Go to main content

Vidéos : la réponse de Handicap International à la crise au Kasaï

Urgence
République démocratique du Congo

Découvrez deux vidéos sur la crise au Kasaï en République démocratique du Congo : la réponse d'urgence de Handicap International à cette crise humanitaire et le témoignage d'Agnès, l'une des nombreuses victimes civiles des violences.

Agent de l'équipe du projet "Protection" de Handicap International au Kasaï en République démocratique du Congo

Agent de l'équipe du projet "Protection" de Handicap International au Kasaï en République démocratique du Congo | © Brice Blondel / HI

La crise humanitaire qui déchire le grand Kasaï en République démocratique du Congo depuis juin 2016 affecte plus de deux millions de personnes. Présente depuis 2015 dans cette province, Handicap International apporte une réponse d'urgence pour répondre aux besoins immenses de la population.

Découvrez en deux vidéos succinctes l'action de l'association et le témoignage d'une victime des violences :

Publié le : 27 décembre 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International
© Google Maps
Urgence

Yémen : déclaration conjointe de plusieurs ONG dont Handicap International

Les ONG internationales travaillant au Yémen se félicitent des prochaines consultations politiques en Suède. La situation dans le pays est devenue plus que critique pour la population.

Handicap International auprès des victimes du séisme et du tsunami
© HI
Réadaptation Urgence

Handicap International auprès des victimes du séisme et du tsunami

Suite au séisme et au tsunami qui ont frappé la province de Sulawesi en Indonésie le 28 septembre 2018, Handicap International soutient les personnes affectées, en collaboration avec l’association IFI.

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête
© Ayman / HI
Réadaptation Urgence

Se redresser sur ses jambes… et dans sa tête

Salim, 17 ans, a été fauché par une bombe dans l’épicerie où il travaillait près de Hodeidah. Soigné à l’hôpital de la ville, il a été amputé en-dessous du genou, un véritable choc. Salim était angoissé : comment pouvait-il continuer à vivre avec une seule jambe ? Comment subvenir aux besoins de la famille ? Comment poursuivre sa scolarité ?