Go to main content

Réadaptation 3D

Pour que l’appareillage prenne une nouvelle dimension

Geraldo, pionnier de la rééducation 3D

Petit garçon malicieux de 6 ans, Geraldo habite à Lomé, au Togo. Ce 7 juin 2018, il se rend au centre de réadaptation avec sa mère et son petit frère. Il peut alors marcher sans assistance, même si un observateur averti remarquerait que son pied droit vrille un peu, ce qui lui cause des difficultés pour jouer au foot, par exemple.
Avec l’âge, l’instabilité peut lui causer d’importants problèmes de mobilité et des douleurs. C’est pourquoi il est tout excité de récupérer son attelle pour l’essayer.

Geraldo sait que ce n’est pas une attelle comme les autres !

© Xaume Olleros / HI

L'attelle a été conçue dans un petit atelier proche du centre de réadaptation. Là, les bras robotisés de deux imprimantes 3D de pointe ont permis de façonner très précisément l’attelle de repositionnement de Geraldo.

Portée de nuit, l'attelle permettra de corriger sa malformation osseuse.

« Tout ce que Geraldo doit faire, c’est de rester immobile pendant le scanner ! »

Deux semaines plus tôt, le scanner avait permis de dessiner la jambe de Geraldo de manière très précise sur l’écran de l’ordinateur. Cette image a permis de fabriquer une attelle parfaite pour lui : sur-mesure et adaptable.

© Xaume Olleros / HI

Le moment de l’essayage est arrivé.

Bingo! L’attelle correspond parfaitement aux contours de la jambe et de la cheville de Geraldo. Grâce au scan 3D, la conception d’une orthèse adaptée à sa morphologie a pu se faire à distance et en son absence.

« Me voilà prêt à rejouer au foot ! »

L’impression 3D représente une solution innovante et un espoir pour les 40 millions de personnes nécessitant un appareillage de rééducation et vivant dans des régions isolées ou zones de conflit.
Grâce à des systèmes de scanner portatifs légers, il serait possible de venir à leur rencontre pour prendre leurs mesures, puis de faire imprimer leurs appareils de rééducation. Les orthèses seraient ensuite livrées à ceux qui en ont le plus besoin.

Comme Geraldo, des dizaines d’enfants et d’adultes au Togo, Mali et Niger aident HI à tester les nouvelles orthèses 3D.

Vous aussi, rejoignez l'aventure !

 

votre FOOTER MINIMALISTE ici