Accès direct au contenu
 
 

Video: « Jamais je ne me serais cru capable de marcher sans béquilles »

Show Transcript

Mohamad est un jeune papa de 32 ans. Grièvement blessé lors du bombardement de sa maison, il a dû être amputé de la jambe gauche pour rester en vie. Soigné par une équipe de Handicap International, il a retrouvé en quelques mois une mobilité qu’il pensait avoir définitivement perdue. 

« Jamais je n’aurais pensé être capable de faire quelques pas sans mes béquilles, ou de monter et descendre les escaliers aussi rapidement. Aujourd’hui est un jour important ! », raconte Mohamad à la fois ému et enjoué.
Deux mois et demi avant, lorsqu’il a commencé les séances de réadaptation, Mohamad ne pouvait pas sortir de son lit.

Lire aussi :
Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
Une main tendue aux réfugiés

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

La Covid-19 aggrave la misère des sans-abri
© HI
Inclusion Santé

La Covid-19 aggrave la misère des sans-abri

À Lomé, capitale du Togo, les restrictions liées à la Covid-19 ont aggravé les conditions de vie des sans-abri. Parmi eux, beaucoup d’enfants et de mères isolées. Handicap International a organisé des maraudes pour leur venir en aide.

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine
© Chris Huby / HI
Santé Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Crise syrienne : pandémie, effondrement économique... et maintenant la famine

Sept organisations humanitaires, dont Handicap International, demandent aux États participant à la Conférence des donateurs sur la crise syrienne (29-30 juin à Bruxelles) de trouver des réponses adéquates face à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la situation humanitaire en Syrie.