Go to main content
 
 

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International

Urgence
Yémen

Les ONG internationales travaillant au Yémen se félicitent des prochaines consultations politiques en Suède. La situation dans le pays est devenue plus que critique pour la population.

Carte Google Maps du Yémen

© Google Maps

Après presque quatre ans de conflit, jusqu'à 14 millions de personnes – soit 50 % de la population du Yémen – ne savent pas comment elles obtiendront leur prochain repas. On estime que 85 000 enfants de moins de 5 ans sont morts de faim ou de maladie depuis 2015.*

L'ampleur du conflit en cours au Yémen et son bilan humanitaire en font la crise humanitaire la plus grave au monde. Mark Lowcock, sous-secrétaire général des Nations Unies aux affaires humanitaires, coordonnateur des secours d’urgence et chef du Bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires, a mis en garde contre le risque imminent d'une famine grave lors d'un récent exposé au Conseil de sécurité des Nations Unies. 

Des mesures urgentes

Il a suggéré cinq mesures urgentes pour juguler cette catastrophe. Les principales consistent à mettre fin aux violences qui sévissent actuellement dans tout le pays et à lever les obstacles à l'importation et à la distribution des biens essentiels pour éviter une famine.
 
Nous espérons vivement que ces consultations constitueront la première étape d'un processus de paix, contribuant à mettre fin à la violence et à la crise alimentaire et sanitaire dramatiques, et débouchant sur des développements positifs pour la population du Yémen.

* https://www.savethechildren.org.uk/news/media-centre/press-releases/yemen--85-000-children-may-have-died-from-starvation-since-start 

Publié le : 5 décembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'aide humanitaire : une histoire de compassion
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Urgence

L'aide humanitaire : une histoire de compassion

Tichaona Mashodo dirige l'équipe mobile de HI au Soudan du Sud. Il revient sur ses dix années d'engagement humanitaire.

Mossoul Ouest, ville fantôme
© Fanny Mraz / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Mossoul Ouest, ville fantôme

Entre octobre 2016 et juillet 2017, Mossoul a été le théâtre de violents combats. L’utilisation intensive d’armes explosives – bombardements, pose de mines artisanales, etc. – a anéanti principalement la partie Ouest de la ville. Plus de 500 000 personnes sont toujours déplacées dans des camps de la province de la Ninive.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés
© Martin Crep / HI
Droit Insertion Urgence

Le Conseil de sécurité des Nations Unies reconnaît les droits des personnes handicapées dans les conflits armés

Pour la première fois, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution sur les personnes handicapées dans les conflits armés. Une avancée historique pour ces dernières, particulièrement exposées lors des crises et souvent négligées dans l'aide humanitaire.