Goto main content
 
 

Vidéo : Moïse a de nouveaux rêves pour son avenir

Appareiller et rééduquer
Haïti

Moïse a été victime du séisme du 12 janvier 2010 en Haïti. Amputé d’une jambe, il a été appareillé une première fois après la catastrophe puis a reçu une nouvelle prothèse grâce à Handicap International. Il ambitionne de devenir ingénieur.

Moïse, 9 ans, victime du séisme de 2010, a reçu une deuxième prothèse et est suivi par Handicap International. Il rêve de devenir ingénieur pour construire des maisons solides.

© P.-M. Jean / Handicap International


En janvier 2010 lors du puissant séisme en Haïti, Moïse, alors âgé de 4 ans, s'est retrouvé coincé sous les décombres de sa maison et a dû être amputé pour ne pas mourir. Aujourd'hui, avec l'aide de Handicap International, le garçon a repris sa vie avec une motivation qui force l'admiration.

> Handicap International est toujours présente auprès des Haïtiens

> Retrouver l'histoire de Maryse

> Retrouvez l'interview de Nathalie Derrien, directrice du programme Haïti

© F. Berthaut / Handicap International

Publié le : 6 novembre 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès des plus vulnérables à la réadaptation
© N. Todres / HI
Réadaptation

11 ans après le séisme, HI assure toujours l’accès des plus vulnérables à la réadaptation

Après le violent tremblement de terre qui avait frappé Haïti le 12 janvier 2010, Handicap International avait alors déployé l’une des plus vastes missions d’urgence de son histoire. Aujourd’hui encore, l’association poursuit ses actions auprès des plus vulnérables.

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto
© HI
Prévention Santé Urgence

Covid-19 en Haïti : sensibilisation de la population et des taxis-moto

Dans ces deux vidéos, Fanor Gustave et Charles Fernand, membres de notre équipe sur place, vous expliquent les actions mises en place par Handicap International en Haïti pour contribuer à freiner la propagation du coronavirus : la sensibilisation de la population aux gestes barrières et celle des chauffeurs de taxis-moto à Port-au-Prince, un moyen de transport très utilisé.

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »
© Davide Preti / HI
Réadaptation

« J’ai entendu les pleurs de Moïse sous les décombres… »

Moïse n'avait que 4 ans lorsqu’il a perdu sa jambe gauche suite au séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris