Goto main content
 
 

Un million de signatures pour dire stop aux bombardements de civils

Mines et autres armes
France

Le 15 mars marque le 6e anniversaire du conflit en Syrie. 300 000 morts, 1 million de blessés, près de 5 millions de réfugiés… La guerre continue sous le regard impuissant de la communauté internationale. Loin de se résigner, Handicap International lance une campagne internationale visant à recueillir un million de signatures contre les bombardements de civils.

Sondos, jeune réfugiée syrienne

Sondos, jeune réfugiée syrienne | © P. de Poulpiquet / Handicap International

Elle restera le symbole de l’impuissance de la communauté internationale face aux horreurs de la guerre. Assiégée par les groupes armés, Alep-est retenait en juin dernier 250 000 habitants pris au piège des combats. 7 266 personnes1 sont mortes. Que reste-t-il d’Alep et des villes encore prises pour cible, loin de l’effervescence médiatique ? Des bombardements quasi-quotidiens et une guerre qui continue de briser des vies par centaines. 4,9 millions de Syriens se trouvent aujourd’hui dans des zones difficiles d’accès. 970 000 d’entre eux sont assiégés2. Entre janvier et novembre 2016, 12 000 civils ont été tués en Syrie par des armes explosives3.

1 million de signatures pour que cesse la barbarie

Khaled n’avait qu’un an lorsqu’il a perdu sa jambe dans un bombardement en Syrie © P. de Poulpiquet / Handicap InternationalFidèle à la colère et à la révolte qui ont forgé son combat aux côtés des victimes, Handicap International et 18 ONG lançaient en 2015 un appel à la communauté internationale pour que cessent les bombardements des civils. En septembre 2016, la Pyramide de chaussures a marqué un premier pas vers une prise de conscience des États, en réunissant près de 250 000 signatures de la pétition de l’association.

En 2017, l’ONG renouvèle son appel international à la société civile pour faire pression sur les États. L’association ambitionne de collecter un million de signatures de sa pétition dans le monde pour une remise aux décideurs politiques en septembre 2018. Après 30 ans de combats contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, qui ont abouti à deux traités d’interdiction devenus des références du Droit international humanitaire, Handicap International s’accroche à la démonstration incontestable que la mobilisation de masse peut venir à bout de tous les combats.

Je signe moi aussi la pétition contre les bombardements de civils

> Voir le bilan de l'action de Handicap International depuis 2012 dans le cadre de la crise syrienne

> Lire également "Bombardés : une expo photo qui met en lumière des réfugiés syriens"


1 https://aoav.org.uk/2016/civilians-harmed-explosive-violence-aleppo-triples-2016
2 Humanitarian Needs Overview 2017, OCHA : http://hno-syria.org/#key-figures 
3 Action On Armed Violence (AOAV)

Publié le : 6 mars 2017
Nos actions
pays
par pays

Icône casque microUne question ? Une remarque ? Nous sommes à votre écoute !

Relation Donateurs
Contactez notre équipe du lundi au vendredi de 9h à 18h au 04 78 69 67 00 ou à
donateurs@france.hi.org
Au plaisir d’échanger !
Voir aussi la FAQ

Équipe Mobilisation
Vous souhaitez
devenir bénévole ou partager des idées d’actions solidaires ? Contactez-nous par mail agissez@france.hi.org

Relations Presse
Journalistes, médias : notre attachée de presse est joignable au 06 98 65 63 94 ou par mail
c.amati@hi.org 
Voir l'espace Presse

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Ukraine : comment se préparer à un conflit ouvert

Handicap International va intervenir auprès des communautés en Ukraine pour les aider à se préparer aux conflits par l’adoption de comportements à appliquer avant, pendant et après une attaque armée.

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs
© Till Mayer / HI
Mines et autres armes Urgence

Les Ukrainiens de retour chez eux vivent sous la menace des engins explosifs

En Ukraine, certaines personnes commencent à rentrer chez elles dans des villes contaminées par les engins explosifs. Handicap International les prépare à identifier les dangers et à adopter des comportements sûrs.

Un avenir meilleur pour Joc, blessé par une sous-munition au Laos
© Singkham / HI
Mines et autres armes

Un avenir meilleur pour Joc, blessé par une sous-munition au Laos

Joc a été blessé par une sous-munition au Laos alors qu'il pêchait. Il n'avait que 5 ans. Sa vie a complètement changé.

*

(format: nom@fournisseur.com)

Je m'inscris