Go to main content
 
 

Yémen : les ONG appellent à une cessation immédiate des hostilités et à un accès humanitaire total

Mines et autres armes Urgence
Yémen

Les organisations signataires présentes sur le terrain, dont Handicap International, appellent à la cessation immédiate des hostilités au Yémen, y compris à Sanaa. Elles demandent également aux parties au conflit de permettre un accès humanitaire total et sans entraves aux personnes dans le besoin afin de faciliter l'acheminement du fret humanitaire.

Carte du Yémen

© Google Maps

La capitale du Yémen, Sanaa, fait l'objet de violents affrontements et de frappes aériennes depuis cinq jours, laissant des milliers de personnes dans la peur, piégées et sans aucun accès à l'aide humanitaire. Des dizaines de morts et de blessés ont été signalés. Les personnels humanitaires sont bloqués sans possibilité de fournir des soins vitaux et un soutien essentiel aux populations dans le besoin. La situation se détériore heure après heure et la population civile est la première impactée

Nous appelons toutes les parties au conflit à immédiatement :

  • cesser toutes les hostilités et arrêter l'utilisation d’armes explosives dans les zones habitées à Sanaa et dans l’ensemble du pays ;
  • respecter leurs obligations en vertu du Droit international humanitaire et assurer la pleine protection de la population et des infrastructures civiles ;
  • permettre un accès humanitaire total et sans entrave et faciliter le mouvement des travailleurs de la solidarité internationale afin de reprendre l'aide humanitaire à Sanaa et à travers le pays.

Alors que le Conseil de sécurité des Nations Unies se réunit mardi 5 décembre pour discuter de la situation au Yémen, nous demandons à ses membres, en particulier la France, le Royaume-Uni, les États-Unis, la Chine et la Russie, de soutenir publiquement cet appel et à user de leur influence diplomatique afin que ce conflit cesse.

ONG signataires de cet appel :
ACTED, Action Contre la Faim, Care, Handicap International, Médecins Du Monde

Logos des ONG signataires de l'appel à la cessation des hostilités au Yémen : Acted, Action contre la Faim, Care, Handicap International, Médecins du Monde


Contact presse :
Sophie Gaguin – sgaguin@handicap-international.fr 
04 26 68 76 47 / 06 60 97 09 38

Publié le : 5 décembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019
© P. Houliat / HI
Mines et autres armes

19 400 civils tués ou blessés par des armes explosives en 2019

Le partenaire de Handicap International Action On Armed Violence (AOAV) a publié son bilan 2019 sur les victimes des armes explosives dans le monde, au premier rang desquelles les civils.

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils
© Waleed Khaled / HI
Mines et autres armes Protéger les populations vulnérables

Bombardements en zones urbaines : Handicap International dénonce la posture de la France qui réduira à néant les efforts pour protéger les civils

À l’issue d’une rencontre au Quai d’Orsay le 17 janvier, destinée à discuter de la position française sur la Déclaration politique contre l'utilisation des armes explosives en zones urbaines, Handicap International dénonce la posture du gouvernement qui vide le texte de sa substance. Alors qu’à Idlib en Syrie, des milliers de civils sont sous le feu des bombes, l'association rappelle l’urgence qu’un texte fort soit adopté au niveau international, pour concrétiser un vrai changement dans les pratiques militaires. Elle appelle la France à revoir drastiquement sa posture.

Escalade de la violence dans le Nord-ouest de la Syrie
© HI
Urgence

Escalade de la violence dans le Nord-ouest de la Syrie

Des dizaines de civils ont été tués lors des bombardements dans la province d'Idlib, dans le Nord-ouest de la Syrie déchirée par la guerre, selon Najat Rochdi, principale conseillère humanitaire de l'envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, et plusieurs autres observateurs. Handicap International réitère son appel à cesser immédiatement les bombardements des zones peuplées de civils.