Go to main content
 
 

Reconstruire sa vie quand on n'a que 12 ans

Réadaptation
Yémen

Comme tous les soirs, Yasser, 12 ans, faisait ses devoirs à la maison. Une bombe a emporté sa jambe et tué son père. Soutenu par Handicap International, le petit garçon se bat pour se reconstruire.

Yasser, 12 ans, en pleine séance de rééducation au centre de Sana’a soutenu par Handicap International

Yasser, 12 ans, en pleine séance de rééducation au centre de Sana’a | © ISNA Agency / HI

Au Yémen, les familles subissent les effets dévastateurs d’une guerre qui n’est pas la leur. Yasser n’a que 12 ans : après un bombardement, il s’est réveillé amputé d’une jambe à l’hôpital.

Une enfance sacrifiée 

Yasser est un petit garçon qui adore jouer au football avec ses amis. Il passe beaucoup de temps avec son père, dont il est particulièrement proche. Un soir, alors qu’ils font ensemble les devoirs de Yasser sur le toit de l’appartement familial, les bombes se mettent à pleuvoir. Yasser se réveille à l’hôpital : il lui manque une jambe. Sa maison a été détruite, son père est mort. 

L’aide de Handicap International

Avant les bombes, Yasser était un enfant passionné, enthousiaste et extraverti.Au Yémen, Handicap International aide le jeune Yasser à se reconstruire, lui qui a perdi une jambe et son père dans les bombardements. Son amputation, la destruction de son foyer et la perte brutale de son père l’ont plongé dans un état de dépression. Quand elles le rencontrent au centre de rééducation de Sana’a, les équipes de Handicap International mettent en place un protocole de soins en rééducation jusqu’à la pose d’une prothèse. En parallèle, alors qu’il en état de choc et semble avoir perdu tout goût à la vie, il suit une thérapie pour l’aider à surmonter les pertes successives qu’il a subies. 

L’espoir d’une nouvelle vie 

Aujourd’hui, Yasser pleure beaucoup moins. Pouvoir remarcher avec sa prothèse lui a redonné le sourire. Il sort progressivement de son isolement et prend de nouveau soin de lui.

Le petit garçon est retourné à l’école. Avec sa prothèse, il joue au football avec ses camarades : c’est un excellent joueur. 

Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »
© HI
Réadaptation

« Placer la personne au cœur des actions de réadaptation »

Isabelle Urseau est Directrice de la réadaptation à Handicap International. Elle explique en quoi cette discipline est l’un des piliers de l’association et comment elle est amenée à évoluer. Entretien.

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »
© Gilles Lordet / HI
Réadaptation Santé

« Avec la guerre, les gens se sont renfermés sur eux-mêmes »

Suad Al-Qadri est conseillère en soutien psychosocial pour Handicap International à Sana’a au Yémen. Elle témoigne de la condition mentale des patients aidés par l'association et des conséquences des bombardements sur la santé psychologique des habitants de la ville.

Les Yéménites sont épuisés par 4 ans de guerre
© ISNA Agency / HI
Réadaptation Urgence

Les Yéménites sont épuisés par 4 ans de guerre

Handicap International apporte des soins de réadaptation et un accompagnement psychosocial dans 8 structures de santé à Sana’a depuis 2015, et dans l'un des principaux hôpitaux d’Aden depuis juillet dernier. Maud Bellon, chef de mission de l'association sur place, témoigne d’une situation inacceptable pour les civils yéménites.