Go to main content

Valérie Trierweiler rencontre Faraj, victime syrienne

Appareiller et rééduquer Secourir les victimes
Syrie

Mardi 5 novembre – Aujourd'hui, Valérie Trierweiler a visité le programme de Handicap International en soutien aux réfugiés syriens dans le cadre de son déplacement au Liban. A cette occasion, elle a rencontré nos équipes et les bénéficiaires de nos actions, dont le jeune Faraj, qui lui a raconté son histoire.

© Handicap International

Ce jeune garçon de 16 ans a été gravement blessé lors d'un bombardement à Homs en février 2013. Arrivé au Liban début mars 2013, Faraj a été pris en charge par une équipe mobile de Handicap International en juin, après de multiples opérations chirurgicales. De nombreuses séances de rééducation lui ont été prodiguées depuis et aujourd'hui Faraj a retrouvé une grande partie de sa mobilité.

« Avant les séances de kinésithérapie, je ne pouvais ni me lever ni bouger ma main. Aujourd'hui, j'ai retrouvé ma confiance. Grâce à Handicap International, je peux de nouveau marcher, aller voir mes amis et aider aux petits travaux dans le camp ».
Publié le : 5 novembre 2013
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relations donateurs
04 78 69 67 00

Relations presse

Nathalie BLIN
04 26 68 75 39 / 06 98 65 63 94
nblin@handicap-international.fr

 

 

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI
© France 3 - mars 2018

Le voyage dans le passé de Gniep, une des premières bénéficiaires de HI

Gniep Smoeun avait 10 ans lorsqu'elle a eu la jambe arrachée par une mine antipersonnel au Cambodge en plein conflit khmer rouge. Aujourd'hui infirmière à Rennes, elle a voulu retourner sur place avec sa fille et le médecin qui l'a sauvée, un certain Jean-Baptiste Richardier, cofondateur de Handicap International. Découvrez le reportage diffusé sur France 3 fin mars.

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives
© Martin Crep / HI

Augmentation effrayante du nombre de victimes d’armes explosives

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre les mines le 4 avril, Handicap International s’alarme de l’augmentation effrayante du nombre de victimes des armes explosives : 32 008 civils ont été tués ou blessés par ces armes en 2016, et le bilan s’annonce encore plus lourd pour 2017.

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"
© Philippe de Poulpiquet / HI

Molham, 12 ans : "Je veux qu’on arrête de tuer les enfants syriens"

Molham avait à peine 9 ans lorsqu’il a été blessé par une balle perdue à Homs, en Syrie. Sa famille a fui les combats et s’est réfugiée en Jordanie. Handicap International fournit des séances de réadaptation au jeune garçon qui bénéficie également d’un soutien psychologique.