Go to main content

Un million de signatures pour dire stop aux bombardements de civils

Mines et autres armes
France

Le 15 mars marque le 6e anniversaire du conflit en Syrie. 300 000 morts, 1 million de blessés, près de 5 millions de réfugiés… La guerre continue sous le regard impuissant de la communauté internationale. Loin de se résigner, Handicap International lance une campagne internationale visant à recueillir un million de signatures contre les bombardements de civils.

Sondos, jeune réfugiée syrienne

Sondos, jeune réfugiée syrienne | © P. de Poulpiquet / Handicap International

Elle restera le symbole de l’impuissance de la communauté internationale face aux horreurs de la guerre. Assiégée par les groupes armés, Alep-est retenait en juin dernier 250 000 habitants pris au piège des combats. 7 266 personnes1 sont mortes. Que reste-t-il d’Alep et des villes encore prises pour cible, loin de l’effervescence médiatique ? Des bombardements quasi-quotidiens et une guerre qui continue de briser des vies par centaines. 4,9 millions de Syriens se trouvent aujourd’hui dans des zones difficiles d’accès. 970 000 d’entre eux sont assiégés2. Entre janvier et novembre 2016, 12 000 civils ont été tués en Syrie par des armes explosives3.

1 million de signatures pour que cesse la barbarie

Khaled n’avait qu’un an lorsqu’il a perdu sa jambe dans un bombardement en Syrie © P. de Poulpiquet / Handicap InternationalFidèle à la colère et à la révolte qui ont forgé son combat aux côtés des victimes, Handicap International et 18 ONG lançaient en 2015 un appel à la communauté internationale pour que cessent les bombardements des civils. En septembre 2016, la Pyramide de chaussures a marqué un premier pas vers une prise de conscience des États, en réunissant près de 250 000 signatures de la pétition de l’association.

En 2017, l’ONG renouvèle son appel international à la société civile pour faire pression sur les États. L’association ambitionne de collecter un million de signatures de sa pétition dans le monde pour une remise aux décideurs politiques en septembre 2018. Après 30 ans de combats contre les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions, qui ont abouti à deux traités d’interdiction devenus des références du Droit international humanitaire, Handicap International s’accroche à la démonstration incontestable que la mobilisation de masse peut venir à bout de tous les combats.

Je signe moi aussi la pétition contre les bombardements de civils

> Voir le bilan de l'action de Handicap International depuis 2012 dans le cadre de la crise syrienne

> Lire également "Bombardés : une expo photo qui met en lumière des réfugiés syriens"


1 https://aoav.org.uk/2016/civilians-harmed-explosive-violence-aleppo-triples-2016
2 Humanitarian Needs Overview 2017, OCHA : http://hno-syria.org/#key-figures 
3 Action On Armed Violence (AOAV)

Publié le : 6 mars 2017
Nos actions
pays
par pays

Contactez-nous

Relation donateur :
Tél. : 04 78 69 67 00
Écrivez-nous

Aidez-les
concrètement

Pour aller plus loin

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils
© HI
Mines et autres armes

L'Amérique latine dit STOP aux bombardements des civils

Organisée par Handicap International, la conférence régionale contre les bombardements de civils s'est achevée le 6 décembre au Chili. 23 États ont adopté le Communiqué de Santiago, exprimant leur inquiétude sur les effets dévastateurs pour les civils de l’utilisation d’armes explosives en zones peuplées.

L’Amérique latine contre les bombardements des civils
© Thomas Dossus / HI
Mines et autres armes

L’Amérique latine contre les bombardements des civils

Handicap International organise les 5 et 6 décembre à Santiago au Chili une conférence régionale sur la protection des civils contre les bombardements. Elle réunit 26 États et près de 30 organisations de la société civile et des ONG internationales. Objectif : sensibiliser ces pays à cet enjeu crucial et les inciter à s’engager contre l’utilisation des armes explosives en zones peuplées.

Armes à sous-munitions : les investissements en chute libre
© Philippe Houilat / HI
Mines et autres armes

Armes à sous-munitions : les investissements en chute libre

Selon un nouveau rapport de l'organisation PAX, les investissements financiers dans la production d'armes à sous-munitions ont été divisés par 3 depuis sa précédente édition. Une baisse record qui ne doit pas masquer le fait que ces armes continuent de mutiler et tuer des civils longtemps après les conflits.