Accès direct au contenu
 
 

Vidéo : ils s’engagent auprès des victimes du conflit syrien

Appareiller et rééduquer Secourir les déplacés et/ou les réfugiés
Jordanie Liban Syrie
Binan, kinésithérapeute pour Handicap International, prend soin d'Atallah, un jeune réfugié syrien de 9 ans atteint d'infirmité motrice cérébrale, afin d'améliorer son oxygénation, dans un campement à proximité de Tripoli au nord du Liban.

© G. Dubourthoumieu / Handicap International

© B. Blondel / Handicap International

Ils sont ergothérapeute, assistants sociaux, assistante psychosociale et ont en commun de travailler pour Handicap International en Jordanie ou au Liban auprès des victimes de la crise syrienne.
Découvrez en vidéo les raisons de leur engagement aux côtés de l’association.

Lire aussi :
> Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
> Une main tendue aux réfugiés

Publié le : 11 mars 2015
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé
© HI
Mines et autres armes Réadaptation

Des familles n’ont plus les moyens d’acheter un ticket de bus pour se rendre au centre de santé

Kinésithérapeute pour Handicap International, Rana Abdel Al explique son travail auprès des personnes handicapées. Nombre d’entre elles, désormais réfugiées au Liban, ont été blessées pendant la guerre en Syrie.

Beyrouth : alléger les souffrances des blessés, dont les réfugiés syriens
© Tom Nicholson / HI
Urgence

Beyrouth : alléger les souffrances des blessés, dont les réfugiés syriens

Les explosions à Beyrouth survenues le 4 août dernier ont impacté de nombreux habitants. C’est le cas de Ramadan, 23 ans, réfugié syrien originaire d’Alep. Handicap International est à ses côtés pour soulager ses souffrances.

Beyrouth : n'oublions pas les personnes impactées par les explosions
© Tom Nicholson / HI
Urgence

Beyrouth : n'oublions pas les personnes impactées par les explosions

Les explosions dans le port de Beyrouth, le 4 août dernier, ont impacté de nombreux habitants. Nour Khalaf, 33 ans, souffre d'une douleur chronique au bas du dos qui s'est aggravée lorsqu’elle est tombée après la deuxième explosion.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris