Goto main content

Syrie, 10 ans de guerre.

Des besoins immenses.

« Il faudra des générations pour reconstruire une Syrie dévastée ».

Emmanuel Sauvage, directeur de la réduction de la violence armée de Handicap International

Logo Handicap International & Stop Bombing Logo Handicap International & Stop Bombing Logo Handicap International & Stop Bombing Logo Handicap International & Stop Bombing

226 779

civils tués*

*sn4hr.org

 

5,6 millions

de personnes réfugiées à l'étranger

 

6,7 millions

de déplacés à l'intérieur de la Syrie

226 779

civils tués*

5,6
millions

de personnes réfugiées à l'étranger

6,7
millions

de déplacés à l'intérieur de la Syrie

*sn4hr.org

Des centaines de milliers de morts et de blessés, 12 millions de personnes chassées par les combats

Cela fait 10 ans que le conflit syrien ravage et tue. Depuis le 15 mars 2011, le pays est en proie à une guerre qui frappe tout son territoire, notamment des zones urbaines densément peuplées. Il s’agit, selon l’ONU, de la « pire catastrophe provoquée par l’Homme depuis la Seconde guerre mondiale ». Déplacements, bombardements, pauvreté extrême, famine, combats… le conflit syrien a brisé la vie de millions de civils.


Sur les 21 millions d’habitants que compte la Syrie, on déplore plus de 226 000 civils tués et des centaines de milliers personnes blessées et meurtries à jamais. Déclenché par la répression sanglante des manifestations pacifiques du Printemps arabe, le conflit s’est transformé en une guerre civile qui a entrainé l’exode de 12 millions de personnes, soit la moitié de la population syrienne.


La particularité de cette guerre réside dans l’utilisation massive d’armes explosives en zones peuplées. Les bombes pleuvent sur les populations et les infrastructures. 85% des victimes sont des civils ! Et les restes de guerre non explosés au sol deviennent de tragiques menaces qui tuent et mutilent durant des décennies. Plus de 11,5 millions de Syriens vivent dans des zones polluées par des restes explosifs.

Le nombre de frappes* de la coalition dans l’opération Roundup

*Le terme « frappe » employé par la coalition peut désigner une ou des dizaines de bombardements aériens dans une même zone géographique ou sur un même objectif

Handicap International Handicap International Handicap International Handicap International

Civils syriens, l'avenir mutilé

11,5
millions

de Syriens vivent dans des zones polluées par des restes explosifs

Les besoins sont immenses...

Depuis le début du conflit, des centaines de milliers de civils, dont près de 60 000 femmes et enfants, ont été tués. À cette tragique hécatombe s’ajoutent des centaines de milliers de victimes qui, blessées, traumatisées ou mutilées, garderont des séquelles à vie. Ce n’est plus la guerre, c’est un crime !

En Syrie,
3 millions d'enfants n'ont jamais rien connu d'autre que la guerre au quotidien

Focus sur les enfants victimes de guerre

40% des écoles ont été détruites ou endommagées

262 attaques enregistrées contre des écoles et des hôpitaux en 2019

Un enfant à 7 fois plus de risque de succomber à une blessure par arme explosive qu'un adulte

Source : AOAV 18.01.2020

Le nombre de frappes* de la coalition dans l’opération Roundup

*Le terme « frappe » employé par la coalition peut désigner une ou des dizaines de bombardements aériens dans une même zone géographique ou sur un même objectif

Comment soutenir les victimes ?

En 2018, les acteurs de l'aide estimaient que 3,4 milliards de dollars seraient nécessaires pour venir en aide aux Syriens

...il faut augmenter le soutien financier

Pour Handicap International, les états doivent poursuivre leurs engagements sur le long terme tout en assurant la diversité des projets financés. En effet la diversité et la complémentarité des projets sont essentielles. Les populations touchées par la crise syrienne ont besoin de soins de réadaptation, de soutien psychologique, d’un soutien dans leur vie quotidienne pour les plus vulnérables comme les personnes handicapées par exemple. Elles ont également besoin de distribution de kits d’hygiène, alimentaires, projets de cash transfert, etc.

2,9
millions

de personnes vivent avec un handicap en Syrie

La rééducation de guerre, une expertise de Handicap International

Expertes en rééducation, nos équipes se mobilisent pour que les victimes de conflits retrouvent leur autonomie.

UN SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE PRÉCOCE

Dès le réveil de la victime à la suite de son amputation, un soutien psychologique lui est apporté pour l’aider à surmonter son traumatisme et accepter sa situation.

LA RÉÉDUCATION POUR GAGNER EN MOBILITÉ

Dès le lendemain de l’amputation, le kinésithérapeute débute les manipulations avec des exercices doux et prodigue des conseils pratiques aux patients et à leurs proches. 

L’APPAREILLAGE, UN GAGE D’AUTONOMIE

Fournir une prothèse au patient est essentiel pour sa réadaptation physique et fonctionnelle et pour lui permettre de recouvrer son autonomie. 

LA PRÉVENTION, RENFORCÉE AU NIVEAU DES ENFANTS

Handicap International mène des actions de prévention des risques de blessures liés à la contamination par les mines antipersonnel et autres restes d’engins explosifs, notamment auprès des enfants qui sont particulièrement vulnérables face à ce danger. 

Comment agir ?

Plus que jamais, les Syriens ont besoin de notre soutien.

Aidons-les à vivre debout en faisant un don​​​​​​​

Signez la pétition pour stopper l'utilisation des armes les plus destructrices dans les villes

Le nombre de frappes* de la coalition dans l’opération Roundup

*Le terme « frappe » employé par la coalition peut désigner une ou des dizaines de bombardements aériens dans une même zone géographique ou sur un même objectif

*STOP AUX BOMBARDEMENT DES CIVILS

REJOIGNEZ-NOUS SUR