Go to main content

Une nouvelle chance pour Haneen

Appareiller et rééduquer
Jordanie Syrie

Alors qu’elle était encore en Syrie, Haneen, 11 ans, a été opérée d’une tumeur au cerveau qui a gravement affecté sa mobilité. La famille s’est rendue en Jordanie afin de donner une chance à la jeune fille de recevoir le traitement médical et la rééducation dont elle a besoin. Avec l’aide de Handicap International et des siens, Haneen réapprend les gestes du quotidien.

Handicap International, Jordanie, novembre 2014. Haneen, 11 ans, en séance de rééducation.

© Sarah Pierre / Handicap International

Haneen, ses parents et son petit frère sont arrivés en Jordanie en mai 2014. « En Syrie, nous n’avions pas accès aux soins dont Haneen a besoin et il n’y avait pas de kiné là où nous vivions. Nous avons donc décidé de partir pour la Jordanie dans l’espoir de poursuivre son traitement », raconte son père.

Haneen a été prise en charge par les équipes de Handicap International afin de commencer sa rééducation physique. Suhad, kinésithérapeute pour Handicap International, explique : « Ses capacités motrices ont été gravement affectées par la tumeur. Il faut donc lui réapprendre à marcher. Pour cela, nous faisons des exercices de renforcement musculaire et d’équilibre. » « Nous aidons également Haneen et sa famille avec des séances de soutien psychologique. Il est important pour Haneen de retrouver confiance en elle, notamment grâce à de petits jeux et des bricolages », poursuit Ala’a, travailleuse psychosociale dans l’équipe de Handicap International à Irbid. Cette petite fille remplie d’énergie a également reçu des aides à la mobilité et du matériel comme un lit, un matelas anti-escarres et un fauteuil roulant.

L’objectif des équipes de Handicap International est que Haneen retrouve son autonomie. Elle sera pour cela encore suivie pendant plusieurs semaines par Suhad et Ala’a. En attendant, Haneen se rend à l’école grâce au fauteuil roulant fourni par l’association. C’est son père qui l’y accompagne tous les jours.

Lire aussi :
Sans vous, nous ne pourrions pas les aider
Une main tendue aux réfugiés

Publié le : 29 décembre 2014
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort
© Benoit Almeras / HI
Secourir les déplacés/réfugiés

Crise syrienne : quand les civils paient le prix fort

Depuis le début de la crise syrienne, plus d’un million de Syriens se sont réfugiés au Liban. La moitié sont des enfants. Handicap International intervient auprès de ces personnes qui ont tout perdu et exhorte les États à protéger les civils.

Le risque d’une catastrophe humanitaire à Idlib
© Brice Blondel / HI
Protéger les populations vulnérables Urgence

Le risque d’une catastrophe humanitaire à Idlib

Alors qu'une offensive militaire majeure est peut-être en préparation dans la région d'Idlib en Syrie, Handicap International appelle les parties au conflit à protéger les civils et à permettre un accès humanitaire total et sans entraves.

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie
© Elisa Fourt / HI
Secourir les déplacés/réfugiés Urgence

Urgence humanitaire dans le Sud de la Syrie

Le nombre de Syriens ayant fui le conflit dans le Sud de la Syrie a été multiplié par quatre ces derniers jours, passant d’environ 60 000 à 272 000 civils. D’après le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (BCAH), la plupart se dirigent vers le plateau du Golan qui borde Israël. Quelque 60 000 civils rejoignent la frontière sud avec la Jordanie.