75% de déduction fiscale dans la limite de 530€. Au-delà, déduction de 66 %, dans la limite de 20 % de votre revenu net imposable.