Go to main content

Valérie Trierweiler rencontre Faraj, victime syrienne

Appareiller et rééduquer Secourir les victimes
Syrie

Mardi 5 novembre – Aujourd'hui, Valérie Trierweiler a visité le programme de Handicap International en soutien aux réfugiés syriens dans le cadre de son déplacement au Liban. A cette occasion, elle a rencontré nos équipes et les bénéficiaires de nos actions, dont le jeune Faraj, qui lui a raconté son histoire.

© Handicap International

Ce jeune garçon de 16 ans a été gravement blessé lors d'un bombardement à Homs en février 2013. Arrivé au Liban début mars 2013, Faraj a été pris en charge par une équipe mobile de Handicap International en juin, après de multiples opérations chirurgicales. De nombreuses séances de rééducation lui ont été prodiguées depuis et aujourd'hui Faraj a retrouvé une grande partie de sa mobilité.

« Avant les séances de kinésithérapie, je ne pouvais ni me lever ni bouger ma main. Aujourd'hui, j'ai retrouvé ma confiance. Grâce à Handicap International, je peux de nouveau marcher, aller voir mes amis et aider aux petits travaux dans le camp ».
Publié le : 5 novembre 2013
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Relations presse :
Nathalie BLIN

Tél. : 04 26 68 75 39
Mob. : 06 98 65 63 94
n.blin@hi.org

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nos actions en 2017 Eduquer au danger des mines et des restes explosifs de guerre Secourir les déplacés et/ou les réfugiés Secourir les victimes

Nos actions en 2017

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre
© E. Fourt / HI
Lutter contre les mines, les BASM et restes explosifs de guerre Secourir les victimes

Mossoul, une contamination sans précédent par les restes explosifs de guerre

Un an après la libération de Mossoul, HI publie un mini-rapport sur la pollution phénoménale de Mossoul par les restes explosifs de guerre, consécutive à plusieurs mois de combats. Particulièrement en cause : les bombardements massifs et quasi quotidiens pendant l’offensive militaire entre octobre 2016 et juillet 2017.

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie
© Elisa Fourt / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie

Le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le Sud de la Syrie a été multiplié par quatre ces derniers jours, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), la plupart se dirigent vers le plateau du Golan qui borde Israël. Quelque 60 000 civils rejoignent la frontière sud avec la Jordanie.