Go to main content
 
 

Une nouvelle chance pour Haneen

Appareiller et rééduquer
Jordanie Syrie

Alors qu’elle était encore en Syrie, Haneen, 11 ans, a été opérée d’une tumeur au cerveau qui a gravement affecté sa mobilité. La famille s’est rendue en Jordanie afin de donner une chance à la jeune fille de recevoir le traitement médical et la rééducation dont elle a besoin. Avec l’aide de Handicap International et des siens, Haneen réapprend les gestes du quotidien.

Handicap International, Jordanie, novembre 2014. Haneen, 11 ans, en séance de rééducation.

© Sarah Pierre / Handicap International

Haneen, ses parents et son petit frère sont arrivés en Jordanie en mai 2014. « En Syrie, nous n’avions pas accès aux soins dont Haneen a besoin et il n’y avait pas de kiné là où nous vivions. Nous avons donc décidé de partir pour la Jordanie dans l’espoir de poursuivre son traitement », raconte son père.

Haneen a été prise en charge par les équipes de Handicap International afin de commencer sa rééducation physique. Suhad, kinésithérapeute pour Handicap International, explique : « Ses capacités motrices ont été gravement affectées par la tumeur. Il faut donc lui réapprendre à marcher. Pour cela, nous faisons des exercices de renforcement musculaire et d’équilibre. » « Nous aidons également Haneen et sa famille avec des séances de soutien psychologique. Il est important pour Haneen de retrouver confiance en elle, notamment grâce à de petits jeux et des bricolages », poursuit Ala’a, travailleuse psychosociale dans l’équipe de Handicap International à Irbid. Cette petite fille remplie d’énergie a également reçu des aides à la mobilité et du matériel comme un lit, un matelas anti-escarres et un fauteuil roulant.

L’objectif des équipes de Handicap International est que Haneen retrouve son autonomie. Elle sera pour cela encore suivie pendant plusieurs semaines par Suhad et Ala’a. En attendant, Haneen se rend à l’école grâce au fauteuil roulant fourni par l’association. C’est son père qui l’y accompagne tous les jours.

Lire aussi :
Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
Une main tendue aux réfugiés

Publié le : 29 décembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires
© Google Maps
Protéger les populations vulnérables

Nord-est de la Syrie : Il est urgent d’assurer la protection des civils et des travailleurs humanitaires

Après presque une décennie de guerre civile, l'incursion turque dans le Nord-est de la Syrie relance le cycle de violence, d’angoisse et d'incertitude pour les habitants de cette région. Handicap International est extrêmement préoccupée par l’escalade militaire et la menace que celle-ci fait peser sur la population civile. L'association appelle toutes les parties au conflit à protéger les civils, en particulier dans les zones peuplées ciblées par les frappes aériennes et les tirs d’artillerie.

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib
© HI
Mines et autres armes Urgence

Handicap International dénonce le bombardement des zones peuplées d’Idlib

Alors que les combats se sont intensifiés dans le Nord-ouest de la Syrie, en particulier sur la ville d’Idlib et le Sud de la province, Handicap International s’inquiète du sort des milliers de civils qui sont directement exposés aux bombardements.

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »
© Laurie Dieffembacq-Belga / HI
Mines et autres armes Secourir les déplacés/réfugiés

Axelle Red : « La situation des réfugiés syriens me touche énormément parce que cela pourrait nous arriver à tous »

Femme de conviction et de cœur, engagée depuis plusieurs décennies dans des causes humanistes, Axelle Red est ambassadrice de Handicap International depuis 2017. Son répertoire, à découvrir ou redécouvrir, est un beau voyage dans les méandres de l’âme humaine et du monde, où elle arbore toujours la flamme de l’espoir. Entretien.