Go to main content

Chan Chi a dû attendre 9 ans pour aller à l’école !

Au Cambodge, les équipes de Handicap International ont conduit pendant plus de dix ans un projet d’insertion scolaire pour permettre aux enfants handicapés de rejoindre les bancs de l’école. Le jeune Chan Chi, paralysé des jambes, est l’un des bénéficiaires.

Chan Chi, enfant cambodgien scolarisé grâce à Handicap International

© Nicolas Axelrod / Handicap International

Frappé par la poliomyélite avant son premier anniversaire,  Chan Chi perd l’usage de ses jambes. Ses parents très pauvres ne peuvent pas payer une prise en charge spécialisée et ne savent pas comment l’aider.

Chan Chi se déplace alors difficilement avec les mains. Il reste cloîtré à la maison, seul, pendant que son frère et sa sœur vont en classe. Neuf ans durant, il rêvera d’aller à l’école.

Une enseignante itinérante du projet d’éducation inclusive de Handicap International le découvre dans son village proche de Battambang. Elle lui fournit une chaise roulante pour qu’il se déplace et l’inscrit à l’école rendue accessible par l'association. 

Aujourd’hui, Chan Chi est scolarisé et est devenu un excellent élève ! Ce qu’il préfère à l’école ? Ce sont les cours de langue et surtout… s’amuser avec ses amis !

© Anthony Jacopucci / Handicap International

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques
© Benoit Almeras / HI
Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre

Restes explosifs : la protection de la population passe par l’éducation aux risques

De nombreux restes explosifs de guerre, hérités de dizaines d'années de conflits armés, polluent encore la région du Lac Tchad. Handicap International protège la population de ces restes explosifs grâce au marquage des zones dangereuses et à des séances d’éducation aux risques.

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.