Aller au contenu principal
 
 

Vladimir a survécu à une explosion en Ukraine

Mines et autres armes Réadaptation Urgence
Ukraine

En Ukraine, Vladimir a survécu à une explosion qui lui a causé de graves brûlures. Handicap International l'aide à se rétablir en lui proposant des exercices de rééducation et des soins pour faciliter sa guérison.

Ivan, kinésithérapeute de Handicap International, aide Vladimir à faire des exercices de rééducation pour ses brûlures après une explosion survenue en Ukraine.

Vladimir pendant une séance de rééducation avec Ivan, kinésithérapeute de Handicap International | © HI

L'explosion a provoqué de graves brûlures

Début mars 2022, une citerne de gaz a explosé en Ukraine, faisant une victime et blessant sept autres personnes. Vladimir était l'une d'elles. La violente déflagration a grièvement brûlé toutes les parties de sa peau qui étaient exposées, notamment ses mains, son visage, ses deux bras et son cou.

« On nous a d'abord emmenés à l'hôpital régional du district, mais nous n'y sommes restés que quelques heures. Puis j'ai été transféré dans un autre hôpital, dans un service de soins aigus. Les médecins ont dû transplanter de la peau de mon dos. »

Après le traitement initial de ses blessures, Vladimir a commencé à travailler avec des kinésithérapeutes de Handicap International, pour faciliter sa guérison à l'aide d'exercices de rééducation.

« Au cours de la première semaine après ma sortie de l'unité de soins intensifs, j'ai commencé la kinésithérapie. J'ai fait des étirements et des exercices avec mes doigts, car la peau doit être étirée pour qu'elle puisse à nouveau bouger. »

« C'est typique des blessures liées à la guerre que nous avons observées en Ukraine », explique Violette Van Bever, responsable de la réadaptation d'urgence de Handicap International. « Les déflagrations des armes explosives provoquent des brûlures importantes et des mutilations, qui entraînent dans certains cas des amputations. Dans des cas comme celui-ci, la réadaptation est primordiale pour assurer une bonne cicatrisation de la peau. Sinon, les articulations peuvent se raccourcir, s'épaissir et perdre de leur souplesse, empêchant les patients de bouger pendant leur guérison. »

La réadaptation favorise la guérison

« Si je compare mon état et la souplesse de mes doigts brûlés avec ceux des personnes qui sont sorties de l’hôpital avant moi, mes résultats sont bien meilleurs. Si j'avais été seul à la maison, je n'aurais pas pu utiliser ces attelles ou ces bandages spéciaux. Le soutien de Handicap International a été très important pour moi et pour les autres. »

Lorsque Vladimir sortira de l'hôpital, il prévoit de revenir pour effectuer un suivi hebdomadaire avec les spécialistes en rééducation.

Publié le : 12 mai 2022
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »
© HI
Réadaptation Urgence

Ukraine : « Si ce n'est pas moi, alors qui ? »

Rostyk, assistant en kinésithérapie pour Handicap International, participe à l'amélioration des soins de réadaptation en Ukraine.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris