Go to main content

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International

Urgence
Yémen

Les ONG internationales travaillant au Yémen se félicitent des prochaines consultations politiques en Suède. La situation dans le pays est devenue plus que critique pour la population.

Carte Google Maps du Yémen

© Google Maps

Après presque quatre ans de conflit, jusqu'à 14 millions de personnes – soit 50 % de la population du Yémen – ne savent pas comment elles obtiendront leur prochain repas. On estime que 85 000 enfants de moins de 5 ans sont morts de faim ou de maladie depuis 2015.*

L'ampleur du conflit en cours au Yémen et son bilan humanitaire en font la crise humanitaire la plus grave au monde. Mark Lowcock, sous-secrétaire général des Nations Unies aux affaires humanitaires, coordonnateur des secours d’urgence et chef du Bureau de l’ONU pour la coordination des affaires humanitaires, a mis en garde contre le risque imminent d'une famine grave lors d'un récent exposé au Conseil de sécurité des Nations Unies. 

Des mesures urgentes

Il a suggéré cinq mesures urgentes pour juguler cette catastrophe. Les principales consistent à mettre fin aux violences qui sévissent actuellement dans tout le pays et à lever les obstacles à l'importation et à la distribution des biens essentiels pour éviter une famine.
 
Nous espérons vivement que ces consultations constitueront la première étape d'un processus de paix, contribuant à mettre fin à la violence et à la crise alimentaire et sanitaire dramatiques, et débouchant sur des développements positifs pour la population du Yémen.

* https://www.savethechildren.org.uk/news/media-centre/press-releases/yemen--85-000-children-may-have-died-from-starvation-since-start 

Publié le : 5 décembre 2018
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés
© HI
Réadaptation Urgence

Indonésie : des séances de réadaptation pour près de 800 blessés

Cinq mois après le séisme et le tsunami qui ont touché l’Indonésie, Handicap International continue de soutenir les victimes de la catastrophe.

Nora, victime d’un bombardement
© HI
Réadaptation Urgence

Nora, victime d’un bombardement

Nora, 30 ans, a été grièvement blessée par un missile tombé devant l’entrée de l'hôpital Al-Thawra à Hodeidah au Yémen, alors qu’elle arrivait en bus avec des amies. Elle a dû être amputée d'une jambe.

"La mine m’a projetée en l’air et m’a arraché la jambe"
© Ayman / HI
Réadaptation Urgence

"La mine m’a projetée en l’air et m’a arraché la jambe"

Raja, 13 ans, a eu la jambe arrachée par une mine alors qu’elle gardait des moutons. Accompagnée par Handicap International dans sa rééducation, cette rencontre a suscité chez elle une nouvelle vocation…